Histoire du Tribunal révolutionnaire de Paris avec le Journal de ses actes, Band 3

Cover
Librairie Hachette et cie, 1881
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 123 - Vos Comités de salut public et de sûreté générale, pleins de ce sentiment, m'ont chargé de vous demander justice au nom de la patrie, contre des hommes qui trahissent depuis longtemps la cause populaire, qui vous ont fait la guerre avec tous les conjurés, avec d'Orléans, avec Brissot, avec Hébert, avec Hérault et leurs complices, et conspirent en ce moment avec les rois ligués contre la République; qui ont favorisé le projet de vous détruire et de confondre le gouvernement républicain,...
Seite 402 - La République française célébrera tous les ans les fêtes du 14 juillet 1789, du 10 août 1792. du 21 janvier 1793, du 31 mai 1793. VII. Elle célébrera, aux jours de décadi, les fêtes dont l'énumération suit : A l'Être suprême et à la Nature.
Seite 174 - ... cachés à punir, mais des conspirateurs à front découvert , qui, comptant sur l'aristocratie avec laquelle ils ont marché depuis plusieurs années , appellent sur le peuple la vengeance du crime. Non, la liberté ne reculera pas devant ses ennemis; leur coalition est découverte. Dillon, qui ordonna à son armée de marcher sur Paris, a déclaré que la femme de Desmoulins avait touché de l'argent pour exciter un mouvement , pour assassiner les patriotes et le tribunal révolutionnaire....
Seite 508 - O ma chère Lucile ! j'étais né pour faire des vers, pour défendre les malheureux, pour te rendre heureuse, pour composer avec ta mère et mon père, et quelques personnes selon notre cœur, un Otaïti...
Seite 28 - ... choses : la terreur est une arme à deux tranchants dont les uns se sont servis à venger le peuple et d'autres à servir la tyrannie. La terreur a rempli les maisons d'arrêt, mais on ne punit point les coupables ' : la terreur a passé comme un 1 La Terreur avait surtout pour partisans les uHra-révolutionnaires, les hébertistej.
Seite 414 - ... les encouragements en tout genre que vous donniez aux assassins de la patrie : que répondez-vous à ces derniers faits?
Seite 207 - Toutes conspirations et complots tendant » à troubler l'État par une guerre civile en » armant les citoyens les uns contre les » autres, ou contre l'exercice de l'autorité » légitime, seront punis de mort.
Seite 125 - C'est ici que la patience échappe au juste courroux de la vérité. Quoi ! quand toute l'Europe, excepté nous qui sommes aveugles, est convaincue que Lacroix et Danton ont stipulé pour la royauté ; quoi ! quand les...
Seite 505 - Durousse qui était à la maison ; mais notre petit avait perdu un œil par une humeur qui venait de se jeter dessus , et la douleur de cet accident m'a réveillé. Je me suis retrouvé dans mon cachot. Il faisait un peu de jour. Ne pouvant plus te voir et entendre tes réponses, car toi et ta mère vous me parliez, je me suis levé au moins pour te parler et t'écrire. Mais, ouvrant mes fenêtres , la pensée de ma solitude , les affreux barreaux , les verrous qui me séparent de toi , ont vaincu...
Seite 11 - Bientôt ce fut un crime de lèse-majesté ou de contre-révolution à la ville de Nursia d'avoir élevé un monument à ses habitants morts au siége de Modène, en combattant cependant sous Auguste lui-même, mais parce qu'alors Auguste combattait avec Brutus , et Nursia eut le sort de Pérouse.

Bibliografische Informationen