Mémoires d'un suicidé

Cover
Librarie nouvelle, 1855 - 308 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 237 - Notre Père qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel...
Seite 216 - Ces chantres sont de race divine, ils possèdent le seul talent incontestable dont le ciel ait fait présent à la terre. Leur vie est à la fois naïve et sublime; ils célèbrent les dieux avec une bouche d'or, et sont les plus simples des hommes; ils causent comme des immortels ou comme de petits enfants; ils expliquent les lois de l'univers, et ne peuvent comprendre les affaires les plus innocentes de la vie; ils ont des idées merveilleuses de...
Seite 54 - Le carré de l'hypoténuse Est égal, si je ne m'abuse, A la somme des deux carrés, Faits sur les deux autres côtés.
Seite 23 - C'est presque un livre d'archéologie, car, grâce à Dieu, elle s'éteint chaque jour davantage, cette race maladive et douloureuse qui a pris naissance sur les genoux de René, qui a pleuré dans les Méditations de Lamartine, qui s'est déchiré le cœur dans Obermann, qui a joui de la mort dans le Didier de Marion de Lorme, et qui a craché au visage de la société par la bouche d...
Seite 37 - Dans le mois qui suivra la clôture de l'inventaire, le tuteur fera vendre, en présence du subrogé tuteur, aux enchères reçues par un officier public, et après des affiches ou publications dont le procès-verbal de vente fera mention, tous les meubles autres que ceux que le conseil de famille l'aurait autorisé à conserver en nature.
Seite 12 - Cependant je sens que j'aime la monotonie des sentiments de la vie, et si j'avais encore la folie de croire au bonheur, je le chercherais dans l'habitude.
Seite 23 - C'est à cette génération rongée par des ennuis sans remède, repoussée par d'injustes déclassements, attirée vers l'inconnu par tous les désirs des imaginations fécondes que Jean-Marc appartenait. Il avait faitde longs voyages pour fuir ces alanguissements insurmontables des âmes rêveuses ; mais comme Hercule, il ne put arracher la tunique dévorante qui brûlait sa chair. Il revint, refusant de voir un monde dont l'infériorité l'irritait; il vécut dans la solitude absolue, cette mauvaise...
Seite 23 - Hercule, il ne put arracher la tunique dévorante qui brûlait sa chair. Il revint, refusant de voir un monde dont l'infériorité l'irritait, il vécut dans la solitude absolue, cette mauvaise conseillère qui porte pendus aux mamelles ses deux sinistres enfants : l'Égoïsme et la Vanité. Il prit en mépris les intérêts de l'existence ; tout lui parut misérable et indigne d'un effort ; il nia l'humanité, parce qu'il ne la comprit pas ; il repoussa le divin précepte : Aimezvous les uns les...
Seite 306 - ... à côte des jours pleins de bonheur que notre tendresse a mérités. Pardonnez-moi , car vis-à-vis de vous aussi je suis coupable; je n'avais pas le droit de me faire aimer et de partir aussitôt en vous laissant des regrets. Dans ces notes aucune ne s'adresse à vous; elles étaient closes déjà en partie, le jour où pour la première fois vous avez mis votre main dans la mienne ; elles vous aideront à comprendre cet être taciturne et sauvage...
Seite 2 - Lorsque j'eus terminé, poursuit-il, ce rapide repas des voyages au désert, qui se compose presque invariablement de pain et d'œufs durs, lorsque j'eus pris mes notes à la clarté de ma lampe portative, je m'étendis sur mon tapis, la...

Bibliografische Informationen