Abbildungen der Seite
PDF

Exposé des travaux scientifiques

de

l'expédition antarctique française 1903-1905

Géographie. Étude des Marées. Chloruration et densité de l'Eau et de la Glace de Mer. Intensité de la Pesanteur.

(avec Une Planche Hors Texte)

l. — Géographie.

Les cartes des côtes ouest de la terre de Graham, que notre expédition avait pour but d'explorer, présentaient, à notre arrivée dans l'Antarctique, des lacunes importantes.

Au nord, entre le 64° et le 65e de Lat. S., l'expédition de la Belgica avait découvert et levé un large passage entre la terre et les grandes îles de l'archipel de Palmer; mais les contours extérieurs de ces dernières restaient inconnus, et les débouchés mêmes de ce chenal (détroit de Gerlache), au nord comme au sud, étaient encore assez vaguement précisés. C'est ainsi qu'au nord, les grandes îles Hoseason et Intercurrence ne figurant pas dans les travaux de la Belgica, les nouvelles cartes anglaises identifiaient à tort l'île Hoseason, antérieurement relevée par Bransfield et Foster, avec l'île Liège des cartes belges, et au sud, le large débouché du détroit de Gerlache sur l'océan Pacifique n'avait été vu que de loin, sans aucune indication des chapelets d'îlots et de récifs qui s'y égrènent.

En ce dernier point, surgissait de plus un important problème géographique. Le baleinier allemand Dallmann (1873-1874) y avait indiqué l'ouverture d'un large détroit dont il n'avait pu voir le fond, et qui était supposé faire communiquer le Pacifique avec l'Atlantique, isolant la partie nord de la terre de Graham.

L'expédition de la Bel'/ica ayant constaté qu'à la latitude donnée par Dallmann, il n'y avait aucun passage sur l'Atlantique, puisque la baie des Flandres était fermée vers l'est, avait cru pouvoir reporter plus au sud l'indication du baleinier allemand, pour la faire coïncider avec la large baie située au sud du cap Tuxen, dont la brume sans doute leur avait masqué le fond.

La Géographie. — T. XIV, 1900. 16

[graphic][graphic]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic]

Le problème d'un passage (détroit de Bismarck) coupant, dans ces environs, la pointe nord de la terre de Graham, restait donc à résoudre.

Enfin, plus au sud, les cartes ne donnaient que la direction générale (nord-est-sud-ouest) de la terre, avec l'indication vague d'îles aperçues par Biscoe et deux seuls points un peu mieux précisés : les îles Pitt et Adélaïde.

[graphic]

Fin. 33.

-Y. li. — Les courbes dessinées sur ce plan, comme sur les deux autres joints à. cet exposé, représentent

simplement les formes du terrain.

Au delà, c'était l'inconnu encore [dus complet, jusqu'à la terre Alexandre I", vue une première fois par Bellingshausen (1819-1821), une seconde fois par le baleinier norvégien Evensen, à bord de l'IIertha (1893), enfin par l'expédition de la Belgica, mais d'une distance trop grande pour qu'on en puisse distinguer les caractères.

« ZurückWeiter »