First Course in French Conversation, Recitation and Reading ...

Cover
William R. Jenkins, éditeur et libraire français, 1890 - 210 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 80 - La Cigale, ayant chanté Tout l'Été, Se trouva fort dépourvue Quand la bise fut venue. Pas un seul petit morceau De mouche ou de vermisseau. Elle alla crier famine Chez la Fourmi sa voisine, La priant de lui prêter Quelque grain pour subsister Jusqu'à la saison nouvelle. Je vous paierai, lui dit-elle, Avant l'Oût, foi d'animal, Intérêt et principal.
Seite 104 - Mon père, ému, tendit à son housard fidèle Une gourde de rhum qui pendait à sa selle, Et dit : " Tiens, donne à boire à ce pauvre blessé.
Seite 147 - Le laboureur m'a dit en songe : « Fais ton pain, Je ne te nourris plus ; gratte la terre et sème.» Le tisserand m'a dit : « Fais tes habits toi-même.» Et le maçon m'a dit :
Seite 80 - Que faisiez-vous au temps chaud?' Dit-elle à cette emprunteuse. 'Nuit et jour, à tout venant, Je chantais, ne vous déplaise.' — 'Vous chantiez? J'en suis fort aise. Eh bien, dansez maintenant!
Seite 116 - Cette enfant vous connaît ; Elle sait à quel point vous êtes faible et lâche. Elle vous voit toujours rire quand on se fâche. Pas de gouvernement possible. A chaque instant • L'ordre est troublé par vous; le pouvoir se détend; Plus de règle. L'enfant n'a plus rien qui l'arrête. Vous démolissez tout.
Seite 134 - Maman! douce maman! cela me fait gémir. Et quand j'ai prié Dieu pour tous ces petits anges Qui n'ont pas d'oreiller, moi, j'embrasse le mien. Seule, dans mon doux nid qu'à, tes pieds tu m'arranges, Je te bénis, ma mère, et je touche le tien! Je ne m'éveillerai qu'à la lueur première De l'aube; au rideau bleu c'est si gai de la voir! Je vais dire tout bas ma plus tendre prière : Donne encore un baiser, douce maman! Bonsoir.!
Seite 38 - La rose dit : — Tombeau sombre, De ces pleurs je fais dans l'ombre Un parfum d'ambre et de miel. La tombe dit: — Fleur plaintive, De chaque âme qui m'arrive Je fais un ange du ciel.
Seite 70 - Sur une barricade, au milieu des pavés, Souillés d'un sang coupable et d'un sang pur lavés, Un enfant de douze ans est pris avec des hommes. Es-tu de ceux-là, toi ? - L'enfant dit : Nous en sommes. C'est bon, dit l'officier, on va te fusiller. Attends ton tour.
Seite 85 - Si je vous ordonnais de vous jeter dans la mer, vous devriez, sans hésiter, y sauter, la tête la première. Le marquis , au lieu de répliquer, se retourna brusquement, prit le chemin de la porte. Le roi lui demanda avec étonnement où il allait : Apprendre à nager, sire, lui répondit-il.

Bibliografische Informationen