Analyse raisonnée des travaux de Georges Cuvier: précédée de son éloge historique

Cover
Jules Renouard, 1841 - 287 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 69 - ... ne perdre aucun moment. Chaque heure avait son travail marqué ; chaque travail avait un cabinet qui lui était destiné, et dans lequel se trouvait tout ce qui se rapportait à ce travail : livres, dessins, objets. Tout était préparé, prévu, pour qu'aucune cause extérieure ne vînt arrêter, retarder l'esprit dans le cours de ses méditations et de ses recherches. M. Cuvier avait une politesse grave, et qui ne se répandait point en paroles ; mais il avait une bonté intérieure et une...
Seite 43 - Carnivore, il aura nécessairement des organes des sens , des organes du mouvement, des doigts, des dents, un estomac, des intestins disposés pour apercevoir, pour atteindre, pour saisir, pour déchirer, pour digérer une proie ; et toutes ces conditions seront rigoureusement enchaînées entre elles ; car une seule manquant , toutes les autres seraient sans effet, sans résultat; l'animal ne pourrait subsister. « Supposez un animal herbivore, et tout cet ensemble de conditions aura changé. Les...
Seite 62 - C'est dès lors, en effet, que son esprit commence à s'ouvrir de nouvelles routes ; c'est dès lors qu'à la vue de quelques térébratules , déterrées près de Fécamp , il conçoit l'idée de comparer les espèces fossiles aux espèces vivantes ; c'est dès lors que la dissection de quelques mollusques lui suggère cette autre idée d'une réforme à introduire dans la distribution méthodique des animaux : en sorte que les germes de ses deux plus importants travaux , la comparaison des espèces...
Seite 33 - ... torride , avaient habité autrefois les contrées les plus septentrionales de nos continents. Le second mémoire de Pallas dut beaucoup plus étonner encore ; car il y rapporte ce fait , qui parut effectivement alors à peine croyable , d'un rhinocéros trouvé tout entier dans la terre gelée, avec sa peau et sa chair; fait qui s'est renouvelé depuis , comme chacun sait , dans cet éléphant découvert en...
Seite 77 - ... en fait de méthode, divisait le règne animal en six classes : les quadrupèdes, les oiseaux, les reptiles, les poissons, les insectes et les vers. Or...
Seite 65 - ... à la presque unanimité des voix. Ce fut en cette nouvelle qualité de secrétaire perpétuel qu'il composa son mémorable Rapport sur les progrès des sciences naturelles depuis 1789. Delambre avait été chargé du rapport sur les sciences mathématiques; et chaque classe de l'Institut dut ainsi en présenter un sur les sciences ou sur les arts dont elle s'occupait. On sait avec quel appareil l'empereur reçut ces rapports. Il exprima par un mot heureux la satisfaction particulière que lui...
Seite 55 - Le débit de M. Cuvier était en général grave , et même un peu lent, surtout vers le début de ses leçons; mais bientôt ce débit s'animait par le mouvement des pensées ; et alors ce mouvement qui se communiquait des pensées aux expressions, sa voix pénétrante, l'inspiration de son génie peinte dans ses yeux et sur son visage, tout cet ensemble opérait sur son auditoire l'impression la plus vive et la plus profonde. On se sentait élevé , moins encore par ces idées grandes , inattendues,...
Seite 111 - ... etc. Ce qui importe, c'est que, dans une famille, dans un genre de poissons donnés, on n'intercale aucune espèce qui ne participe à l'organisation commune du genre ou de la famille, c'est qu'on n'exclue aucune des espèces que cette organisation commune rassemble.
Seite 66 - Il était membre, comme on pense bien, de toutes les Académies savantes du monde ; car quelle Académie eût pu omettre d'inscrire un pareil nom sur sa liste? Et, ce qui est un honneur dont il ya eu peu d'exemples avant lui, il appartenait à trois Académies de l'Institut, l'Académie française, celle des sciences, et celle des inscriptions et belles-lettres. Sa grande renommée lui amenait, de toutes parts, tout ce qui se faisait d'observations et de découvertes. C'était...
Seite 62 - C'est là que notre jeune naturaliste passa les années de 91 à 94, entouré, comme il le dit lui-même, des productions les plus variées jue la mer et la terre semblaient lui offrir à l'envi; toujours au milieu des objets, presque sans livres, n'ayant personne à qui communiquer ses réflexions, qui, par là, n'en acquéraient que plus d'énergie et de profondeur. C'est dès lors, en effet, que son esprit commence à s'ouvrir de nouvelles routes. C'est dès...

Bibliografische Informationen