Les saints lieux, Band 3

Cover
J. Lecoffre et cie, 1858
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 117 - Mon âme glorifie le Seigneur, Et mon esprit est ravi de joie en Dieu mon Sauveur; Parce qu'il a regardé la bassesse de sa servante: désormais toutes les générations m'appelleront bienheureuse.
Seite 176 - Celui-ci est mon fils bien-aimé en qui j'ai mis toutes mes complaisances, écoutez-le.
Seite 480 - La grotte de la déesse était sur le penchant d'une colline. De là on découvrait la mer quelquefois claire et unie comme une glace, quelquefois follement irritée contre les rochers, où elle se brisait en gémissant et élevant ses vagues comme des montagnes.
Seite 333 - J'ai cherché les anciens peuples et leurs ouvrages, et je n'en ai vu que la trace , semblable à celle que le pied du passant laisse sur la poussière. Les temples se sont écroulés , les palais sont renversés , les ports sont comblés, les villes sont détruites, et la terre, nue d'habitants, n'est plus qu'un lieu désolé de sépulcres.... Grand Dieu ! d'où viennent de si funestes révolutions? Par quels motifs la fortune de ces contrées at-elle si fort changé?
Seite 349 - Les apôtres qui étaient à Jérusalem, ayant appris que ceux de Samarie avaient reçu la parole de Dieu, ils leur envoyèrent Pierre et Jean ; 15.
Seite 38 - Et voici le signe auquel vous le reconnaîtrez : vous trouverez un enfant enveloppé de langes et couché dans une crèche.
Seite 507 - C'est à cause de votre incrédulité. Car je vous dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : Transporte -toi d'ici là, et elle s'y transporterait; et rien ne vous serait impossible.
Seite 190 - ... leurs nids. La vraie cause de l'absence des végétaux et des animaux, est la salure acre de ses eaux, infiniment plus forte que celle de la mer. La terre qui l'environne, également imprégnée de cette salure, se refuse à produire des plantes ; l'air lui-même qui s'en charge par l'évaporation , et qui reçoit encore les vapeurs du soufre et du bitume, ne peut convenir à la végétation : de là cet aspect de mort qui règne autour du lac.
Seite 392 - Or, au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé de Dieu dans une ville de Galilée, qui avait nom Nazareth, à une vierge, fiancée à un homme nommé Joseph, de la maison de David, et le nom de cette vierge était Marie. Et l'ange, étant entré vers elle, dit: Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous; vous êtes bénie entre toutes les femmes.
Seite 488 - Lorsque vous entrerez dans la ville, vous rencontrerez un homme portant une cruche d'eau ; suivez-le dans la maison où il entrera. 11 Et dites au maître de la maison : Le Maître t'envoie demander : Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples ? 12 Et il vous montrera une grande chambre haute, toute meublée; préparez-y la Pâc[ue.