Abbildungen der Seite
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

a Deo fuerant, muneris tantum viderentur fuisse,
non meriti, qui laetabatur prosperis, probatur ad-
versis. Sequitur quippe labor, periculum, timor.
Vexatur commigratione, fatigatur exilio, contu-
melia adficitur, uxore privatur, immolari sibi Deus
filium jussit, pater obtulit et quantum ad defunc-
tionem cordis pertinet, immolavit. Rursum exilia,
rursum metus, Philistinorum invidia, Abimelech
rapina, multa quidem mala, sed tamen paria sola-
tia; nam etsi,a plurimis adficitur, tamen de omnibus
§/ouid igitur in cunctis istis quae memo-
ravimus, num Deus non est et inspector, et invi-
tator et ductor, et sollicitus, et sponsor,et protector,
et munerator, et probator, et sublimator, et ultor, et
judex ? Inspector quippe est, dum ex omnibus
unum elegit , quem meliorem vidit; invitator ,
dum vocat; ductor, dum ad ignota perducit; solli-
citus, dum ad ilicem visitat ; sponsor, dum futura
promittit; protector, quia inter gentes barbaras
protexit; munerator, quia locupletavit; probator,
quia tentari asperis voluit; sublimator, quia po-
tentiorem omnibus fecit; ultor, quia eum de ad-
versariis ultus est; judex, quia dum ulciscitur,
judicavit.
Subjungit autem statim huic historiae Deus,
dicens: ClamorSodomorum et Gomorrhae multi-
plicatus est, et peccatum eorum adgravatum est
nimis (1). Clamor, inquit, Sodomorum et Gomor-

(1) Gen. XVIII, 20.

sait que les joies de la prospérité. Les travaux, les dangers et la crainte deviennent dès-lors son partage. Il éprouve les ennuis d'une émigration lointaine, les fatigues de l'exil; son honneur est attaqué, il est privé de son épouse; Dieu lui ordonne d'immoler son fils; malgré la tendresse paternelle, il l'offre et le sacrifie, autant qu'on en peut juger par les dispositions de son cœur. De nouveaux exils, de nouvelles craintes, l'envie des Philistins, l'enlèvement de Sara par Abimélech, de longs chagrins, mais toujours des consolations égales. Car, s'il éprouve la haine de beaucoup d'ennemis, il est vengé de tous. Eh quoi ! dans les faits que nous venons de citer, Dieu ne se montre-t-il pas sous divers caractères? Il examine, il invite, il conduit, il est plein de sollicitude, il promet, il protége, il récompense, il éprouve, il élève, il venge et il juge. Il examine, quand il choisit seul entre tous l'homme qui lui paraît le plus juste ; il invite, quand il l'appelle ; il conduit, quand il le mène dans des lieux inconnus; il est plein de sollicitude, quand il le visite au chêne de Mambré; il promet, quand il lui dévoile ses desseins futurs; il protége, quand il le garde au milieu de nations barbares ; il récompense, quand il l'enrichit; il éprouve, quand il le soumet à diverses rigueurs ; il élève, quand il le rend plus puissant que ses voisins; il venge, quand il châtie ses ennemis ; il juge, car punir, c'est juger.

Dieu dit encore à Abraham : Le cri de Sodome et de Gomorrhe s'est multiplié, et leur péché s'est aggravé devant moi. Le cri de Sodome et de Gomorrhe s'est multiplié !.. C'est avec raison qu'il attribue un cri au péché, car le cri des pécheurs est grand, sans doute, puisqu'il

[ocr errors]

rhæ multiplicatus est. Pulchre clamorem dixit in se habere peccata. Grandis enim absque dubio peccantium clamor est, qui a terra ascendit ad cœlum. Quare autem peccata hominum quasi clamare testatur? Scilicet quia cædi aures suas Deus dicit clamoribus peccatorum, ne differatur pœna peccantium. Et vere clamor et grandis clamor est, quando pietas Dei peccatorum clamoribus vincitur, ut peccantes punire cogatur. Ostendit ergo Dominus quam invitus puniat etiam gravissimos

peccatores, dicens quod clamor Sodomorum ad se

ascenderit ; hoc est dicere : Misericordia quidem

mea mihi suadet ut parcam, sed tamen pecca

torum clamor cogit ut puniam.
Cum ergo ista dixisset, quid consecutum est?

' Mittuntur angeli Sodomam , proficiscuntur, in

troeunt , bonorum foventur officio , malorum vexantur injuria ; cœcantur improbi , salvantur probi. Loth cum affectibus piis urbe educitur, urbs cum habitatoribus impiis concrematur (1). Interrogo hic, utrumnam Deus ex judicio malos an sine judicio concremarit? Qui sine judicio Sodomitas punitos a Deo dicit, iniquum Deum arguit. Si autem cum judicio malos perdidit, judicavit. Judicavit utique; et quidem jam quasi ad instar futuri judiciijudicavit.Cum enim ad supplicium malorum gehennam in futurum arsuram esse manifestum

(1) Gen. XIX.

monte de la terre au ciel. Mais pourquoi donner des clameurs aux péchés?N'est-ce pas pour marquer que ses oreilles en sont frappées avec tant de violence, qu'il ne saurait différer plus longtemps le châtiment des coupables ? Ah ! qu'il faut bien que ce cri soit grand, puisque la patience de Dieu en est lassée et forcée d'en venir à la punition ! Le Seigneur nous montre donc combien c'est à regret qu'il punit même les plus grands pécheurs; et, quand il dit que le cri de Sodome est monté jusqu'à lui, n'est-ce pas dire : Ma miséricorde, il est vrai, me porte à pardonner, mais le cri des coupables me force à punir.

Après ces paroles, qu'arriva-t-il ? Des anges sont envoyés à Sodome; ils partent, ils entrent, ils sont accueillis favorablement par les gens de bien, outragés par les méchans; les méchans sont frappés d'aveuglement, les justes sauvés.Loth est retiré de la ville avec les tendres objets de ses affections ; Sodome est consumée avec ses habitans criminels. Je le demande, est-ce avec délibération que Dieu a livré ces impies aux flammes, ou sans délibération ? Dire que Dieu a perdu les Sodomites sans jugement, c'est l'accuser d'injustice ; mais si cette punition est un effet de sa justice, il a donc jugé. Oui, il a jugé; et il nous a donné par cela une image du jugement futur. Comme il est certain que le feu doit servir, dans l'autre vie, de supplice aux méchans, de même Sodome et les villes voisines ont été consumées par la flamme céleste. Dieu a voulu préluder dès ce

sit, Sodomam# vicinas ei urbes cœlestis flamma

[ocr errors]

consumpserit.Mn praesenti autem illud quod futurum est Deus voluit declarare judicium, quando super impium populum gehennam misit e cœlo, sicut etiam Apostolus dicit quod Deus civitates Sodomam et Gomorrham eversione damnarit, exemplum ponens impie acturis (1), quamvis id ipsum quod ibi actum est, plus habuerit misericordiae quam severitatis. Quod enim pœnam eorum tam diu distulit, misericordiae fuit; justitiae, quod aliquando punivit. Et ideo cum angelos Sodomam Deus mitteret, hoc nobis probare voluit, quod etiam malos puniret invitus. Scilicet ut cum legeremus quae a Sodomitis angeli pertulissent, et videremus scelerum immanitatem, criminum turpitudinem, libidinum obscœnitatem, probaret utique nobis Deus quod ipse eos noluerit perdere, sed ipsi extorserint ut perirent.

2/o Possum innumera proferre. Sed vereor ne dum satis rem probare nitimur, historiam texuisse videamur. Moises in deserto positus (2), gregem pascit, rubum ardere conspicit, Deum ex rubo audit, praecepta accipit, potestate exaltatur, ad Pharaonem mittitur , venit, loquitur, contemnitur, vincit. MEgyptus percutitur, Pharaonis inobedientia verberatur, et quidem non uno modo:

[ocr errors]
« ZurückWeiter »