Nouveau recuëil de pieces fugitives d'histoire, de litterature, &c., par m. l'abbé Archimbaud, Bände 1-2

Cover
Archimbaud
Chez Jean-Baptiste Lamesle, 1717
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 165 - A nos âmes & féaux Confeillers , les Gens tenant nos Cours de Parlement , Maîtres des Requêtes ordinaires de notre Hôtel , Grand...
Seite 165 - Extrait fous quelque prétexte que ce puifle être, fans la permiflion expreffe Si par écrit dudit Expofant, ou de ceux qui auront droit de lui, à peine de confifcation des Exemplaires contrefaits , de trois mille livres d'amende contre chacun des Contrevenans , dont un tiers à Nous...
Seite 166 - ... es mains de notre très-cher & féal Chevalier Garde des Sceaux de France, le Sieur HUE DE MIROMENIL ; qu'il en fera enfuite remis deux exemplaires dans notre Bibliothèque publique, un dans celle de notre Château du Louvre , un dans celle de notre très-cher & féal Chevalier Chancelier de France...
Seite 166 - ... à Nous , un tiers à l'Hôtel - Dieu de Paris, l'autre tiers audit Expofant , & de tous dépens, dommages, & intérêts ; à la charge que ces Prefentes feront «nregiftrées tout au long fur le Regiftre de la Communauté des Libraires & Imprimeurs de Paris , & ce dans trois mois .de la...
Seite 166 - COMMANDONS au premier notre Huiffier ou Sergent fur ce requis, de faire pour l'exécution d'icelles , tous ailes requis & néceflaires , fans demander autre permiilion , & nonobftant clameur de Haro , Charte Normande , & Lettres à ce contraires : CAR tel eft notre plaifir.
Seite 166 - ... empêchement : Voulons que la copie des Préfentes qui fera imprimée tout au long au commencement ou à...
Seite 165 - ... étrangère dans aucun lieu de notre obéiflance ; comme auffi à tous Imprimeurs , Libraires & autres, d'imprimer , faire imprimer , vendre , faire vendre , débiter ni contrefaire lefdits Livres ci-defîùs expafés en tout ni en partie...
Seite 134 - Sont cruellement maltraités. Ces gens du Ciel gardent la porte: Loin d'y placer en dépit d'eux L'Auteur de cet Ouvrage affreux, J'aurois dit, le Diable l'emporte. Abbé...
Seite 148 - Massinisse dont elle est aimée et à qui il veut qu'elle demande une grâce, lui dit : Songez qu'il est des temps où tout est légitime; Et que, si la patrie avait besoin d'un crime Qui pût seul relever son espoir abattu, II ne serait plus crime et deviendrait vertu.
Seite 166 - Voulons que la copie defdites Prefentes qui fera imprimée au commencement ou à la fin...

Bibliografische Informationen