Mémoires

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 103 - Que tous les biens ecclésiastiques sont à la disposition de la nation, à la charge de pourvoir d'une manière convenable aux frais du culte, à l'entretien de ses ministres et au soulagement des pauvres...
Seite 289 - Je jure fidélité au Roi des Français, obéissance à la Charte constitutionnelle et aux lois du Royaume".
Seite 255 - L'an 1673 et le vingt-deuxième jour d'avril, par-devant nous Bernard de Marie, chevalier, seigneur de Vercigny, conseiller du roi en ses conseils, maître des requêtes ordinaires de son hôtel, et commissaire départi pour l'exécution des...
Seite xxvi - La Société des sciences morales, des lettres et des arts de Seine-et-Oise, à Versailles.
Seite 93 - ... et tarit les ressources destinées ou au payement des dettes les plus légitimes, ou à la solde des troupes de terre et de mer, ou aux diverses dépenses qu'exige la sûreté publique. « Ce n'est pas tout encore; un nouveau genre de calamité a l pénétré mon âme de la plus sensible affliction.
Seite 152 - écrivait Talleyrand au duc de Lauzun 3, « l'excommunication ; venez me consoler et souper avec moi. Tout le monde va me refuser le feu et l'eau; ainsi nous n'aurons ce soir que des viandes glacées et nous ne boirons que du vin frappé.
Seite 263 - Versailles, le dix-huitième jour du mois de février, l'an de grâce mil sept cent quatre-vingt-sept, et de notre règne le treizième. Signé : Louis. Et plus bas : par le roi, signé : le baron DE BRETEUIL.
Seite 319 - ... puisse être. En foi de quoi nous avons signé ces présentes de notre main, et y avons fait apposer notre sceau royal. Fait à Berlin , le i5 d'avril de l'an de grâce 1795, et de notre règne le neuvième.
Seite 126 - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.
Seite 134 - Non-seulement vous verrez qu'il importe essentiellement au maintien, ou plutôt au retour de cette paix si désirable, dont nous ne devons jamais perdre de vue que nous sommes les ministres; mais vous verrez aussi qu'il ne renferme rien qui doive alarmer la conscience la plus craintive; que les Décrets qui règlent cette Constitution ont séparé avec un soin religieux ce qui appartient au dogme, de ce qui lui est entièrement...

Bibliografische Informationen