Histoire de la Révolution de France, pendant les dernières années du règne de Louis XVI, Band 13

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 182 - Toute assemblée connue sous le nom de club ou de société populaire est dissoute ; en conséquence les salles où lesdites assemblées tiennent leurs séances seront fermées sur-le-champ, et les clefs en seront déposées, ainsi que les registres et papiers, dans le secrétariat des maisons communes.
Seite 293 - Enfin , monsieur , j'ai trouvé le moyen que je désirais tant : je puis communiquer directement avec vous ; je puis vous parler de mon admiration , de ma reconnaissance', du désir ardent que j'ai de vous joindre, de partager vos périls et votre gloire ; je le remplirai , dût-il m'en coûter tout mon sang. Mais , en attendant ce moment heureux , le concert...
Seite 159 - Comité d'Instruction publique prendra tous les moyens d'encouragemens nécessaires pour diriger les écoles , les théâtres , et généralement les arts et les sciences vers le but unique des travaux de la Convention nationale : celui d'affermir la République. Le Comité rendra compte tous les mois de l'exécution de cet article.
Seite 286 - ... ils vous proposent d'ouvrir les portes de votre ville sans coup férir. Un peuple d'amis entrera dans vos murs avec le rameau d'olivier pour y faire régner, à l'ombre de l'autorité royale, l'ordre, la paix et le bonheur que vos tyrans vous ont si souvent promis, mais en vain. A ce prix, il vous est facile de sauver de tout danger et de tout dommage vos vies et vos propriétés, auxquelles nous jurons, sur notre honneur, le respect le plus inviolable et le plus sacré. C'est alors que nous...
Seite 330 - Les garnisons de Mayence et de Valenciennes ont porté le fer et la flamme au sein de la Vendée. Si , devenues prisonnières de guerre , le droit des vainqueurs eût fixé leur sort, la France n'aurait pas à gémir sur la tombe des victimes innocentes que ces bourreaux ont immolées.
Seite 332 - VA la mort du brave général , au nom duquel je fus envoyé près de vous à l'Ile-Dieu : victime de son zèle , il a péri par les mains des meurtriers de son roi , en montrant le courage d'un héros , et témoignant, jusqu'au dernier soupir , son inviolable attachement à la religion et à la monarchie. » Les membres du conseil de l'armée d'Anjou , instruits de ce cruel événement , ont formé la résolution de se nommer un chef. Jeune encore , et loin d'aspirer au grade que l'on voulait m'offrir,...
Seite 344 - Toutes vos troupes se sont engagées envers le petit nombre qui me restait et qui aurait nécessairement succombé; mais, monsieur, la parole de ceux qui sont venus jusque dans les rangs la leur donner, doit être chose sacrée pour vous.
Seite 337 - ... dont le pays a bien voulu me revêtir; mais malgré cela je ne vous y engage pas pour ce moment $ notre position étant bien changée. Mon armée est, pour le moment, dans la plus grande désorganisation, et envahie de toute part par les bleus.
Seite 302 - Vous affermissez les sentimens que je vous ai témoignés dans mes précédentes; et redoublez, s'il est possible, le désir d'être à la tête de mes armées catholiques et royales, et de combattre à côté de vous , leur digne général, pour rendre le bonheur à mes sujets. J'espère qu'en ce moment mon frère , plus heureux que moi, (1) Le comte d'Avaray.
Seite 341 - Puisaye m'ayant donné l'ordre de prendre une position et de l'y attendre, a eu l'extrême prudence de joindre bien vite un bateau , abandonnant au hasard le sort des nombreuses victimes qu'il a sacrifiées. Les gardes du...

Bibliografische Informationen