Punch and Judy: & Other Essays

Cover
Doubleday, Page, 1924 - 370 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 294 - So much they scorn the crowd, that if the throng By chance go right, they purposely go wrong; So schismatics the plain believers quit, And are but damn'd for having too much wit.
Seite 115 - Nach ihm nur schau' ich Zum Fenster hinaus, Nach ihm nur geh
Seite 132 - Rura mihi et rigui placeant in vallibus amnes } Flumina amem silvasque inglorius.
Seite 51 - I often think it's comical How Nature always does contrive That every boy and every gal, That's born into the world alive, Is either a little Liberal, Or else a little Conservative!
Seite 201 - Led on the eternal Spring. Not that fair field Of Enna, where Proserpine gathering flowers, Herself a fairer flower by gloomy Dis Was gathered, which cost Ceres all that pain To seek her through the world...
Seite 166 - Que diras-tu, mon Père, à ce spectacle horrible ? Je crois voir de ta main tomber l'Urne terrible, Je crois te voir, cherchant un supplice nouveau, Toi-même, de ton Sang devenir le Bourreau. Pardonne. Un Dieu cruel a perdu ta Famille. Reconnais sa vengeance aux fureurs de ta Fille.
Seite 132 - Que si je ne suis né pour de si grands projets, Du moins que les ruisseaux m'offrent de doux objets ! Que je peigne en mes vers quelque rive fleurie...
Seite 153 - M'ordonnât elle-même une absence éternelle. Moi-même j'ai voulu vous entendre en ce lieu. Je n'écoute plus rien; et pour jamais, adieu... Pour jamais ! Ah ! Seigneur, songez-vous en vous-même Combien ce mot cruel est affreux quand on aime? Dans un mois, dans un an, comment souffrirons-nous, Seigneur, que tant de mers me séparent de vous?
Seite 190 - VOTRE âme est un paysage choisi Que vont charmant masques et bergamasques, Jouant du luth, et dansant, et quasi Tristes sous leurs déguisements fantasques.
Seite 342 - How happy could I be with either, Were t'other dear Charmer away!

Bibliografische Informationen