Masques et visages

Cover
Paulin et Lechevalier, 1857 - 248 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 124 - Les femmes d'à présent sont bien loin de ces mœurs : Elles veulent écrire, et devenir auteurs. Nulle science n'est pour elles trop profonde, Et céans beaucoup plus qu'en aucun lieu du monde : Les secrets les plus hauts s'y laissent concevoir, Et l'on sait tout chez moi, hors ce qu'il faut savoir. On y sait comme...
Seite 123 - Nos pères, sur ce point, étaient gens bien sensés, Qui disaient qu'une femme en sait toujours assez, Quand la capacité de son esprit se hausse A connaître un pourpoint d'avec un haut-de-chausse.
Seite 123 - Il n'est pas bien honnête, et pour beaucoup de causes, Qu'une femme étudie et sache tant de choses. Former aux bonnes mœurs l'esprit de ses enfans, Faire aller son ménage, avoir l'œil sur ses gens, Et régler la dépense avec économie, Doit être son étude et sa philosophie.
Seite 31 - (Th. Silvestre.) QUEUE (FAIRE LA). — Faire une infidélité galante. — « Je connais un général à qui on a fait des queues avec pas mal de particuliers. » (Gavarni.) QUEUE (FAIRE LA). — Escroquer une somme due. Mot ancien.
Seite 245 - De la transmission des quantités du mouvement entre les masses supposées absolument dures et rigides. — Aperçu d'une loi nouvelle au point de vue de laquelle le choc, tel qu'il est discuté, peut être considéré comme le résultat ordinaire mais non nécessaire de la rencontre des corps. Et ces travaux ont dès maintenant pour eux la recommandation et l'autorité que leur a données la communication faite par M.
Seite 77 - Pour la grande dame qui se voit enlever ses adorateurs par une grisette, cette grisette est une créature. » (L. Huart.) — « Mon mari a eu l'infamie de faire venir cette créature dans ma maison.
Seite 30 - Un vieux monsieur dira : — Les lorettes, moi, j'aime ça : c'est gentil comme tout, ça ne fait de mal à personne ! ... quoi ! des petites femmes qui... — Qui gagnent à être connues.
Seite 177 - C'est , dit Ponocrates , parce qu'il arriva un des premiers à la foire des nez. Il prit un des plus beaux et des plus grands. Gavarni, qui prisait fort Rabelais, s'est souvenu de ce passage : Un personnage passe en se donnant de grands airs ; un gamin parisien le regarde : Y ati donc tant de quoi être comme ça faraud !... parce que le jour de la distribution des nez on s'aura levé à trois heures du matin ! Gavarni était un esprit de la même trempe que Rabelais, mais plus fin et saupoudré...

Bibliografische Informationen