Poésies nationales de la Revolution française: ou Recueil complet des chants, hymnes, couplets, odes, chansons patriotiques

Cover
Pougins, Libraire, 1836 - 376 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 372 - Suis sous le feu ton aigle qui s'élance. La Liberté bat la charge en courant , Et la victoire est au bout de ta lance. Victoire à l'étendard que l'exil ombragea Des lauriers d'Austerlitz , des palmes d'Idumée. Pologne bien-aimée, Qui vivra sera libre et qui meurt l'est déjà. Polonais , à la baïonnette ! C'est le cri par nous adopté ; Qu'en roulant le tambour répète : A la baïonnette ! Vive la Liberté!
Seite 213 - La Victoire en chantant nous ouvre la barrière La liberté guide nos pas; Et du nord au midi la trompette guerrière A sonné l'heure des combats. Tremblez, ennemis de la France...
Seite 98 - Allons enfants de la Patrie Le jour de gloire est arrivé ! Contre nous de la tyrannie L'étendard sanglant est levé...
Seite 113 - Descends, ô Liberté! fille de la Nature; Le peuple a reconquis son pouvoir immortel. Sur les pompeux débris de l'antique imposture, Ses mains relèvent ton autel.
Seite 18 - Peuple, éveille-toi, romps tes fers, Remonte à ta grandeur première, .Comme un jour Dieu du haut des airs Rappellera les morts à la lumière Du sein de la poussière , Et ranimera l'univers.
Seite 101 - Nous entrerons dans la carrière Quand nos aînés n'y seront plus ; Nous y trouverons leur poussière Et la trace de leurs vertus ! Bien moins jaloux de leur survivre Que de partager leur cercueil, Nous aurons le sublime orgueil De les venger ou de les suivre...
Seite 100 - Amour sacré de la patrie, Conduis, soutiens nos bras vengeurs ! Liberté ! Liberté chérie, Combats avec tes défenseurs ! Sous nos drapeaux, que la victoire Accoure à tes mâles accents ! Que tes ennemis expirants Voient ton triomphe et notre gloire ! Aux armes, etc.
Seite 99 - Tremblez, tyrans! et vous, perfides, , L'opprobre de tous les partis, Tremblez! vos projets parricides Vont enfin recevoir leur prix! (bis) Tout est soldat pour vous combattre.
Seite 355 - Il est tems d'immoler au bonheur de la France Cet orgueil ombrageux de nos opinions. Etouffons le flambeau des guerres intestines. Soldats , le ciel prononce , il relève les lis : Adoptez les couleurs du héros de Bovines , En donnant une larme aux drapeaux d'Austerlitz.
Seite 46 - Vîtes long-tems planer cet aigle audacieux; Habitans du Jura, que vos accens rustiques Portent sa gloire jusqu'aux cieux. Fils d'Albion , chantez ; Américains , Bataves , Chantez ; de la Raison célébrez le soutien ; Ah! de tous les mortels qui ne sont point esclaves Voltaire est le concitoyen. Vous , peuples , qu'en secret lasse la tyrannie , Chantez : la liberté viendra briser vos fers ; Sa main dresae en nos murs un autel au génie : C'est un beau jour pour l'univers.

Bibliografische Informationen