Abbildungen der Seite
PDF
EPUB
[blocks in formation]

DE

J. DE LA FONTAINE

१४637

NOUVELLE ÉDITION

REVUE SUR LES PLUS ANCIENNES IMPRESSIONS

ET LRS AUTOGRAPHES

ET AUGMENTÉE
de variantes, de notices, de notes, d'un lexique des mots

et locations remarquables, de portraits, de fac-simile, etc.

PAR M. HENRI REGNIER

TOME DEUXIÈME

PARIS
LIBRAIRIE HACIETTE ET CTM

ROULEVARD SAINT-GERMAIN, 79

1881

[graphic]

AVERTISSEMENT.

Nous aurions désiré que les Fables tinssent en deux volumes; mais il eût fallu pour cela être infidèle au plan, exposé et motivé dans l'Avertissement du tome I, qui a été suivi pour les premiers livres, resserrer, appauvrir les notices et le commentaire, les explications, rapprochements, accompagnements divers, que comporte, à notre avis, cette partie des écrits de la Fontaine la plus admirée à bon droit, et par suite la plus étudiée. On comprendra que nous nous soyons décidé à faire trois volumes au lieu de deux, pour ne pas ôter à notre travail, en changeant de méthode, le nécessaire mérite de l'uniformité.

Nous n'avons pas à dire ici, car nous l'avons fait en tête du tome I pour tout l'ensemble des Fables, quelle est dans ce travail la part de MM. Girard et Desfeuilles, ni quelle reconnaissance nous continuons de devoir à notre bien-aimé directeur pour son attentive et vigilante révision. Il nous reste seulement à remercier notre auxiliaire M. Georges Lequesne, déjà nommé dans plus d'une des préfaces de la Collection. Il nous a prêté le concours le plus actif pour la collation des textes, la correction des épreuves, et suggéré maint utile rapprochement.

C'est aussi le lieu d'acquitter deux autres dettes de gratitude. D'une part, le P. Ingold, bibliothécaire de l'Ora

J.: DE LA FONTAINE, II

toire, nous a très-obligeamment communiqué des papiers venant du P. Adry, qui nous permettront de joindre à la Notice bibliographique quelques détails sur la composition du relevé des sources inséré, à la suite de chaque fable, dans les deux volumes publiés, en 1825, par A. C. M. Robert, qui ont été depuis d'un très-grand secours aux éditeurs de la Fontaine.

D'autre part, M. le marquis de Queux de Saint-Hilaire nous a donné accès, avec la plus libérale bonne grâce, à sa précieuse bibliothèque. Elle contient, entre autres ouvrages et documents curieux, la sténographie du cours, souvent cité dans nos notices, que Saint-Marc Girardin a fait à la Sorbonne sur le grand fabuliste en 1858-1859. Nous l'avons comparée au texte des leçons, telles que l'auteur les a fait imprimer en 1867, et ce rapprochement nous a fourni un petit nombre d'additions intéressantes. Une autre communication du même très-obligeant érudit nous a délivré d'un regret et d'un souci. On parlait de manuscrits relatifs à la Fontaine trouvés dans l'héritage de l'ancien inspecteur général de l'Université Noël, et que l'on supposait pouvoir être une riche mine de notes, de recherches. Nous avions en vain fait tout notre possible pour découvrir ce qu'ils étaient devenus, quand M. le marquis de Queux de Saint-Hilaire nous a appris qu'il les avait acquis. Malheureusement, en les mettant à notre disposition, il nous a appris, en outre, qu'ils auraient pour nous peu de prix. Ce n'est, en effet, qu'une collection de fables latines, écrites du quinzième au dix-huitième siècle, que Noël a tirées de recueils imprimés et copiées de sa main avec une patience qui étonne. La comparaison que nous en avons faite, quand le sujet était le même, avec celles de la Fontaine ne nous a à peu près rien fourni pour notre annotation que nous ne connussions déjà.

« ZurückWeiter »