Archives du Christianisme au dix-neuviéme siècle

Cover
Chez Juillerat-Chasseur, 1823
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 347 - Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres...
Seite 268 - Comme le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie pour la rançon de plusieurs.
Seite 266 - Car vous êtes sauvés par grâce, par la foi ; et cela ne vient pas de vous, c'est un don de Dieu; 9 ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.
Seite 30 - Pour leur ouvrir les yeux, afin qu'ils se convertissent des ténèbres à la lumière, et de la puissance de Satan à Dieu...
Seite 548 - Tes enfans, avec confiance, Partout fléchissent les genoux ; Ne trompe pas leur espérance : Jésus ! sois au milieu de nous. 2. Des promesses de ta Parole, Seigneur, daigne te souvenir ! Que ton Esprit-Saint nous console Et nous apprenne à te bénir ! Ouvre nos yeux à ta lumière ; Change et maîtrise notre cœur ; Et que ton Église en prière Obtienne une ère de bonheur ! 3.
Seite 349 - Bon soir, messieurs: je vous quitte avec ces paroles de saint Jérôme à Népotien : Quand vous enseignerez dans l'église, n'excitez point les applaudissements mais les gémissements du peuple. Que les larmes de vos auditeurs soient vos louanges. Il faut que les discours d'un prêtre soient pleins de l'écriture sainte. Ne soyez pas un déclamateur , mais un vrai docteur des mystères de votre Dieu, TOME III.
Seite 329 - Bienfaits de la religion chrétienne, ou Histoire des effets de la religion sur le genre humain . chez les peuples anciens et modernes , barbares et civilisés ; ouvrage traduit de l'anglais d'Edouard R.yan , vicaire de Donoghmore, par AM il.
Seite 269 - Sondez les Ecritures ; car c'est par elles que vous croyez avoir la vie éternelle, et ce sont elles qui rendent témoignage de moi.
Seite 424 - Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.
Seite 460 - Les principes du christianisme, bien gravés dans le cœur, seraient infiniment plus forts que ce faux honneur des monarchies , ces vertus humaines des républiques , et cette crainte servile des états despotiques.

Bibliografische Informationen