Analyse raisonnée des travaux de Georges Cuvier: précédée de son éloge historique

Cover
Jules Renouard, 1841 - 287 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 44 - ... car les uns avaient l'aspect des cétacés ou mammifères marins , et les autres le cou , le bec des oiseaux , et jusqu'à des sortes d'ailes. Et ce qui est plus surprenant encore que tout cela , c'est que tous ces animaux ne vivaient point à une même époque ; c'est qu'il ya eu plusieurs générations , plusieurs populations successivement créées et détruites.
Seite 60 - C'est dès lors, en effet, que son esprit commence à s'ouvrir de nouvelles routes ; c'est dès lors qu'à la vue de quelques térébratules , déterrées près de Fécamp , il conçoit l'idée de comparer les espèces fossiles aux espèces vivantes ; c'est dès lors que la dissection de quelques mollusques lui suggère cette autre idée d'une réforme à introduire dans la distribution méthodique des animaux : en sorte que les germes de ses deux plus importants travaux , la comparaison des espèces...
Seite 20 - On ne peut parler des progrès que l'anaiomle comparée a dus à M. Cuvier, sans un respect plus profond encore , et mêlé d'une sorte de recueillement ; il ne parlait jamais lui-même de cette science qu'avec enthousiasme ; il la regardait, et avec juste raison, comme la science régulatrice de toutes celles qui se rapportent aux êtres organisés ; et la mort l'a surpris méditant ce grand ouvrage qu'il lui consacrait, et où, rassemblant toutes ses forces, ce génie si vaste eût enfin paru dans...
Seite 64 - Il était membre, comme on pense bien, de toutes les Académies savantes du monde ; car quelle Académie eût pu omettre d'inscrire un pareil nom sur sa liste? Et, ce qui est un honneur dont il ya eu peu d'exemples avant lui, il appartenait à trois Académies de l'Institut, l'Académie française, celle des sciences, et celle des inscriptions et belles-lettres. Sa grande renommée lui amenait, de toutes parts, tout ce qui se faisait d'observations et de découvertes. C'était...
Seite 30 - ... un os isolé, pouvait appartenir; et tel était pourtant le problème à résoudre Le mémoire où Daubenton a tenté, pour la première fois, la solution de ce problème important est de 1762. En 1769, Pallas publia son premier mémoire sur l.es ossements fossiles de Sibérie. On n'y put voir, sans étonnement, la démonstration de ce fait que l'éléphant, le rhinocéros, l'hippopotame, tous animaux...
Seite 26 - D'une part, des amas immenses de coquilles, et d'autres corps marins, se trouvent à de grandes distances de toute mer, à des hauteurs où nulle mer ne saurait atteindre aujourd'hui ; et de là sont venus les premiers faits à l'appui de toutes ces traditions de déluges, conservées chez tant de peuples.
Seite 48 - ... découverte , à mes yeux non moins importante , de la vraie méthode en histoire naturelle. Le besoin des méthodes naît également pour notre esprit, et du besoin qu'il a de distinguer pour connaître , et du besoin qu'il a de généraliser ce qu'il connaît, pour pouvoir embrasser et se représenter nettement le plus grand nombre possible de faits et d'idées. Toute méthode a donc un double but , savoir, la distinction et la généralisation des faits. Or, jusqu'à M. Cuvier, la méthode...
Seite 66 - ... et entoure sans cesse d'un nouvel éclat le nom de ces hommes rares qui semblent avoir révélé de nouveaux ressorts dans l'intelligence, et donné de nouvelles forces à la pensée. Et comme leur esprit, devançant leur siècle, avait surtout en vue la postérité, ce n'est aussi que de la postérité, ce n'est que de la suite des siècles, qu'ils peuvent attendre tout ce qui leur est dû de reconnaissance et d'admiration. NOTES. P. vu. Le foie manque. J'entends le foie, organe massif, compacte,...
Seite 63 - ... gloire que peut ambitionner le fondateur d'un empire, et qui eût voulu ne demeurer étranger à aucun. Il est permis de croire, d'ailleurs, que la louange qui n'a d'autre but que de porter un souverain à faire de grandes choses, n'est point indigne d'un philosophe.
Seite 39 - Cuvier; que l'on se représente, sous sa main habile, chaque os, chaque portion d'os , allant reprendre sa place, allant se réunir à l'os, à la portion d'os à laquelle elle avait dû tenir; et toutes ces espèces d'animaux, détruites depuis tant de siècles, renaissant ainsi avec leurs formes, leurs caractères, leurs attributs; et l'on ne croira...

Bibliografische Informationen