Abbildungen der Seite
PDF
EPUB
[ocr errors]
[graphic][subsumed][ocr errors][subsumed][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][subsumed][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][subsumed][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]
[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

1. Livre de la génération de Jésus-Christ , fils de David, fils d'Abraham.

2. Abraham engendra Isaac ; Isaac engendra Jacob ; Jacob engendra Judas et ses frères.

3. Judas engendra Pharès et Zaram de Thamar; Pharès engendra Esrom ; Esrom engendra Aram. . 4. Aram engendra Aminadab ; Aminadab engendra Naassom ; Naassom engendra Salmon.

5. Salmon engendra Booz de Rahab ; Booz engendra Obed de Ruth ; Obed engendra Jessé; Jessé engendra David, roi.

6. David, roi, engendra Salomon, de celle qui fut femme d'Urie. .7. Salomon engendra Roboam ; Roboam engendra Abias; Abias engendra Asa.

8. Asa engendra Josaphat; Josaphat engendra Joram ; Joram engendra Ozias.

9. Ozias engendra Joatham ; Joatham engendra Achaz ; Achaz engendra Ézéchias.

10. Ézéchias engendra Manassés ; Manassés engendra Amon ; Amon engendra Josias.

11. Josias engendra Jéchonias et ses frères dans la transmigration de Babylone.

12. Et après la transmigration de Babylone : Jéchonias engendra Salathiel ; Salathiel engendra Zorobabel.

13. Zorobabel engendra Abiud ; Abiud engendra Éliacim ; Éliacim engendra Azor.

14. Azor engendra Sadoc; Sadoc engendra Achim ; Achim engendra Éliud.

15. Éliud engendra Éléazar ; Éléazar engendra Mathan; Mathan engendra Jacob.

16. Jacob engendra Joseph , époux de Marie, de qui naquit Jésus, qui est appelé Christ.

17. Donc, d’Abraham jusqu'à David, quatorze générations ; de David jusqu'à la transmigration de Babylone, quatorze généra tions ; et de la transmigration de Babylone jusqu'au Christ, quatorze générations.

18. Et la naissance du Christ arriva ainsi : Marie , sa mère, étant fiancée à Joseph , il se trouva que, avant qu'ils vinssent ensemble, un fruit fut formé dans son sein par le Saint-Esprit.

19. Or, Joseph, son mari, qui étoit un homme juste, ne voulant pas la diffamer, résolut de la renvoyer secrètement.

20. Comme il étoit en cette pensée, voilà que l'Ange du Seigneur lui apparut en son sommeil, disant: Joseph, fils de David, ne crains point de recevoir Marie, ton épouse ; car ce qu'elle porte en elle est né du Saint-Esprit.

21. Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ? ; car il sauvera son peuple de ses péchés.

22. Or, tout cela advint pour accomplir ce qu'avoit dit le Seigneur par le Prophète :

23. Une vierge concevra et enfantera un fils, et on le nommera Emmanuel, c'est-à-dire, Dieu avec nous.

24. Et, réveillé de son sommeil, Joseph fit ce que l'Ange du Seigneur lui avoit commandé, et reçut son épouse.

25. Et il ne la connut point jusqu'à ce qu'elle eût enfanté son fils premier-né ; et il lui donna le nom de Jésus.

1 Jésus signifie Sauveur.

On verra dans les autres Évangélistes des détails plus étendus sur la naissance de Jésus-Christ. Ce qu'il y a particulièrement à remarquer ici, c'est la naïve simplicité de ce récit qui commence l'histoire d'un monde nouveau, d'un monde aujourd'hui même, après dix-huit siècles, à peine encore à l'état d'enfance. Car, où est le Christ? où est sa doctrine? où la trouver chez les nations mêmes chrétiennes ? Cherchez-la dans les institutions, elle n'y est pas; dans les lois, presque toutes empreintes d'une injuste inégalité, elle n'y est pas; dans les meurs, que caractérise un profond égoïsme, elle n'y est pas. Où donc est-elle? Elle est dans l'avenir qui se prépare au fond de la nature humaine en travail ; elle est dans ce mouvement qui agite les peuples d'un bout de la terre à l'autre; elle est dans les aspirations des âmes pures, des cours droits; elle est dans la conscience de tous, car tous se disent : Ce qui est ne sauroit durer, car ce qui est c'est le mal, la négation de la charité, de la fraternité, une tradition de la race de Caïn, quelque chose de réprouvé qu'emportera bientôt le souffle de Dieu.

CHAPITRE II.

1. Jésus donc étant né en Bethlehem de Juda, aux jours du roi Hérode, voilà que des Mages? vinrent d'Orient à Jérusalem,

2. Disant : Où est le roi des Juifs nouvellement né ? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous venons l'adorer.

3. Ce que le roi Hérode ayant appris, il en fut troublé, et tout Jérusalem avec lui.

On appeloit Mages les prêtres de la religion de Zoroastre, une des plus anciennement répandues dans l'Orient.

« ZurückWeiter »