Bibliothèque des théatres, composée de plus de 530 tragédies, comédies, drames, comédies-lyriques, comédies-ballets, pastorales, opéras-comiques, pièces à vaudevilles, divertissemens, parodies, tragicomédies, parodes, tant anciennes que nouvelles ... On a joint les anecdotes ... les noms de tous les auteurs, poëtes ou musiciens, qui ont travaillé pour tous nos théâtres, des acteurs ou actrices célèbres ... avec un jugement de leurs ouvrages & de leurs talens. [1.-2. sér.] ...

Cover
Chez la veuve Duchesne, 1784
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 17 - II !.De chérir ces muguets coquets ». Qui portent de petits colets , A tort on nous accufe : On reçoit les gens à rabats , Quand les guerriers font aux combats i C'eft une excufe.
Seite 3 - Quefon bonheur enivre , & qui cherche aujourd'hui L'honneur honteux de vaincre & de ramper fous lui. Il peut avec fa gloire accroître fa puiflance : Quel frein l'arrêtera , lui qui trahit la France? Corrompu par le luxe & .par la vanité , Pourra-t-il s'élever jufqu'à la liberté ? Non , fa fierté naiflante a plié fous un maître : En époufant Hirza, fongez qu'il voudra l'être, ., « II faut le prévenir par un dernier effort : Puifqu'il veut notre honte, il faut vouloir fa mort, Un bras...
Seite 50 - Monfieur Lucifer , Souverain du fombre Empire. (àpart.) Avec fa grand- fourche de fer , Sa gravité me fait rire. (haut.) Je fuis fatigué d'être dans l'Enfer , Permettez que je me retire. Air : Des Pendus.
Seite 15 - Diane a pris tes intérêts , J'ai fait dédire Neptune : Je te fais Roi de ces Forêts. H1PPOLITE & ARICIE. Pour nous j quelle fortune ! DIANE.
Seite 58 - Fais qu'Hippolite m'aime bien , Et je ne te blâme de rien. C'eft toi qui formas mon lien , Dans le fond j'en ai honte : Mais hélas ! mon crime eft le tien , Je mets tout fur ton compte, . SGENE . X I.
Seite 37 - AMOUR excite mon défir , Er je m'offre à Diane ; Qui des deux pourrai-je choifir , Pour vivre avec plaifir > Ai; Cherchons la paix. Non , le Monde...
Seite 54 - Je vois l'abîme affreux où m'a plongé le fort. . . ; ; Puifqu'il s'eft dévoué , ma main lui doit la mort : Je veux du même fer , qui doit trancher fa vie , Percer ce...
Seite 17 - Mes rivaux ont tout , & moi rien., Voyez un peu la rufe ! Avec eux c'eft pour s'amufer , Avec moi c'eft pour époufer j C'eft une excufe. V.

Bibliografische Informationen