Variétés historiques et littéraires, recueil de pièces ... en prose et en vers, revues et annotées par E. Fournier

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 105 - Molière arriva, et, ayant demandé qu'on lui payât au moins les frais qu'on lui avait fait faire pour venir, je ne pus jamais l'obtenir, quoiqu'il y eût beaucoup de justice; mais M. le Prince de Conti avait trouvé bon de s'opiniâtrer à cette bagatelle. Ce mauvais procédé me touchant de dépit, je résolus de les faire monter sur le théâtre à Pézenas et de leur donner mille écus de mon argent, plutôt que de leur manquer de parole.
Seite 296 - Je revois en esprit, avec un plaisir non pareil, la beauté des campagnes d'alors. Il me semble qu'elles étaient plus fertiles qu'elles n'ont été depuis, que les prairies étaient plus verdoyantes qu'elles ne sont à présent, et que nos arbres avaient plus de fruits.
Seite 174 - ... croyans que nous pouvons vivre heureusement et à grand marché sans rien bailler, ni recevoir de l'estranger. Mais ils s'abusent à mon advis : car nous avons affaire des estrangers, et ne sçaurions nous en passer l.
Seite 152 - France du xv' et la France du xvic siècle. « Auparavant, à cause des guerres qui durèrent plus de deux cents ans, le peuple estoit en petit nombre; les champs par conséquent déserts, les villages despeuplez, et les villes inhabitées, désertes et despeuplées ; les Anglois les avoient ruinées et saccagées , bruslé les villages, meurtri, tué et saccagé la plus grande partie du peuple, ce qui estoit cause que l'agriculture, la trafique et tous les arts méchaniques cessoient.
Seite 145 - ... advertis de l'extresme cherté qui est ordinairement en Espagne et en Portugal , et qui souvent advient aux autres lieux, obtiennent, par le moyen des favoris de la cour, des traittes pour y transporter les dits bleds, le transport desquels nous laisse la cherté. La cinquiesme cause est le pris que les rois et princes ont donné aux choses de plaisir, comme aux peintures et pierreries, qui ne s'achètent qu'à l'œil et au plaisir, lesquelles aujourd'huy se vendent dix fois plus qu'elles ne...
Seite 163 - ... à la maison , et la manière de vivre convenable aux vestemens, tellement qu'il faut avoir force vallets, force chevaux , et tenir maison splendide , et la table garnie de plusieurs mets. Outre ce, chacun a aujourdhuy de la vaisselle d'argent, pour le moins la...
Seite 105 - L'impatience naturelle de M. le prince de Conti, et les présents que fit cette dernière troupe à Mme de Calvimont, engagèrent à les retenir.
Seite 16 - Que si les critiques nous pensent reprocher que c'est imiter les femmes, nous les estonnerons bien lorsque nous leur respondrons que nous ne saurions faire autrement que de suivre l'exemple de celles que nous admirons et que nous adorons.
Seite 181 - François, contre tout droict et obligation naturelle , devorer, piller, rançonner le François, et exercer sur luy cruauté plus grande qu'il ne feroit sur un estranger, un barbare ou un infidèle. Le roy mande sa gendarmerie et lève le soldat pour son service et pour conserver et...
Seite 106 - Il les avoit suivis et soutenus dans le commencement à cause de moi ; mais alors, étant devenu amoureux de la Du Parc, il songea à se servir lui-même. Il gagna...

Bibliografische Informationen