Tablettes du clergé et des amis de la religion, Band 2

Cover

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 212 - Oh ! comme avec plaisir la rêveuse douleur , Le soir, foule à pas lents ces vallons sans couleur, Cherche les bois jaunis, et se plaît au murmure Du vent qui fait tomber leur dernière verdure ! Ce bruit sourd a pour moi je ne sais quel attrait. Tout à coup si j'entends s'agiter la forêt , D'un ami qui n'est plus la voix long-temps chérie Me semble murmurer dans la feuille flétrie. Aussi, c'est dans...
Seite 213 - Adoucissent encor, par leur voix innocente , De la religion la pompe attendrissante ; Cet orgue qui se tait, ce silence pieux, L'invisible union de la terre et des cieux : Tout enflamme, agrandit, émeut l'homme sensible...
Seite 213 - O moment solennel ! Ce peuple prosterné ; Ce temple dont la mousse a couvert les portiques; Ses vieux murs, son jour sombre, et ses vitraux gothiques; Cette lampe d'airain , qui , dans l'antiquité , Symbole du soleil et de l'éternité , Luit devant le Très-Haut , jour et nuit suspendue ; La majesté d'un Dieu parmi nous descendue; Les pleurs, les vœux, l'encens, qui montent vers l'autel; Et de jeunes beautés qui , sous l'œil maternel...
Seite 303 - J'ai été élevé pendant sept ans chez des hommes qui se donnent des peines gratuites et infatigables à former l'esprit et les mœurs de la jeunesse.
Seite 215 - Quel spectacle ! D'abord un sourd gémissement Sur le fatal enclos erra confusément. Bientôt les vœux , les cris, les sanglots retentissent; Tous les yeux sont en pleurs, toutes les voix gémissent .. Seulement j'aperçois une jeune beauté Dont la douleur se tait et veut fuir la clarté. Ses larmes cependant coulent en dépit d'elle ; Son œil est égaré , son pied tremble et chancelle ; Hélas! elle a perdu l'amant qu'elle adoroit, Que son cœur pour époux se choisit en secret : Son cœur...
Seite 22 - Mais , pourquoi venir en Chine plutôt qu'ailleurs? — Par toute la terre il ya des missionnaires qui prêchent la religion / ayant vu la langue chinoise, je sentis plus de goût et de facilité pour l'apprendre que d'autres langues; en conséquence , je me déterminai à entrer en Chine. — Eh ! pourquoi plutôt au Sutchuen que dans les autres provinces'?
Seite 214 - Le culte des tombeaux cesse d'être sacré ? Les morts ici du moins n'ont pas reçu d'outrage; Ils conservent en paix leur antique héritage. Leurs noms ne chargent point des marbres fastueux ; Un pâtre , un laboureur, un fermier vertueux , Sous ces pierres sans art tranquillement sommeille. Elles couvrent peut-être un Turenne , un Corneille Qui dans l'ombre a vécu , de lui-même ignoré.
Seite 350 - ... les paradoxes; c'est l'art avec lequel il fonde nos devoirs sur nos intérêts , et ce secret précieux que je ne vois guère que dans ses sermons , de convertir les détails des mœurs en preuves de son sujet ; c'est cette abondance de génie...
Seite 350 - ... et des intérêts de ses auditeurs; c'est que dans un genre trop souvent livré à la déclamation , il ne se permet pas une seule phrase inutile à son sujet, n'exagère jamais aucun des devoirs du christianisme , ne change point en préceptes les simples conseils...
Seite 214 - L'if et le buis lugubre, et le lierre stérile , Et la ronce, à l'entour, croissent de toutes parts. On y voit s'élever quelques tilleuls épars: Le vent court en sifflant sur leur cime flétrie. Non loin s'égare un fleuve ; et mon Ame attendrie Vit , dans le double aspect des tombes et des flots , L'éternel mouvement et l'éternel repos!

Bibliografische Informationen