Suche Bilder Maps Play YouTube News Gmail Drive Mehr »
Anmelden
Books Bücher
" Amyot, dans le cardinal d'Ossat, dans les ouvrages les plus enjoués et dans les plus sérieux ; il avait je ne sais quoi de court, de naïf, de hardi, de vif et de passionné. "
La Décade philosophique, littéraire et politique - Seite 282
Vollansicht - Über dieses Buch

Oeuvres de M. François de Salignac de La Mothe Fénélon, Band 3

François de Salignac de La Mothe- Fénelon - 1787
...dans le cardinal d'Ossat, dans les ouvrages les plus enjoués, et dans les plus sérieux : il avoit je ne sais quoi de court, de naïf, de hardi, de vif et de passionné. On a retranché , si je ne mô trompe, plus de mots qu'on n'en a introduit. D'ailleurs je voudrois n'en perdre aucun, et en acquérir...
Vollansicht - Über dieses Buch

Nouvelle vie de M. François de Salignac de la Mothe-Fénelon

Daniel Pétillet - 1801
...environ depuis cent ans en voulant la purifier „ Le vieux langage se fait regretter ; il avoitje ne sais quoi de court, de naïf, de hardi, de vif, et de passionné. On a retranché, si je ne me suis trompé , ]>lus de mots qu'on n'en a introduit. Je \oudrois autoriser tout terme qui nous manque...
Vollansicht - Über dieses Buch

Oeuvres complètes de François de Salignac de La Mothe Fénélon ..., Band 7

François de Salignac de La Mothe- Fénelon - 1810
...dans le cardinal d'Ossat , dans les ouvrages les plus enjoués et dans les plus sérieux : il avoit je ne sais quoi de court, de naïf, de hardi , de vif et de passionné. On a retranché, si je ne ine trompe, plus de mots qu'on n'en a introduit. D'ailleurs je voudrais n'en perdre aucun, et en acquérir...
Vollansicht - Über dieses Buch

Éloge de Messire Michel, Seigneur de Montaigne, discours qui a remporté le ...

Villemain (M., Abel-François) - 1812 - 48 Seiten
...langage. L'élégant Féné-j Ion lui-même regrettait quelquefois l'idiome de nos pères. Il y trouvait je ne sais quoi de court , de naïf, de hardi, de vif et de passionné. On doit avouer en effet que les privile'ges , ou plutôt les licences du vieux francais , le retranchement...
Vollansicht - Über dieses Buch

Discours et mélanges littéraires

Villemain (M., Abel-François) - 1825 - 430 Seiten
...langage. L'élégant Fénélon luimêmeYegrettait quelquefois l'idiome de nos pères. Il y trouvait je ne sais quoi de court, de naïf, de hardi, de vif et de passionné. On doit avouer en effet que les priviléges, ou plutôt les licences du vieux français, le retranchement...
Vollansicht - Über dieses Buch

Mélanges historiques et littéraires, Band 1

Villemain (M., Abel-François) - 1830
...langage. L'élégant Fénélon luimêmeVegrettait quelquefois l'idiome de nos pères. Il y trouvait je ne sais quoi de court, de naïf, de hardi, de vif et de passionné. On doit avouer en effet que les priviléges , ou plutôt les licences du vieux français , le retranchement...
Vollansicht - Über dieses Buch

Le Plutarque français, vies des hommes et femmes illustres de la ..., Band 3

Ed Mennechet - 1836
...Fénelon , dans sa lettre sur l'Éloquence, trouve « qu'il y avoit dans le vieux langage « a' Amyot, je ne sais quoi de court, « de naïf, de hardi , de vif qui se fait « regretter. » Ces plaintes contre l'usage sont fondées ; on ne retint pas du voen Allemagne,...
Vollansicht - Über dieses Buch

Relations des ambassadeurs vénitiens sur les affaires de France au ..., Teil 2

Niccolò Tommaseo - 1838 - 852 Seiten
...« une grâce qu'il ne croyait pas pouvoir égaler dans la langue moderne. » Fénélon y trouvait «je ne sais quoi de court, de ~ naïf, de hardi, de vif et de passionné. » Voltaire, lui, était plus absolu dans ses jugements : < Nous sortons à peine d'une barbarie aussi...
Vollansicht - Über dieses Buch

Bibliothèque de l'École des chartes

1840
...soupçonnées. L'auteur de Télémaque regrettait cependant; dil-il , la langue de nos pères; il y trouvait je ne sais quoi de court, de- naïf, de hardi , de vif et dépassionné. La Fontaine connaissait seul et connaissait bien la langue d'oïl, d'où il u exhumé...
Vollansicht - Über dieses Buch

Bibliothèque de l'École des chartes

1840
...soupçonnées. L'anleur de Télimaque regrettait cependant, dit-il , la langue de nos pères; il y trouvaille ne sais quoi de court, de naïf, de hardi , de vif et dépassionné. La Fontaine connaissail seul et connaissait bien la langue d'oïl, d'où il a exhumé...
Vollansicht - Über dieses Buch




  1. Meine Mediathek
  2. Hilfe
  3. Erweiterte Buchsuche
  4. EPUB herunterladen
  5. PDF herunterladen