Histoire de Paris et de son influence en Europe

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 36 - Que tous les biens ecclésiastiques sont à la disposition de la nation, à la charge de pourvoir, d'une manière convenable, aux frais du culte, à l'entretien de ses ministres, et au soulagement des pauvres...
Seite 325 - ... le conseil général de la Seine et le conseil municipal : 1° Le conseil général de la Seine se compose de quarantequatre membres, dont trente-six pour la ville de Paris et huit pour les arrondissements de Sceaux et de Saint-Denis. 2...
Seite 46 - Le territoire de la France, dans toute son étendue, est libre comme les personnes qui l'habitent : ainsi toute propriété territoriale ne peut être sujette, envers les particuliers, qu'aux redevances et aux charges dont la convention n'est pas défendue par la loi ; et envers la nation, qu'aux contributions publiques établies par le corps législatif, et aux sacrifices que peut exiger le bien général, sous la condition d'une juste et préalable indemnité.
Seite 214 - II sera formé, sous le nom d'Université impériale, un corps chargé exclusivement de l'enseignement et de l'éducation publics dans tout l'Empire.
Seite 124 - Des prêtres constitutionnels ont seuls assez de férocité pour remplir un tel emploi. » Nous fîmes, en effet, décider, mon collègue et moi, que ce seraient les deux prêtres municipaux, Jacques Roux et...
Seite 179 - Publiciste ; l'Ami des Lois; la Clef du Cabinet; le Citoyen Français ;la Gazette de France; le Journal des Hommes libres; le journal du Soir, par les frères Chaigneau ; le Journal des Défenseurs de la patrie; la Décade philosophique; Et les journaux s'occupant exclusivement des sciences, arts, littérature, commerce, annonces et avis.
Seite 29 - La reine, en sortant du balcon, s'approcha de ma mère, et lui dit, avec des sanglots étouffés : Ils vont nous forcer, le roi et moi, à nous rendre à Paris, avec les têtes de nos gardes du corps portées devant nous au bout de leurs piques.
Seite 124 - Il avait dans ses regards et dans ses manières quelque chose de visiblement surnaturel à l'homme. Je me retirai en voulant retenir des larmes qui coulaient malgré moi, et bien résolu de finir là mon ministère. Je m'en ouvris à un de mes collègues , qui n'avait pas plus de fermeté que moi pour le continuer, et je lui dis avec ma franchise ordinaire : Mon ami, les prêtres membres de la Convention, en votant pour la mort, quoique la sainteté de leur caractère le leur défendît, ont formé...
Seite 114 - Des pleurs de rage vinrent mouiller mes paupières. Il avait dans ses regards et dans ses manières quelque chose de visiblement surnaturel à l'homme. Je me retirai , en voulant retenir des larmes qui coulaient malgré moi , et bien résolu de finir là mon ministère. Je m'en ouvris à un de mes collègues qui n'avait pas plus de fermeté que moi pour le continuer, et je lui dis , avec ma franchise ordinaire : Mon ami , les prêtres membres de la convention , en votant pour la mort, quoique la...
Seite 124 - à mon fils,... cet anneau " à la reine; diteslui bien que je le quitte avec peine... Ce petit paquet renferme des cheveux de toute ma famille; vous le lui remettrez aussi... Dites à la reine, à mes chers enfants, à ma sœur, que je leur avais promis de les voir ce matin ; mais que j'ai voulu leur épargner la douleur d'une séparation si cruelle. Combien il m'en coûte de partir sans recevoir leurs derniers embrassements!... » Il essuya quelques larmes, puis il ajouta, avec l'accent le plus...

Bibliografische Informationen