Introduction à la mécanique industrielle physique ou expérimentale

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt


Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite ii - Traités sont remplies dans les divers États avec lesquels la France a conclu des conventions littéraires. Tout exemplaire du présent Ouvrage qui ne porterait pas, comme ci-dessous, la griffe de l'Éditeur, sera réputé contrefait. Les mesures nécessaires seront prises pour atteindre, conformément à la loi, les fabricants et les débitants de ces exemplaires.
Seite 123 - L'observation des faits montre et l'on sent qu'il est naturel d'admettre que les forces sont réellement proportionnelles aux degrés de vitesse qu'elles impriment dans des temps égaux infiniment petits à un même corps qui cède librement à leur action et dans le sens propre de cette action. C'est là un de ces axiomes fondamentaux admis par tous les géomètres, et qui ne se démontrent que par l'exactitude des conséquences que l'on en tire. Si donc on nomme F et F...
Seite 51 - Il est sans doute inutile de remarquer que les courbes précédentes, donnant uniquement la loi qui lie les espaces aux temps, ne doivent pas être confondues avec les lignes ou chemins mêmes parcourus par les mobiles : dans ces dernières lignes, les tangentes en chaque point donnent simplement (-47) la direction du mouvement ou de la vitesse pour l'instant correspondant; et, selon ce qui précède (53), c'est le...
Seite 176 - ... les inconvénients qui y sont attachés (162). Car, toutes les fois que la pression ou l'effort direct dont on pourra disposer pour produire un travail mécanique, sera au-dessous de la résistance à vaincre, il faudra recourir au choc qui développe des pressions considérables et toujours en rapport avec la force de réaction. On s'expliquera encore aisément le but qu'on se propose en plaçant, sous les fondations des édifices très-lourds, tels que les piles de ponts, les palais, les remparts...
Seite 175 - Utilité du choc dans les arts; battage des pilots de fondation. — Maintenant on doit bien concevoir comment il est possible de comparer les effets des chocs, sur les corps, à celui des pressions ordinaires qui produisent des mouvements plus ou moins lents; on conçoit très-bien aussi que, le choc produisant, dans un temps extrêmement court, un travail ou un effet comparable à celui que produisent...
Seite 3 - reversible" from a machine to the resistances which are overcome by the machine has been ventured on, though with some hesitation. The old term " active " can hardly be considered suitable. PAGE 201. "Envisage...
Seite 64 - ... cette parcelle, mais encore il faut faire avancer le point d'action de l'outil dans la direction de la résistance : plus cet avancement sera grand, plus la parcelle enlevée aura de longueur; d'un autre côté, plus sera grande la largeur ou l'épaisseur de cette parcelle, plus la résistance ou l'effort sera...
Seite 74 - ... arbitraires, l'unité de travail qui en dérive l'est aussi ; et, de l'autre, si le travail est longtemps continué d'une manière à peu près uniforme, son expression, en nombres, peut devenir embarrassante par sa longueur; de sorte qu'on se voit alors obligé, pour la simplicité, de ne considérer qu'une certaine fraction du travail total, relative à la durée d'un certain temps, qu'on prend à son tour pour unité. C'est de cette manière que l'idée du temps est introduite dans la notion...
Seite 579 - ... certaine résistance, ne perde une partie de sa force vive qui dépend de la forme et des dimensions de ce corps. Il en résulte que les molécules du milieu , qui sont contraintes de cheminer dans le sens perpendiculaire à la direction aussi bien que celles qui tourbillonnent à l'arriére du corps , sont comme en repos par rapport à ce corps et forment en quelque sorte partie de sa propre masse ; on les a désignées par le nom de proue et de poupe fluide. Le volume de cette proue et poupe...
Seite 573 - ... admettre sans s'aventurer, que de pareils mouvements de rotation et d'oscillation imprimés aux molécules individuelles ou aux derniers groupes de molécules sont, après l'adhérence et la cohésion, l'une des causes les plus puissantes de la déperdition du mouvement dans les fluides, et notamment, de la résistance que leurs filets éprouvent à glisser les uns sur les autres , ou sur la surface des corps solides. » Aussi ces considérations conduisent-elles l'illustre géomètre à conclure...

Bibliografische Informationen