Oeuvres en prose de André Chénier

Cover
Charpentier et cie, 1872 - 408 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 88 - La Nation, de qui seule émanent tous les pouvoirs, ne peut les exercer que par délégation. — La Constitution française est représentative : les représentants sont le Corps législatif et le Roi.
Seite 88 - Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi.
Seite 235 - L'Assemblée Nationale constituante en remet le dépôt à la fidélité du Corps législatif, du Roi et des juges, à la vigilance des pères de famille, aux épouses et aux mères, à l'affection des jeunes citoyens, au courage de tous les Français.
Seite 23 - La cause de l'Europe entière est deposée dans ses mains. La révolution qui s'achève parmi nous est, pour ainsi dire, grosse des destinées du monde. Les nations qui nous environnent ont l'œil fixé sur nous , et attendent l'événement de nos combats intérieurs avec une impatience intéressée, et une curieuse inquiétude : et l'on peut dire que la race humaine est maintenant occupée à faire sur nos têtes une grande expérience.
Seite 282 - La liberté est le pouvoir qui appartient à l'homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d'autrui ; elle a pour principe la nature, pour règle la justice, pour sauvegarde la loi ; sa limite morale est dans cette maxime : Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu'il te soit fait.
Seite 123 - Et quelques centaines d'oisifs réunis dans un jardin ou dans un spectacle. ou quelques troupes de bandits qui pillent des boutiques, sont effrontément appelés le peuple; et les plus insolents despotes n'ont jamais reçu des courtisans les plus avides un encens plus vil et plus...
Seite 150 - C'est à l'Assemblée nationale, c'est au Roi, c'est à tous les administrateurs, c'est à la Patrie entière à s'envelopper la tête pour n'être pas de complaisants ou de silencieux témoins d'un outrage fait à toutes les autorités et à la Patrie entière. C'est le livre de la Loi qu'il faut couvrir, lorsque ceux qui en ont déchiré les pages à coups de fusil reçoivent des honneurs civiques.
Seite 150 - ... le visage de tous les hommes de bien, » de tous les Français soumis aux lois, insultés par les succès » de soldats qui s'arment contre les décrets et pillent leur » caisse militaire. C'est à toute la jeunesse du royaume, à » toutes les gardes nationales de prendre les couleurs du deuil, » lorsque l'assassinat de leurs frères est parmi nous un titre » de gloire pour les étrangers.
Seite 369 - Chénier s'est donné la peine de publier, dans une feuille de mardi dernier, qu'il n'était point l'auteur de ces Réflexions. Quel est l'homme ayant appris à lire, qui ait pu l'en soupçonner ? Quel rapport y at-il entre l'éloquence nerveuse des Réflexions d'André, et la triviale verbosité des préfaces de Joseph-Marie ? M. Joseph-Marie Chénier prétend qu'il a une opinion directement opposée à celle de M.. André Chénier. M. Joseph-Marie est-il bien sûr d'avoir une opinion sur ces matières...

Bibliografische Informationen