Cométographie: ou, Traité historique et théorique des comètes

Couverture
Imprimerie royale, 1784 - 630 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 178 - ... tion qu'ils exerceroient l'un fur l'autre, foit „ qu'ils fuflent caufés par quelque fluide ref^, ferré entre eux. Le moindre de ces mou„ vemens n'iroit à rien moins qu'à changer „ la fituation de l'Axe & des Pôles de la Ter
Page 110 - Si l'on se rappelle ce que nous avons dit dans la première partie de cet ouvrage sur le...
Page 423 - Le pronostic des tumeurs des os varie avec la nature de chacune d'elles et nous n'avons rien à ajouter à ce que nous en avons dit à propos des tumeurs en général.
Page 178 - Le moindre de ces mouvemens n'iroit à rien moins qu'à changer la fituation de l'axe & des pôles de la Terre. Telle partie du globe qui auparavant étoit vers l'équateur , fe trouveroit après un tel événement vers les pôles ; & telle qui étoit vers les pôles , fe trouveroit vers l'équateur.
Page 153 - Soleil , & fi on fe fouvient en même temps qu'elles préfentent aux yeux des obfervateurs un noyau vif & folide, qui réfléchit fortement la lumière du Soleil à travers l'atmofphère immenfe de la comète qui enveloppe & doit obfcurcir ce noyau , on ne pourra guère douter que les comètes ne foient compofées d'une matière...
Page 284 - ... formules générales et rigoureuses qui renferment la solution du problème où il s'agit de déterminer l'orbite parabolique d'une comète par le moyen de trois observations et d'en faire voir l'usage pour résoudre ce problème de la manière la plus simple et la plus exacte.
Page 181 - Il ne faut pas oublier ce que nous avons dit plus haut des matériaux employés dans la construction de l'église de Saint-Urbain.
Page 201 - I'Tnous paroît lumineufe ; elle l'eft peut-être par fà propre nature , ou parce qu'étant très-inflammable , elle eft actuellement enflammée par les rayons du Soleil, ou enfin feulement parce que confiftant en des parties beaucoup plus groflières que celles de la lumière, elle la réfléchit vers nous.
Page 153 - ... qui réfléchit fortement la lumière du Soleil à « travers l'atmofphère immenfe de la Comète qui enveloppe & « doit obfcurcir ce noyau , on ne pourra guère douter que les
Page 208 - Ils ébranlent fortement les nerfs de notre rétine ; ils excitent la chaleur dans les corps , en mettant fans doute en mouvement les particules qui...

Informations bibliographiques