L'art de vérifier les dates ...

Cover
Valade, 1826
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 439 - Majestés, les moyens les plus efficaces relativement à leurs forces, pour mettre le roi de France en état d'affermir, dans la plus parfaite liberté, les bases d'un gouvernement monarchique, également convenable aux droits des souverains et au bien-être de la nation française.
Seite 483 - Dénués de tout, vous avez suppléé à tout. Vous avez gagné des batailles sans canons, passé des rivières sans ponts, fait des marches forcées sans souliers, bivouaqué sans eau-de-vie et souvent sans pain.
Seite 421 - ... aucun secours en troupes, vaisseaux, armes, munitions de guerre, vivres ou argent, à quelque titre que ce soit, ou sous quelque dénomination que ce puisse être. ART.
Seite 478 - Il fit connaître alors que si l'on tardait davantage, il serait obligé d'évacuer la rivière de Gênes, de revenir sur la Roya, et peut-être même de repasser le Var. Le Directoire résolut de le remplacer. Un jeune général de vingt-cinq ans ne pouvait rester plus longtemps à la tête de l'armée de l'Intérieur.
Seite 451 - La Convention nationale déclare, au nom du peuple français, qu'elle accepte le vœu librement émis par le peuple souverain du ci-devant comté de Nice dans ses assemblées primaires, et décrète, en conséquence, que le cidevant comté de Nice fait partie intégrante de la République française; Ordonne que le conseil exécutif provisoire prendra sur-le-champ les mesures nécessaires pour faire transporter les bureaux de douanes aux points limitrophes...
Seite 410 - ... du crime qu'on leur avait imputé , et elle les réintégra dans leurs droits, honneurs et prérogatives. Les deux derniers furent même élevés au grade de maréchaux de camp , et pourvus de commandements; et la marquise de Tavora , maîtresse de Joseph , obtint , au mois de septembre , la permission de sortir du couvent où elle avait été enfermée pour le reste de ses jours. Ces diverses mesures mécontentèrent la reine-mère qui refusa d'admettre en sa présence les seigneurs qui venaient...
Seite 421 - Haye, eût écrit au ministre de la république dans la même résidence que sa cour noyant jamais regardé la France comme son ennemie , il n'existait aucun Français prisonnier en Portugal, et qu'il avait reçu ordre de déclarer que tous ceux qui s'y étaient rendus y avaient trouvé liberté et protection. La cour de Lisbonne, inquiète sur sa position en voyant que la Toscane, la Prusse et surtout l'Espagne, s'étaient retirées de la coalition et avaient fait la paix avec la république française...
Seite 417 - ... junte pour l'examen de l'état actuel , et l'amélioration temporelle des ordres religieux. Dès son origine, la révolution française excita en Portugal une défiance extrême. Le 19 décembre 1789, la reine fit défendre dans tous ses ports, aux officiers et aux matelots des navires marchands français, de descendre à terre avec l'habit et la cocarde nationale , et au mois de mars de l'année suivante, une lettre pastorale du cardinal-patriarche...
Seite 259 - ... partie des côtes déjà occupées par l'Espagne. ART. VI. Il est encore convenu, par rapport aux côtes tant orientales qu'occidentales de l'Amérique méridionale, et aux îles adjacentes , que les sujets respectifs ne formeront à l'avenir aucun établissement sur les parties de ces côtes situées au sud des parties de ces mêmes côtes, et des îles adjacentes déjà occupées par l'Espagne. Bien entendu que lesdits sujets respectifs conserveront la faculté de débarquer sur les côtes...
Seite 416 - Le 5 septembre i788, le Portugal perdit l'infant don Gabriel , prince du Brésil et héritier présomptif de la couronne, qui mourut des suites de la petite-vérole. Cet événement causa une douleur profonde à la reine et : une...

Bibliografische Informationen