Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

PARIS,

- IMPRIMERIE DE E, DONNAUD,

ROE CASSETTE, 1.

DES

INSCRIPTIONS ET BELLES-LETTRES

COMPTES RENDUS

DES SÉANCES DE L'ANNÉE 1867

NOUVELLE SÉRIE.

TOME 111

PARIS

AUGUSTE DURAND ET PEDONE LAURIEL, ÉDITEURS

RUE COJAS, (ANCIENNE RUE DES GRĖS, 7)

1867

18054

DE

L'ACADÉMIE DES INSCRIPTIONS

ET BELLES-LETTRES

PENDANT L'ANNÉE 1867.

MOIS DE JANVIER.

Séance du vendredi 4.

L'ordre du jour appelle l'élection d'un Président et celle d'un Vice-Président.

Par un premier scrutin, M. DE LONGPÉRIER, Vice-Président, est élu, à la majorité absolue, Président de l'Académie pour l'année 1867.

Par un second scrutin, M. RENIER est élu Vice-Président.

M. BRUNET DE PRESLE, président sortant, remercie l'Académie de l'intérêt bienveillant qu'elle lui a témoigné pendant le cours de sa présidence, traversée par une cruelle épreuve. S'il l'a surmontée, s'il a fait trêve à sa douleur, il le doit aux encouragements qu'il a trouvés autour de lui, aux efforts qu'il a faits pour répondre à la confiance de ses confrères en remplissant avec une application résignée les devoirs qu'elle lui imposait. Il se trouve heureux, du reste, de remettre dans les mains d'un ami, et en de si bonnes mains, les fonctions dont il se sépare aujourd'hui. M. le PRÉSIDENT sortant appelle ensuite MM. DE LONGPÉRIER et ANNÉE 1867.

1

RENIER à prendre les places de Président et de Vice-Président qui les attendent et déclarele bureau de l'Académie constitué pour 1867.

M. DE LONGPÉRIER, en montant au fauteuil, remercie, au nom de l'Académie, M. BRUNET DE PRESLE du zèle dont il a fait preuve

Te cours de sa présidence et du dévouement, plus grand pour lui que pour un autre, qu'il a mis à en remplir scrupuleusement tous les devoirs. Il perd au bureau un soutien, un conseil, dont il sent plus vivement que jamais tout le prix, en présence du redoutable honneur que vient de lui conférer l'Académie; cet honneur, du reste, est mêlé en ce moment d'une grande amertume, car le premier et triste devoir qu'il ait à remplir est d'annoncer à l'Académie la perte qu'elle vient de faire d'un de ses plus savants et plus assidus correspondants, M. Noël des Vergers, enlevé à Nice, il y a deux jours, par un mal sans remède, à sa famille, à ses amis, à l'archéologie qui lui devait plus d'une découverte et d'excellents travaux.

M. le SECRÉTAIRE PERPÉTUEL donne lecture de la correspondance officielle.

M. le Ministre de l'Instruction publique, par un message du 25 décembre, adresse à l'Académie la première partie d'un mémoire qu'il vient de recevoir de M. le Directeur de l'École française d’Athènes, renfermant des inscriptions inédites recueillies en Attique et en Béotie par M. Blondel, membre de 3e année de cette école. Cette première partie, annoncée comme devant être suivie de deux autres, sera renvoyée, selon le désir de M. le Ministre, à l'examen de la future Commission.

L'Académie, reprenant son ordre du jour, passe à la nomination des Commissions annuelles.

Dans un premier scrutin de liste, sont élus nominativement, pour faire partie de la Commission des travaux littéraires en 1867, MM. NAUDET, MOHL, LABOULAYE, WALLON, EGGER, REGNIER, MAURY, DELISLE,

Dans un second scrutin, pour la Commission des antiquités de la France, sont élus MM. VITET, DE Saulce, EGGER, MAURY, DELISLE, DE LASTEYRIE, HAUREAU, DESNOYERS.

[ocr errors]
« ZurückWeiter »