Histoire de France, pendant le dix-huitième siècle: 4

Cover
Buisson, 1810 - 404 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 258 - Alors les magistrats déclarèrent que « dans leur douleur profonde, ils n'avaient pas l'esprit assez libre pour décider des biens, de la vie et de l'honneur des sujets du roi, » et l'administration de la justice fut suspendue.
Seite 358 - J'ai prévu que je serais seul à combattre contre les abus de tout genre, contre les efforts de ceux qui gagnent à ces abus; contre la foule des préjugés qui s'opposent à toute réforme, et qui sont un moyen si puissant dans les mains des gens intéressés à éterniser le désordre.
Seite 226 - Choiseul se fortifiait du parti des princes, et ceux-ci se croyaient sûrs de mépriser toujours une courtisane puissante. Ce ministre s'adressait surtout à la fierté des filles du roi. L'une d'elles , madame Louise , venait de se choisir un saint et perpétuel refuge contre les scandales de la cour, en entrant au couvent des Carmélites , où elle prit le voile. Cet acte de piété avait fait la consolation de l'Eglise dans des jours de licence et...
Seite 271 - Vous venez d'entendre mes intentions , je veux qu'on s'y conforme. Je vous ordonne de commencer vos fonctions. Lundi mon chancelier ira vous installer. Je défends toute délibération contraire à mes volontés , et toutes représentations en faveur de mon ancien parlement , car je ne changerai...
Seite 30 - Pompadour fomentaient la haine contre les jésuites» La funeste guerre de sept ans n'était point terminée ; une discussion qui détournait les esprits du tableau de tant de désastres , se présentait fort à propos. La marquise qui , en combattant le roi de Prusse , n'avait pu justifier ses prétentions à l'énergie du caractère , était impatiente de montrer , en détruisant les jésuites , qu'elle savait frapper un coup d'État. Le duc de Choiseul n'était pas moins jaloux du même honneur....
Seite 359 - On m'imputera tous les refus; on me peindra comme un homme dur, parce que j'aurai représenté à Votre Majesté qu'elle ne doit pas enrichir même ceux qu'elle aime, aux dépens de la subsistance de son peuple. Ce peuple, auquel je me serai sacrifié, est si aisé à tromper, que peut-être j'encourrai sa haine (') par les mesures mêmes que je prendrai pour le défendre contre la vexation.
Seite 357 - Votre Majesté a bien voulu m'autoriser à remettre sous ses yeux l'engagement qu'elle a pris avec Elle-même de me soutenir dans l'exécution des plans d'économie qui sont en tout temps, et aujourd'hui plus que jamais, d'une nécessité indispensable.
Seite 55 - ... bientôt instruit par la marquise de Pompadour des moyens qu'avaient employés contre lui ses ennemis. Il osa se plaindre avec emportement du dauphin et de ses conseillers. Il vint trouver ce prince pour lui démontrer la fausseté des dénonciations dont il s'était rendu l'organe , et lui porta le défi de la haine en lui adressant ces paroles : Je puis être condamné au malheur d'être votre sujet, mais je ne serai jamais votre serviteur.
Seite 340 - ... volonté pour rappeler Philippe-le-Bel , trop peu de prudence et d'économie pour imiter l'administration paisible d'un Charles V et d'un Louis XII ; trop de vanité pour se restreindre au rôle de Louis XIII; enfin il détestait trop la fraude, la violence et la cruauté , pour être un Louis XI.
Seite 357 - ... en moi la bonté touchante avec laquelle elle a daigné me rassurer, je me hâte de mettre à ses pieds ma respectueuse reconnaissance et le dévouement absolu de ma vie entière. Votre Majesté a bien voulu m'autoriser à remettre sous ses yeux l'engagement qu'elle a pris avec elle-même...

Bibliografische Informationen