Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

religieux abbé etconvent et procureur de mondit seigneur le duc, le jeudi avant la feste de saint Vincent, dixneufeme jour du înoys de janvier, l'an mil quatre cenz et douze, me suy transporté au ckasteau de Thoisy l'Évesque, à la propre personne de révérend père en Dieu Mile do Grencey evesque d'Ostun, cedit jour à Ostun, aux propres personnes do maistre Girart Donet officiai d'Ostun, messire Jacques Orgo ohanoine et seelleur d'Ostun, maistre Hugue Bertolon procureur et promotteur des causes dudit monseigneur l'évesque au siège d'Ostun, maistre Jehan Guichart, messire Henri de Corcelles curé de Nostre Dame du Chasteaul d'Ostun, messire Guilleaume Richart vicaire de Saint Jehan Evvangeliste d'Ostun, messire Jehan de la Roiche, et messire Jehan Costaule curez de Saint Jehah ou bourt d'Ostun, et Jehan Monim clerc de l'office dudit procureur, et le semedi suigant xx° jour dudit moys aux personnes de messire Pierre Daulphin vicaire de Saint Jehan de la Crote, Bertiaut de Couhart clerc de ladite église, Hugue Decone curé de Saint Andoiche, à son domicile, à la voix de Katherine sa tante, Jehan Bernardet prestres, messires Jehan de la Comelle curé de Saint Panthaléon, Hélie de Boisseraule curé de Saint Denis de Péon, à la voix de messire Jehan Volu, Symon curé do Saint Pierre de l'Estrier, Jehan Murant curé de Saint Andrée d'Ostum, Jehan de Sommant clerc et badeaulx de la court dudit officiai d'Ostum, Milot Nauldin portier de la maison épiscopal d'Ostum, et le sambadi ensuivant, xxj» jour dudit moys, aux personnes do messire Jehan du Prez Bertrant curé de Saint Vincent de Saint Symphorien d'Ostun, Girart Bourgoin vicairo do Saint Quantin d'Ostun et yceulx à adjourner à comparoir pardevant moy, au lieu do Saint Martin d'Ostun, en l'église dudit lieu pour tous les autres lieux contentieux dont débat pouvoit estre entre les parties, au sambady avant ladicte feste do saint Vincent xxj0 jour dudit mois, heure de none d'icello jour, pour veoir et oir de moy, ramener pour moy à effet et mectre à oxécution quant à ce les lettres roialx dont dessus est faietc mencion, auquel xxj0 jour, lieu et heure dessusdiz, ce sont comparuz les dessus nommez, c'est assavoir ledit monseigneur l'évesque en la personne dudit maistro Hugue Bertelon son procureur et par nom de procureur et les autres en leurs personnes, en la présence desqueulx à la requeste desdiz complaignans comparissans, c'est assavoir en la personne de messire Loys de Charancey leur procureur et par nom de procureur et mondit seigneur de Bourgongne en la personne de Guilleaume Lefort son procureur, moy requerans instamment l'exécution dudit mandement j'ay maintenu et gardé en la possession et saisine ou auxi des chouses dont est faicto mencion en icelles lettres et tous les troubles, empêchemens et toute la nouvelleté faicte et faiz en ceste partie contre et ou préjudice desdiz religieux, abbé et convent et mondit seigneur le duc, j'ay desmis et osté, desmet et oste de bouche par ces présentes, etdeffend à tous, de par le roy nostre sire, espécialement ausditz comparissans, par devant moy et à tous autres personnes à la voix d'iceulx que lesdiz complaignans doresnavant ilz ne troublent ne empeschent ès possessions et saisines dessus dictes, auquel exploict lesdiz comparissans ce sont opposez au contraire, pourquoy je leur ait fait commandement de par le roy nostre sire qu'il feissent rostablissement avant toute euvre en ostant la nouvelleté reaiment et de fait et qu'ilz révocassent et admettassent tous lesdiz troubles et empeschemens sur telle et si grosso pênes qu'il se pourroient encoire envers le roy nostre seigneur en facent le contraire par trois fois et la quarte d'abondance, lesquelx en ont esté remis et refusans, et par ce que lez diz complaignans prétendoient eulx non devoir estre receu à opposition par deffaul de restablissement, néantmoins j'ay prins et mis à la main du roy nostre sire la chose contentieuse en deffendant aux parties toutes entremises, et ne les a receu à opposition fors que en tant que par votre court seroit veu iceulx devoir estre receu ou non sens préjudice dudit restablissement. Et ledit monseigneur l'évesque à la voix et personne dudit maistre Hugue Bertelon son procureur, ledit procureur et tous les autres dessus nommez comparissans en leurs personnes, j'ay adjournez par devant vous, ou palais, à Paris, au vintesmo jour du moys de mars prochain venant, pour ou dire ou déclarer de par vous se ledit maistre Hugue Bertelon ou non que dessus et les autres dessusnommez doyvent estre receuz à opposition ou non, et pour faire ledit restablissement et en tant que il doivent estre ou seront par vous receu pour dire et opposer de par iceulx ou non que dessus la cause ou les causes de leur opposition, procéder avec lesdiz religieux, abbé et convent et nostredit seigneur le duc comme gardien d'iceulx, ou leur procureur sur les choses dessusdictes en oultre selon ratifïication et ces chouses, mes très révérans et redoublez seigneurs, je vous certifïie avoir ainsin faictes soubz mon propre seel avec le saing manuel du tabellion public cy après escript les jours lieu et an dessus dits. Ainsin le m'a relaté ledit sergent.

XI

Ann. 1420.

HIC IACET HVMILIS RELIGIOSVS FRATER GVILIELMVS DE
LONGOMONTE ELEEMOSINARIVS HVIVS ECCLESI^
B. MARTINI DE EDVA QVI OBIIT DIE XXI APRILIS
ANNO DOMINI MCCCCXX ORATE DEVM PRO IPSO
ET PRO CVNCTIS FIDELIBVS DEFVNCTIS

Cette inscription gravée à l'entour d'une grande tombe sur laquelle était représenté un religieux, se voyait au milieu de la nef, devant le jubé. 1

Un acte du 20 janvier 1397, dont nous avons donné le texte à l'article de Jean de Gomen 2 mentionne un « Guillelmus de Longomonte subprior » qui est évidemment le même que celui dont il est question dans cette épitaphe.

XII

Ann. 1420.

HIC IACET FRATER IOANNES DE GOMEN QVONDAM ABBAS HVIVS ECCLESIE QVI OBIIT ANNO DOMINI MILLESIMO

QVATRECENTESIMO XIX OCTOBRIS CÔVERTE TRIBVLACIONEM ï GAVD

Pierre. — Longueur? — Largeur lm40. — Caractères gothiques.

Cette tombe, l'une des plus belles de l'abbaye de SaintMartin, et dont le musée de la Société Éduenne possède une

1. Liste des tombeaux qui sont dans l'église de Saint-Martin d'Aulun, ordre de Saint-Benoit, dix-septième siècle. (Arch. de l*évéché. Fonds de Saint-Martin.)

2. Cf. l'art. XII.

[graphic]
« ZurückWeiter »