Annales catholiques, ou Suite des Annales religieuses, politiques et littéraires, Band 2

Cover

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 64 - C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?
Seite 266 - ... et au droit universel des nations. Les ministres catholiques reconnaissent un chef visible, qu'ils regardent comme un centre d'unité dans les matières de foi; mais ils enseignent en même temps que ce chef n'a aucun pouvoir direct ni indirect sur le temporel des États...
Seite 424 - Déclare qu'il ya urgence. Le Conseil après avoir déclaré l'urgence prend la résolution suivante : Art. 1.
Seite 451 - On peut donc croire que c'est par un effet particulier de la Providence que le Pape s'est trouvé indépendant et maître d'un état assez puissant pour n'être pas aisément opprimé par les autres souverains...
Seite 553 - Si quelqu'un vient à moi, et ne hait pas son père et sa mère , sa femme et ses enfants, ses frères et ses sœurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple.
Seite 339 - Paul, en parlant non d'aucun prince isolément, mais de la chose en elle-même, affirme-t-il qu'il n'ya pas de puissance qui ne vienne de Dieu et que résister à cette puissance c'est résister aux décrets de Dieu même.
Seite 451 - C'est par une heureuse suite de leur libéralité , que l'Eglise ,' indépendante dans son Chef de toutes les puissances temporelles, se voit en état d'exercer plus librement, pour le biea commun , et sous la commune protection des rois chrétiens, cette puissance céleste de régir les âmes; et que, tenant en main la balance droite, au milieu de tant d'empires souvent ennemis...
Seite 451 - Dieu qui voulait que cette Église, la mère commune de tous les royaumes , dans la suite ne fût dépendante d'aucun royaume dans le temporel et que le siège où tous les fidèles devaient garder l'unité à la fin fût mis au-dessus des partialités que les divers intérêts et les jalousies d'État pourraient causer, jeta les fondements de ce grand dessein par Pépin et par Charlemagne.
Seite 525 - La Sphère, poëme en huit chants, qui contient les Élémens de la Sphère céleste et terrestre, avec des Principes d'Astronomie physique : accompagné de notes, et suivi d'une Notice des Poèmes grecs, latins et François, qui traitent de quelque partie de l'Astronomie. Par Dominique Ricard, traducteur des Œuvres morales de Plutarque. A Paris, de l'imprimerie de Le Clere.... 1796. An v, in-8. Prél. 3 feuillets, cont. faux titre et titre ci-dessus; discours pre'lim. (p. i) — xix. Texte, (p....

Bibliografische Informationen