Journal des révolutions de l'Europe: en 1786 [sic] & 1790 ...

Cover
La Société typographique, 1789
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 100 - Toutes ces morts, qui pour les autres hommes n'arrivent qu'en détail & par gradation , m'ont frappé dans un même inftant. Séparé de la fociété , je vivois avec moi-même. Ici, je ne puis vivre ni avec moi, ni avec les hommes nouveaux , pour qui mon défefpoir n'eft qu'un rêve.
Seite 106 - ... jusqu'à huit heures du matin. Je m'avisai, pour m'amuser, de me faire apporter des fèves que je fis mettre dans des papiers séparés par nombre ; je me promenois dans ma chambre, qui avoit onze pas entre les encoignures des fenêtres ; et chaque tour que je faisois, mon valet tiroit une fève du papier, et la mettoit sur la table : comme le nombre étoit fixe, quand j'avois achevé, j'avois fait deux mille pas.
Seite 100 - Il n'eut d'autre confolation que de s'en entretenir. Il ne voulut point communiquer avec la race nouvelle qu'il n'avoit pas vu naître; il fe fit, au milieu de la ville, une efpece de...
Seite 100 - Qui peut apprendre le trépas univerfel des fiens fans defirer le tombeau ? Toutes ces morts , qui pour les autres hommes , n'arrivent qu'en détail & par gradation , m'ont frappé dans un même inftant.
Seite 68 - Rouen venoient offrir du bled & féliciter les habitans de Paris fur leur courage , fe ranger avec eux fous les drapeaux heureux de la liberté. Paris eft plus que jamais la premiere ville du monde; c'eft dans une feule enceinte, Sparte , Athenes & Rome. N'avons -nous pas dans ce moment nos Lycurgue , nos Démofthene & nos Brutus? Rien ne peut échapper à la vigilance des citoyens- Dans la journée du mardi on découvrit, à Vincenues, 127 hommes armés , on s'en empara, & d'après des dépofitions...
Seite 38 - Reste donc pour la promenade la cour du château : c'est un carré long de seize toises sur dix. Les murailles qui la ferment ont plus de cent pieds de haut, sans aucune fenêtre : de sorte que dans la réalité c'est un large puits où le froid est insupportable l'hiver, parce que la bise s'y engouffre ; l'été, le chaud ne l'est pas moins, parce que l'air n'y circulant pas, le soleil en fait un vrai four.
Seite 50 - ... qu'il est prisonnier, et pourquoi. » Le nommé Delasse, remis à un officier de la prévôté de l'Hôtel, pour le conduire à la cour. — Lettre de M. de la Reynie , pour qu'on ne parle à personne du prisonnier amené le matin à la Bastille , et que personne n'ait connaissance de son nom. — Lettre du chancelier Le Tellier , pour faire garder à vue l'homme que M. de La Reynie a envoyé à la Bastille , et dont il lui mandera le nom.
Seite 119 - Il prononce le rachat des droits féodaux réels et fonciers, et je ne puis qu'approuver cette résolution ; mais il sera peut-être nécessaire d'établir en faveur de certains droits, qu'ils ne peuvent être rachetés indépendamment les uns des autres. Je vous invite à examiner si l'abolition...
Seite 15 - Launai, ni les autres officiers, montassent au tribunal de la ville; il les a arrachés des mains de leurs vainqueurs, les a foulés aux pieds l'un après l'autre; de Launai a été percé de mille coups, on lui a coupé la tête, on l'a portée au bout d'une lance, dont le sang ruisseloit de tous côtés.
Seite 123 - Gras, secrétaire des commandemens de la Reine» avec un commis de M. de Chavigny, vint me faire signer la promesse que je faisois au Roi d'aller à Saumur à cette condition. Je signai, et lendemain je sortis de la Bastille, après avoir pris congé de tous les prisonniers. Ainsi le premier coup de pied du Roi me fit ouvrir toutes les portes de la Bastille, et m'envoya à plus de quatre-vingts lieues de là. Aussitôt que je fus sorti de prison, on me mena chez M. de Chavigny, que la Reine aVoit...

Bibliografische Informationen