Journal de l'agriculture pratique, d'économie forestière, d'économie rurale, et d'éducation des animaux domestiques du Royaume de Belgique, Band 6;Band 1853

Cover
Annoot-Braeckman, 1853
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 77 - ... dans l'étui , en le chauffant et le laissant refroidir alternativement. Des faits exposés précédemment , il est , je crois, permis de conclure que ce n'est pas par une moindre proportion d'eau que le pain rassis diffère du pain tendre , mais par un état moléculaire particulier qui se manifeste pendant le refroidissement, se développe ensuite, et persiste aussi longtemps que la température ne dépasse pas une certaine limite.
Seite 387 - Le repiquage, on coupant le bout du pivot, du moins sur les terres dans lesquelles les moyens d'aération n'auraient pu être pratiqués à temps pour rendre le sol fertile jusqu'à la profondeur que les racines pivotantes doivent atteindre ; « 3° On pourrait essayer encore, comparativement, de renouveler ou d'échanger les graines, comme on le fait Utilement pour d'autres plantes ; « 4° L'essai comparé d'un chaulage énergique dans les terrains bien défoncés conduirait peut-être à découvrir...
Seite 390 - ... feuille de la vigne. Le rôle de cette moisissure n'est pas envisagé de la même manière par tous les savants. Les uns pensent que la vigne est atteinte ellemême d'une affection qui en dénature les tissus ou la sève, et que l'apparition de la moisissure n'est qu'un phénomène secondaire, symptôme et non principe du mal, signe et non pas cause du dépérissement. D'autres, et ce sont les plus nombreux, considèrent la moisissure comme la vraie cause de la maladie. Ils ne disent pas qu'elle...
Seite 388 - J'ai eu l'occasion de signaler, il ya longtemps déjà, des terrains de cette nature (aux environs de Paris et de Naples), où la proportion des sels, parmi lesquels l'azotate de potasse dominait, était presque égale à la proportion , faible d'ailleurs , du sucre pur; dans ce cas, il est impossible d'extraire ce dernier avec profit. Quelques terres emblavées depuis peu de temps en betteraves, ou vierges de cette culture, se rencontrent encore sur quelques points du département du Nord, et donnent...
Seite 156 - Dans le sol , l'air est constamment plus chargé d'acide carbonique ; par exemple , la moyenne obtenue dans les cultures qui n'avaient pas été fumées depuis une année serait , par mètre cube , de 9 litres de gaz acide contenant près de 5 grammes de carbone, c'est-à-dire 22 à 23 fois autant que l'air normal. Dans les sols récemment fumés , la différence a été bien plus grande encore, puisque l'air pris dans la terre d'un champ où le fumier était incorporé depuis neuf jours, renfermait...
Seite 74 - Assez généralement on croit que le pain tendre diffère du pain rassis par une plus forte proportion d'eau; attribuant par là, à une dessiccation progressive, la consistance qu'il acquiert après qu'on l'a retiré du four. Comme conséquence, on admet que le pain est plus nutritif quand il est rassis, par la raison, qu'à poids égal, il renferme plus de matières sèches. » Cependant, lorsqu'on connaît les précautions prises pour prévenir la...
Seite 74 - ... consistance qu'il acquiert après qu'on l'a retiré du four. Comme conséquence, on admet que le pain est plus nutritif quand il est rassis, par la raison , qu'à poids égal, il renferme plus de matières sèches. Cependant, lorsqu'on connaît les précautions prises pour prévenir la dessiccation du pain frais dans les ménages où l'on ne cuit qu'à des intervalles assez éloignés , on est peu disposé à accepter cette opinion. Ainsi, dès qu'une fournée est cuite, on l'enferme dans la...
Seite 552 - plus de chaumes ou de débris de la même nature de » récolte, afin que celle-ci trouve dans le sol tous les » matériaux salins dont elle a besoin pour prospérer. » La théorie des assolements est fondée sur un principe tout opposé. Ainsi l'on fait toujours se succéder entre elles des...
Seite 386 - ... sol ; aussi les plaçons-nous au premier rang. Nous indiquerons ensuite les moyens plus spéciaux dont il conviendrait d'essayer l'application à la culture des betteraves, et d'une manière comparative. La méthode générale d'amélioration du sol dans les localités atteintes devant consister dans une aération plus complète à une plus grande profondeur, elle pourrait être réalisée pour certaines terres à l'aide des défonçages énergiques ou bien par la culture en ados. Parmi les ustensiles...
Seite 386 - ... centimètres. Si donc on le faisait agir au fond des raies d'une charrue ordinaire , on pourrait atteindre et aérer la couche de terre jusqu'à 60 et même 70 centimètres de profondeur. Toutefois , ce puissant défonçage serait insuffisant , sans doute , dans les terrains trop compactes , qui retiennent l'eau , et sont susceptibles de se lasser promptement après les labours.

Bibliografische Informationen