Premiers essais de philosophie

Cover
Nouvelle, 1855 - 350 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 116 - Ni nos idées ni nos sentiments ne sont innés, mais ils sont naturels, fondés sur la constitution de notre esprit et de notre âme, et sur nos rapports avec tout ce qui nous environne.
Seite 72 - ... chose (pe qui entend et qui veut, qui imagine et qui raisonne), c'est demander l'impossible et contrevenir à sa propre supposition, qu'on a faite en faisant abstraction et concevant séparément le sujet et ses qualités ou accidents.
Seite 24 - Messieurs, vous aimez ardemment la patrie; si vous voulez la sauver, embrassez nos belles doctrines. Assez longtemps nous avons poursuivi la liberté à travers les voies de la servitude. Nous voulions être libres avec la morale des esclaves. Non, la statue de la liberté n'a point l'intérêt pour base, et ce n'est pas à la philosophie de la sensation et à ses petites maximes qu'il appartient de faire les grands peuples.
Seite xiv - ... christianisme la place de ses dogmes , et. toutes ses prises sur l'humanité. Elle lui offre une âme à la fois pleine de misère et de grandeur, pour y asseoir ses enseignements sublimes; une morale généreuse, pour la couronner de ses divines espérances; un Dieu qui est une personne comme la personne humaine, avec l'infinité de plus, et peut ainsi porter la trinité chrétienne.
Seite 253 - ... esprits dans la théorie incomplète et fausse de l'idéal comparatif. L'idéal n'est ni antérieur à l'expérience, ni le fruit tardif d'une comparaison laborieuse. Dans le premier bel objet que nous offre la nature, nous découvrons les traits généraux et constitutifs de la beauté, ou physique ou intellectuelle ou morale, et c'est avec ce premier objet que nous construisons immédiatement le type général qui nous sert ensuite à apprécier tous les autres objets , comme c'est à l'aide...
Seite 111 - Si nous lui présentons une rose, elle sera par rapport à nous, une statue qui sent une rose ; mais par rapport à elle, elle ne sera que l'odeur même de cette fleur. Elle sera donc odeur de rose, d'œillet, de jasmin, de violette, suivant les objets qui agiront sur son organe. En un mot...
Seite 202 - Ce serait une étude intéressante et instructive de pénétrer les défauts .de ces écoles qui subsistent et fleurissent parmi nous en les mettant aux prises l'une avec l'autre, et de recueillir leurs divers mérites dans le centre d'un vaste éclectisme qui les contiendrait et les achèverait toutes les trois. La philosophie écossaise nous montrerait les défauts de la philosophie de Locke ; Locke servirait à interroger Reid sur des questions que celui-ci a trop négligées ; et l'examen du...
Seite 111 - Elle sera donc odeur de rose, d'œillet, de jasmin, de violette, suivant les objets qui agiront sur son organe. En un mot, les odeurs ne sont à son égard que ses propres modifications ou manières d'être; et elle ne saurait se croire autre chose, puisque ce sont les seules sensations dont elle est susceptible.
Seite 17 - Mais le génie lui-même est faible quand il veut franchir la borne des connaissances humaines. Au lieu de rechercher , avec le secours de la réflexion , quelles sont dans notre entendement les notions dont nous avons parlé, ils ont voulu savoir quelle est la nature même de leurs objets, laquelle nous est profondément impénétrable, et ils se sont perdus dans des abîmes de controverses inutiles. Ceux qui ont évité cet écueil ont été se briser contre cet autre écueil de la philosophie...
Seite 36 - ... de la douleur, il est évident que j'ai une perception, aussi certaine de ma propre existence que de l'existence de la douleur que je sens; ou, si je connais que je doute, j'ai une perception aussi certaine de l'existence de la chose qui doute, que de cette pensée que j'appelle doute. C'est donc l'expérience qui nous convainc que nous avons une connaissance intuitive de notre existence, et une infaillible perception intérieure que nous sommes quelque chose.

Bibliografische Informationen