Histoire romaine jusqu'a l'invasion des barbares

Cover
Librairie de L. Hachette, 1855 - 586 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Inhalt

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 488 - Père qui êtes aux cieux ; que votre nom soit sanctifié ; que votre règne arrive ; que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour ; pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; et ne nous laissez pas succomber à la tentation ; mais délivrez-nous du mal.
Seite viii - De tous les peuples du monde, le plus fier et le plus hardi, mais tout ensemble le plus réglé dans ses conseils, le plus constant dans ses maximes, le plus avisé, le plus laborieux, et enfin le plus patient, a été le peuple romain. De tout cela s'est formée la meilleure milice et la politique la plus prévoyante, la plus ferme et la plus suivie qui fut jamais.
Seite 103 - ... dans des sentiments également généreux et libres. Sous ce nom de liberté, les Romains se figuraient, avec les Grecs, un état où personne ne fût sujet que de la loi, et où la loi fût plus puissante que les hommes.
Seite 170 - ... retranchement. Ce qui reste d'espace vide des deux côtés est destiné aux étrangers et aux alliés qui viennent au camp. Toutes choses ainsi rangées, on voit que le camp forme un carré qui, par la disposition intérieure, ressemble à une ville régulière. « Du retranchement ' aux tentes il ya 200 pieds de distance; cet espace sert à faciliter l'entrée et la sortie des troupes. On y met aussi les bestiaux et tout ce qu'on prend sur l'ennemi. Un autre avantage considérable, c'est que,...
Seite 490 - Athéniens, il me semble qu'en toutes choses vous êtes religieux jusqu'à l'excès ; car ayant regardé , en passant, les statues de vos dieux , j'ai trouvé même un autel sur lequel il était écrit : Au Dieu inconnu. C'est donc ce Dieu, que vous adorez sans le connaître, que je vous annonce.
Seite 487 - Vous avez appris qu'il a été dit : Vous aimerez votre prochain et vous haïrez votre ennemi. « Et moi je vous dis : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent...
Seite 279 - Catilina, de notre patience? s'écria-t-il dans une apostrophe fameuse. Quoi ! ni la garde qui veille la nuit sur le mont Palatin, ni les troupes réunies dans la ville, ni la consternation du peuple, ni ce concours des bons citoyens, ni ce lieu fortifié où le sénat s'assemble, ni les regards indignés que tous ici jettent sur toi, rien ne t'arrête!... 0 temps! ô mœurs! Tous ces complots, le sénat les connaît, le consul les voit, et il vit!
Seite 185 - On Croyait avoir ainsi pourvu aux besoins de la vieille race italique, race patiente et laborieuse, et aux besoins du peuple vainqueur. Mais le contraire arriva : les riches s'emparèrent peu à peu de ces terres du domaine public, et dans l'espérance qu'une longue possession deviendrait un titre inattaquable de propriété, ils achetèrent ou prir-ent de force les terres situées à leur convenance et les petits héritages de tous les pauvres gens leurs voisins. De cette manière, ils firent de...
Seite 36 - ... sénateur complice de Catilina, qui fut tué par son père. S'il est riche, il prêtera à 12, à 15, à 20 pour 100, car le père de famille doit faire valoir son argent comme ses terres et la loi lui abandonnera la liberté et jusqu'à la vie de son débiteur insolvable. A sa mort...
Seite 335 - ... qu'il fut assis , les conjurés, se pressant autour de lui , firent avancer Tullius Cimber, pour lui demander le rappel de son frère. Ils joignirent leurs prières aux siennes; et, prenant les mains de César, ils lui baisaient la poitrine et la tête.

Bibliografische Informationen