Le Pérou: tableau descriptif, historique et analytique des êtres et des choses de ce pays

Cover
Garnier frères, 1875 - 511 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 120 - Sombre et silencieux, étendu sur la pierre, Partageant à ses fils ses entrailles de père, Dans son amour sublime il berce sa douleur ; Et regardant couler sa sanglante mamelle. Sur son festin de mort il s'affaisse et chancelle, Ivre de volupté, de tendresse et d'horreur.
Seite 494 - Pendant tout ce bel incident, Perrin Dandin arrive : ils le prennent pour juge. Perrin , fort gravement, ouvre l'huître , et la gruge , Nos deux messieurs le regardant. Ce repas fait, il dit, d'un ton de président : Tenez, la cour vous donne à chacun une écaille Sans dépens ; et qu'en paix chacun chez soi s'en aille.
Seite 119 - Lorsque le pélican, lassé d'un long voyage, Dans les brouillards du soir retourne à ses roseaux. Ses petits affamés courent sur le rivage En le voyant au loin s'abattre sur les eaux. Déjà, croyant saisir et partager leur proie, Ils courent à leur père avec des cris de joie En secouant leurs becs sur leurs goitres hideux.
Seite 119 - Le sang coule à longs flots de sa poitrine ouverte ; En vain il a des mers fouillé la profondeur; L'Océan était vide, et la plage déserte; Pour toute nourriture il apporte son cœur.
Seite 23 - Voilà le Pérou dans sa configuration et sous ses traits les plus frappants : un pays qui réunit l'Apennin ou les Vosges avec leurs beaux sites, leurs douces vallées, leurs eaux vives, leurs bois ombreux ; l'Atlas avec ses rochers nus, ses oasis soudaines, ses plantes bizarres ; les Alpes avec leurs glaciers et leurs neiges ; l'Etna et le Vésuve avec leurs laves, leurs horreurs, leurs panaches de fumée ondoyante.
Seite 206 - ... prédit à son peuple la ruine et la désolation. Les premiers pas de ces aventuriers blancs et barbus, comme il les appelait, lui avaient fait entrevoir, dans le crépuscule de l'avenir, son empire détruit, son fils étranglé, sa nationalité expirant sous le fouet de l'étranger. Ce n'était pas une pure vision, hélas ! et si Huayna Capac, héritier des grands talents de son père Yupanqui, eut un règne presque constamment prospère, au lendemain même de sa mort, une lutte éclata entre...
Seite 227 - ... ses partisans se battent dans les rues de cette ville contre deux des frères de Pizarre, Ferdinand et Gonzalès, et la lutte se termine par la mort d'Almagro, que ses exploits, ni ses soixantedix ans n'empêchent d'être ôtranglé, puis décapité.
Seite 261 - Superstitieux comme tous les malheureux, ils ont une foule de crédulités plus bizarres les unes que les autres, auxquelles ils restent fidèles avec une constance touchante d'ailleurs, parce qu'elle procède avant tout du respect des ancêtres. Chose singulière, ils laissent, sans souci, leurs vieux parents végéter misérables jusqu'à mourir dans le coin où les retient leur âge ; mais tout ce que ces mêmes parents et les pères de leurs pères ont aimé ou adoré, ils l'aiment ou l'adorent...
Seite 238 - Mita, elle, était une sorte de conscription civile à reprises, en vertu de laquelle chaque Indien de 18 à 50 ans était appelé, tous les trois ans et demi, soit aux mines, soit à la glèbe. Là chacun...
Seite 18 - ... faveur en Allemagne comme élément d'un bon régime répressif. La classification des détenus y émane de trois sources, la loi, le juge et le directeur de la prison. La loi établit en effet les différents degrés d'emprisonnement déjà mentionnés qu'elle applique aux diverses natures de délits; mais, à la différence de ce qui se passe chez nous, le juge peut modifier cette classification légale suivant le degré de perversité qu'il...

Bibliografische Informationen