Le socialisme chrétien: les origines, la tradition, les hérésies, théologiens, prédicateurs, missionnaires, la crise de 1848, les dernières écoles

Cover
Hachette, 1892 - 336 Seiten

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 27 - Une chose te manque encore; va, vends tout ce que tu as et donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel; puis viens et suismoi.
Seite 148 - Sans doute l'égalité des biens est juste : mais , ne pouvant faire qu'il soit force d'obéir à la justice , on a fait qu'il soit juste d'obéir à la force; ne pouvant fortifier la justice , on a justifié la force , afin que le juste et le fort fussent ensemble , et que la paix fût, qui est le souverain bien.
Seite 147 - Ce chien est à moi, disaient ces pauvres enfants; c'est là ma place au soleil : voilà le commencement et l'image de l'usurpation de toute la terre.
Seite 165 - ... qu'à peine pouvons-nous croire que cette simplicité si naturelle puisse être véritable. Nous regardons les mœurs de ce peuple comme une belle fable, et il doit regarder les nôtres comme un songe monstrueux.
Seite 155 - C'est pourquoi Dieu prend en sa protection tous les gouvernements légitimes , en quelque forme qu'ils soient établis...
Seite 164 - Il ne faut point de juges parmi eux, car leur propre conscience les juge. Tous les biens sont communs : les fruits des arbres, les légumes de la terre, le lait des troupeaux, sont des richesses si abondantes, que des peuples si sobres et si modérés n'ont pas besoin de les partager. Chaque famille, errante...
Seite 327 - ... si grave. Que les gouvernants fassent usage de l'autorité protectrice des lois et des institutions; que les riches et les maîtres se rappellent leurs devoirs ; que les ouvriers dont le sort est en jeu poursuivent leurs intérêts par des voies légitimes, et puisque la religion seule, comme Nous l'avons dit dès le début, est capable de détruire le mal dans sa racine, que tous se rappellent que la première condition à réaliser, c'est la restauration des mœurs chrétiennes...
Seite 152 - S'ils s*en plaignent et s'ils en murmurent contre la Providence divine, Seigneur, permettezmoi de le dire, c'est avec quelque couleur de justice; car étant tous pétris d'une même masse, et ne pouvant pas y avoir grande différence entre de la boue et de la boue, pourquoi verrons-nous d'un côté la joie, la faveur, l'affluence; et de l'autre la tristesse, et le désespoir et l'extrême nécessité, et encore le mépris et la servitude?
Seite 12 - Tu NE CONVOITERAS POINT la femme de ton prochain; tu ne désireras point la maison de ton prochain, ni son champ, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.
Seite 151 - ... et l'ambition des uns et la nécessité des autres a obligé tous les peuples à abandonner pour ainsi dire Dieu, leur Roi naturel et légitime, et la Raison universelle, leur loi inviolable, pour choisir des protecteurs visibles, qui pussent par la force les défendre contre une force ennemie. C'est donc le péché qui a introduit dans le monde la différence des qualités ou des conditions...

Bibliografische Informationen