Abbildungen der Seite
PDF
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

COSlMUMON.

Vous êtes, ô Vierge sainte, 14. Henedicta es tu, filia,

a Domino Deo excelso, nr;e omnibus mulieribus super terrain : quia bodie nomeu tuum ita magnuucavit, ut non recedat laus tua de ore hominum

celle que le Seigneur, le
Dieu très-haut, a hénie plus
que toutes les femmes qui
sont sur la terre; car il a
rendu aujourd'hui votre
nom si célèbre, que les
hommes ne cesseront j amais
de vous louer.

POSTCoaniusiort.

Odieu! qui glorifiez les humbles, et qui avez en ce jour élevé la bienheureuse Vierge Marie au-dessus des anges : accordez à ceux que vous avez nourris du pain céleste, dans cette solennité, la grâce de l'humilité qu'elle a pratiquée sur la terre; afin de mériter d'avoir part à la gloire dont vous l'avez récompensée dans le ciel. Par N. S. J.-O.

[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][graphic]

que est thronus Matri mit un trône pour la Mère Hegis,quaeseditaddex- du Roi, qui s'assit à sa teram ejus. droite.

Ant. Habuit gratiam Ant. Elle s"acquit dans le et misericordiain co- cœur et dans l'esprit du Roi ram Rcge super omnes une considération plus gran. mulieres; fecitque eam de que toutes les autres regnare. femmes ; et il la fit régner.

Ant. Rex dedit Regi- Ant. Le Roi donna à la nae omnia quae voluit et Reine tout ce qu'elle désira petivit ab eo. et ce qu'elle lui demanda.

Ant. Henediierunt Ant. Tous d'une voix la eam omnes una voce, hénirent, et lui dirent: Vous dicentes : Tu gloria Je- êtes la gloire de Jérusalem, rusalem , tu honorifi- vous êtes l'honneur de notre centia populi nostri. peuple.

Capitule. Juditb., 13.

Béni soit le Seigneur, car Ha rendu aujourd'hui votre nom si célèbre, que votre louange ne sortira jamais de la bouche de ceux qui se souviendront éternellement de la puissance du Seigneur.

RYMNE.

OVos aelherei, plaudite, cives: Hec est illa dies Clara

triumpho, Ona inatrem placida

morte solutam

Natus, siderea susetpit

aula.

Quae non, Virgo, libi dona rependit! Crrli divitias explicat

[ocr errors][graphic]

Esprits célestes, faites
éclater vos transports de
joie : voici le jour sacré du
triomphe de Marie, ou cette
bienheureuse Mère du Très-
Haut , après une mort douce
et tranquille, est reçue par
son Fils dans le royaume
éternel.

Avec quelle abondance ne
répand-il pas ses dons sur
vous, Vierge sainte! il dé-

[ocr errors][ocr errors]

ploie toute sa magnificence en votre faveur. Vous aviez revêtu d'un corps le Verbe éternel ; le Verbe vous revêt à son tour de sa propre lumière.

Celui qui se cacha sous le voile de notre chair se montre à vous sans image, et vous rassasie de sa divinité: vous le nourrîtes autrefois de votre lait; aujourd'hui il se donne lui-même à vous pour être éternellement votre nourriture.

Combien est grand le pouvoir qu'il vous accorde! et quelles grâces ne procurezvous pas à la terre! Elevée au dessus de tous les bienheureux, vous ne reconnaissez que le Très-Haut audessus de vous.

Daignez, 6 Reine pleine de bonté, de ce trône sublime où vous êtes assise auprès de Jésus-Christ, recevoir les vœux de vos serviteurs : Vierge mère, vous pouvez flécbir votre Fils: vous nous aimez aussi comme vos enfants.

Gloire au Père qui a voulu donner à son Fils éternel une mère sur la terre ; gloire au

omnes:

Verbum vestieras carne: vicissim

Te Verbum proprio lumine vestit.

Qui velo latuit carnis, aperti Pleno te satiat Numinis

haustu; Et quem virgineo lacle

eihasti, Injugem tibi datse Deus escam.

O concessa tibi quanta potestas! Perte quanta venit gra

tia terris! Cunctis cœlitibus cel

sior una,

Solo facta minor, Vir

go, Tonante.

Quae regina sedes

proxima Curisto,

Alto de solio vota tuo

rum Audi; namque potes

flectere natum,

Virgo mater : amas nos

quoque natos.

Divina e soboli qui date matrein In terris voluit gtorù

[graphic]

Patri: Filsqu'une vierge a enfanté;

CujusVirgoparens,glu- gloire à vous, Esprit saint. ria Nato: par l'opération duquel «Ile

yuo fœcunda tibi glo- est devenue féconde, ria, Flamen. Amen. Ainsi soit-il.

^. Posuisti, Domine, <;. Seigneur, vousavez mis in capite ejus coronam. sur sa tète une couronne. R'. n). De lapide pretioso. De pierres précieuses. A Magnificat. Ant. Respexit Deus ART. Dieu a regardé la humilitatem ancillae bassesse de sa servante : désormais tous les siècles m'appelleront bienheureuse, pour les grandes choses que le Tout-Puissant a faites en ma faveur.

Après Vêpres , on ralt une proresslon solennelle pour le vœu de Louis Mil, en 1638.

suae: ecce ex hoc beatam me dicent omnes generationes; quiafecit mihi magna qui potens est.

[ocr errors]
[ocr errors]

LE DIMANCHE

DANS L'OCTAVE DE L'ASSOMPTION.

On fait la commémoration du vœu de Louis XIII.

L'office comme le Jour de la fête, excepté ce qui suit.

A I.A MESSE.

COLLECTE.

Dieu! qui, après avoir élevé au-dessus des Ichœurs des anges la très-sainte Vierge Marie 1 votre mère, l'avez donnée pour patronne à vos

fidèles, daignez jeter des regards de miséri

[graphic]

corde sur la France qu'un roi très-pieux a confiée par un vœu perpétuel à la garde de cette puissante Vierge : Vous qui vivez, etc.

On fait mémoire du dimanche occurreot.
LECTUHE DU L1VEE DE JUDITH , Chap. (3.

Vous êtes celle que le Seigneur, le Dieu très-haut, a bénie plus que toutes les femmes qui sont sur la terre. Béni soit le Sei?neur qui a créé le ciel et la terre, qui a conduit votre main pour trancher la tête au chef de nos ennemis '-car il a rendu aujourd'hui votre nom si célèbre, que les hommes, se souvenant éternellement de la puissance du Seigneur, ne cesseront jamais de vous louer.

SUITE DU SAINT ÉVANGILE SELON SAINT LUC , Chap. i .

EN ce temps-là, Elisabeth fut remplie du Saint-Esprit, et, élevant sa voix, elle s'écria : Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et le fruit de votre sein est béni. Et d'où me vient ce bonheur que la Mère de mon Seigneur vienne me visiter? Car je n'ai pas plus tôt entendu votre voix, lorsque vous m'avez saluée , que mon enfant a tressailli de joie dans mon sein Vous êtes bienheureuse d'avoir cru, parce que ce qui vous a été dit de la part du Seigneur sera accompli. Alors Marie dit ces paroles : Mon ame glorifie le Seigneur, et mon esprit est ravi de joie en Dieu mon Sauveur.

SECBÈTE.

Odieo! à qui un très-pieux roi des Français se consacra, et avec lui son royaume; par cette hostie que nous vous immolons, et par l'intercession de la bienheureuse Vierge Mère de Jésus-Christ, assistez d'un secours continuel et le roi et le royaume : Par N. S. J.-C.

[graphic]
« ZurückWeiter »