Abbildungen der Seite
PDF

L'ordre du jour appelle le choix d'un lecteur représentant l'Académie dans la prochaine séance publique annuelle de l'Institut fixée au samedi H. août. — Le SECRÉTAIRE rnnpxîzruun rappelle les lectures faites qui pourront fixer le choix de l’Aca— démie. — M. HUILLMm—BRÉHOLLES est désigné, par M voix sur 25, pour lire, au nom de1’Académie, un extrait de son Mémoire sur l’état politique de l'Italie depuis la paix de Constance jusqu’à la chute de la maison de Souche.

M. LrrrnÉ a la parole, au nom de la Commission du prix Volney, qui doit être décerné dans la même séance. Le rapport est ainsi conçu:

« La Commission pour le prix Volney, qui a reçu et examiné les ouvrages suivants :

l° Einfacher Plan zur Systematz‘sîrung cerschiedener Special-alphabete eines Universel—Alphabets und einer Pasigraphie, von Anion Schmitt, zu Mainz, Dr. der Philosophie (Mainz, 4866, br. in-8°),

2° Glossaire des mots espagnols et portugais dérivés de l’arabe, par R. Dozy et W.-H. Engelmann : 2° édition (Leyde et Paris, 4869, 4 vol. in-8“),

3° Les Français du Nord et du Midi, tion (Paris, I868, in-l 2),

4° Origine du langage et des mythes, par M. Morgan Kavanag (ms. de 487 pagesin-8“),

5° Eœtrait succinct de l‘Essai d’alphabet général harmonique et économique européo—arabe, par un anonyme (ms. de 9 pp. in-4°),

6° La langue primitive basée sur l‘idéographie lunaire principe des idiomes anciens et modernes, par M. A. De Vertus (Paris, 4868, br. in—8”),

7° The old northern runic monuments of Scandinavia and England now first collected and deciphered by Prof.Jieorge Stephens, F. S. A. (London. 4867—68, 2 vol. in fol.),

a, dans sa séance du 46 juillet, décerné à l’unanimité le prix au

Glossaire des mots espagnols et portugais dérivés de l’arabe, par

MM. Dozy et Engelmann. »

par M. Eugène Gamin : 2' édi

Les conclusions de ce rapport sont adoptées.
L’Académie se forme en comité secret pour entendre la’

lecture du Rapport faite par M. BRUNET DE Pxnsm, au nom de la Commission chargée d’examiner les Mémoires envoyés pour le concours du prix ordinaire en 4869 (Question de l’Economz‘e poli— tique de l’Egypt‘e sous les Lagides). — Les conclusions de ce rapport sont adoptées par l’Académie, et, la séance étant re— devenue publique, M. le PRÉSIDENT ouvre le pli cacheté joint au Mémoire n° 4, et, vérification faite, déclare le prix ordinaire de l’Académie décerné à. M. Giacomo Lumbr0so. —— Le pli cacheté du n° 2 est ensuite ouvert, et, après vérification, une mention très-honorable est accordéeà M. Félix Robiou, agrégé d'histoire, docteur ès»lettres, avec le vœu émis à l'unanimité qu'à cette mention soit jointe une médaille d'encouragement d'une va— leur proportionnée aux efl‘orts qu’a coûtés un travail aussi consciencieux.

M. Ecaun fait une communication dont voici le résumé :

M. Auguste Mariette vient de rapporter d’Egypte trois fragments de papyrus portant des textes grecs, récemment re— trouvés dans la nécropole de Sakkarah. De ces trois fragments, l’un contient quelques lignes d'un texte en vers; l’autre, opis« thographe, contient deux textes, en prose, écrits ;de deux mains différentes, dont l’un, en belles onciales, paraît faire partie de quelque traité de physique ou d’astronomîe. —- Le troisième fragment, le seul dont M. Eeonn se propose de résumer le déchiffrement devant la Compagnie, appartient à la classe des documents financiers, déjà si nombreux dans nos musées, mais qui apportent presque tous quelque fait nouveau pour l’histoire économique de l’Egypte sous les Ptolémées et sous les Romains. Ce document, trouvé dans le sable auprès d'une momie qui paraît être des temps romains, offre deux colonnes d'écriture grecque, l'une, celle de gauche, mutilée dans le sens de sa longueur, l'autre, celle de droite, à peu près intacte. Des deux côtés on lit une formule épistolaire, précédant et annonçant l’envoi d’une liste, ou xoi‘rczvBpœ, des habitants égyptiens, grecs et romains d’un bourg qui ont versé leur contribution entre les mains de l’e’conome de ce bourg. —— Une date incomplète, mais

äëä’ëî facile’: à rbätituei‘; se lit au bas de la colonne de gauche; ë’es‘st celle ‘de’ la 423 arin’ée des deux Césars Constance et Ga— lëñuS et de là 48° année des deux Augüste3 Dioclétien et Maxifi'1ieu;c’ë5t—à—fiiæl’afl 303 de l’ère chrétienne; On a donc là; suivant to‘utë (apparence; le fragment d'un registre où étaient è6p‘iéës toutes les lettres d'envoi relatives au même sujet. On ‘y t‘ëifla'rtï‘uë d'ailleurs des expressions qui ‘ne se retrouvent que; (Îàns le document ptoléxh&ïque n: LXlI des Papyrus du Louvre, et b'ettë _éttlttcidëfic‘é fait voit entré le temps des Pto‘1émées et c‘ëlùi äë Biôfilêtien là pefpétüîtë des mêmes usages‘ dans 1’adè t‘hinistt‘afibñ tlë l‘Egÿbt‘e. '—21 M: E‘ookn se propose d'étudier éñëoi‘ê bÎhs attentivement cë nouveau et précieux document‘, et; s’îlÿ a lièu, fié le ‘ptëhdm pour suj‘ët d’un mémoire‘:

Le SECRÉTAIRE PERPÉTUEL présente à l’Académie les ouvrages suivants 2

4° Au nom de M. Li: BLANT,‘ un article critique intitulé : D'une publi— cation nouvelle sur le vase de sang des Catacombes romaines, extrait de la Revue archéologique (br. in:8°). ‘ »

{1ntroductz‘on aut" livre des Chroniques de Î’roisèart, par ~Simêon Lues (br. im—8°). _

30 Les prairies d'or‘ qe Maçbudî, texte‘ et träàüëtio‘ü, iiâi‘ i‘l: Ëäflît‘éË dé

_ Màyñäidèt. V (Pair‘îè, i8‘èé, in-Ë").

45 Jacobi, ep'is'copi Edesèeni, ‘ep‘iêËbld ’ad Geot‘güllit; ‘epiSc‘opüfit Sät‘itgêiæi‘ ‘ ; ’de oiîv‘tbg’raphi‘a ‘sÿrîaca, lextum Stjyflàeüñt ëdidit, lättfië îërtit, ndtiS—'— ‘que iñstrüxit J. P. Martin, the‘blogiæ d’ocl0r, etc. (4869; ii1—8");

8°’ Bulletin de la Soc: d’agflcultuïe;sciæwæ et arts de la fla‘ute—Saäne : 3‘ Série; n° 4 (t 869);

6° Annales dela Soc. imp. d’agn‘eulture, etc., de la Loire :t. MI, année 4868 (4 livr. in—8°).

'70 Journal asiatique V: mers-avril 4Èt59.

8° Revue numismatique : janvier—avril

9° Revue archéologique : juiÎlét i865.

463 Annales de philosophie Î:h’l‘éti6ñ‘llé : inaÎ

“Ï Î‘Ïotiqe arche'olo‘gique sur le camp de Chaùäè‘eg ‘(ÏSaônë—el—Lbi‘t‘ei, bât‘ EàÎ Flou’e'St (Ëiztr: des M“ém: tie iä Sää; d’Ît’lst; ‘êt‘ d’afèhéoïdÿz‘é ‘dé: Chaloñàs’üï—ËaÜhe; t: V),. 18%; in—Àb', àÿeé une‘ lemë dé l"äütêui; procureur linpéflalä Nîmes', qui présente‘ cet ouvrage au Èohtäoni‘à

des antiquités de la France pour 1870. -"äî Rlehv0i à la future Commission;

42° Eœploration archéologique de la Galatie etde1a Bithgm‘e, d’une partie de la Mysie, etc., par G. Perrot, ancien membre de l'École française d’Athènes: 22° livr. in-t‘° (f. 63-66; pl. 49, 20 et30).

43" Mémoires de’ l’Académie î‘rhp. des sciences de Saint-Pëîerslnourg: t. XIII, 11° 4. -— Al-Farabi (Algäharahius). Vie et écrits du philosophe arabe dans leur rapport avec l'histoire de la science grecque chez les Arabes (en allemand), avec divers appendices; par Morin Steinsclineider (Saint-Pétersbourg, 4869, g’r. in-‘xl°).

M° Üombte8‘-rendus de la Commission imp. archéologique pour l'armée i867 (Saint-Pétersbôùrg, i868, gr. in-Âi5, avec atlas in-f°.) ‘

45‘? M. Ramis fait hommage, au nom de WAlJDING‘I‘ON, des livra 63-66 du Voyage archéologique de Ph. Le Bas continué par lui (p. 503-631 du texte et 8 'pl; gr; in—P).

46°M. mm Puis au hoiilli‘1age, au ‘nom ‘d’e M. le professeur Einile T'eza, de Pise, de son ouvrage intitulé : Rainardo e Lesenyrz‘na (Piàe, 4869;, in-8‘’). « c'est; dit—il; la publication d'une Branche entièrement ili‘édilë et nouvelle du fameux roman du Ëei1ard. Cette publication a d’autant plus d’inlérêt qu’elle répond à une opinion généralement accréditée, à savoir que les italiens n’avalent jamais àdlhis dans leur littérature ancienne les légendes relatives au Renard si populaireseh Allemagne et en Fraude. Le t'e'xlb donné avec tant de soin par M. Teza détruit complètement cette opinion; Il a de plus l'avantage de nous faire connaître une lil"ätiühâ nouvelle de ce i‘àlfièùX ëy‘c'le, ël ‘de ño‘ùè prouÿer que Plusieurs de ces branches, originairement françaises, sont encore à découvrir. »

SéInèe du ‘vendredi 30.

pnÉsmrucn DE M. maman; Le procès-verbal de la dernière séance est lu et la rédaction en est adoptée: il n’y' a pas de correspondance olÏicielle.

M. Dmsiz, secrétaire de la Commission des aflllcfili’tés ‘(lié la

France, a la parole pour faire connaître, au nom de cette Commission, les résultats de ses délibérations sur les ouvrages envoyés au concours de l’année 4869. Ces résultats sont les

, suivants : . 4" médaille décernée à M. Frédéric Godefroy, pour son Dictionnaire.

critique et historique de l'ancienne langue française : Lettre A (m5.)

d°'médaille à M. Longnon, pour son Livre des casseur: du comté de \

Champagne et de Brie (4472-4222), in-8°.

3e médaille à M. Luzel, pour ses Chants populaires de la Basse-Bretagne: 4" vol. (Paris, 4868, in—8°). '

4'e mention honorable accordée à M. Cherest, pour l’ouvrage intitulé : Vezelay, élude historique (Auxerre, 4863-68, 3 vol. in-8°).

mention à M. Balasque, pour ses Études hist. sur la ville de Bayonne (avec) la collaboration de M. Dulaurens) : t. I et Il (Bayonne, 4862-69, in-8° .

3' mention à M. l’abbé Chevalier, de Romans, pour les ouvrages suivants: 4°, 2° vol. des Documents inédits relatifs au Dauphiné publiés

ar I’Académie delphinale (comprenant les Cartulaires de l’église et de 3. ville de Die, le nécrologe de saint Robert de Cornillon, etc.), Grenoble, 4868, in—8"; — 2° Cartulaire de l'abbaye de Saint—André-le—Bas à Vienne (Lyon eWienne, 4869, in-8°);——3° Cartulàire du prieuréde SaintPierre du Bourg lès—Valence, in-8° (en cours de publication) ; — 40 Car— tulaire de l‘abbaye de Le’oucel, in-8° (en cours de public.).

mention à M. Brachet, pour ses deux ouvrages : 4° Grammaire hist. de la langue française (Paris, 4867, in_4 2) ;-—' 2° Dictionnaire des doubIets de la langue française (Paris, 4868, in—8°).

5‘ mention à M. Klipfl‘el, pour ses 3 ouvrages : 4° Metz, cité épiscopale et impériale (X'-XVP sie'c e) : un épisode de l’histoire du régime mu— nicipal dans les villes romanes de l'empire germanique (Bruxelles, 4867, in-8°) ;—2“ Etude sur l’origine et les caractères de la révolution communale dans les cités épiscopales romanes de l'empire germanique (Strasbourg, 4868, in-8") ;— 3° Le colloque de Poissy. Etude sur la crise religieuse et politique de 4564 (Paris, 5. d., in-48).

mention honorableà M. Faugeron, pour les deux ouvrages intitulés: 4° De fraternitate s. conloquiis inter filios et nepotes Hludovici pii (842

‘884), Bhedonibus, 1868, in—8° ; -—, 2° Les bénéfices et la oassalité au

IX° siècle (Rennes, 4868, in—8°).

L'Académîe adopte les conclusions de sa Commission, qui pré— sentera ultérieurement un Rapport développé sur le concours, rapport confié par elle a l’un de ses membres.

L’Académie se forme en comité secret pour entendre le Rap— port verbal fait par M. DE LONGPÉRlER, au nom de la Commission du prix Fould, et indiquant les conclusions de cette Commission relatives aux deux ouvrages envoyés pour le concours.

« ZurückWeiter »