Gottfried Wilhelm, Freiherr v. Leibnitz: Eine Biographie, Band 1

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 103 - Votre faveur, et de permettre incessament, qu'il s'explique avec Vous ou avec celui, que le Roi commandera; le sujet nommé étant prêt de répondre de plus au plus à tout ce qu'on en trouvera soumis à des difficultés, qui semblent au commencement un peu surprenantes et quasi insurmontables. La plupart et le fond et le sort de l'affaire consiste dans le dernier secret et dans une mûre considération des circonstances actuelles, laquelle soit par pièces bientôt achevée , sans quoi la chose...
Seite 64 - Tout va par degrés dans la nature et rien par saut , et cette règle , à l'égard des changements , est une partie de ma loi de la continuité. Mais la beauté de la nature, qui veut des perceptions distinguées, demande des apparences de sauts, et pour ainsi dire des chutes de musique dans les phénomènes , et prend plaisir de mêler les espèces.
Seite 28 - ... êtres naturels ne forment qu'une seule chaîne dans laquelle les différentes classes, comme autant d'anneaux, tiennent si étroitement les unes aux autres qu'il est impossible aux sens...
Seite 29 - ... communes , bâties sur la supposition d'une séparation parfaite et absolue des différents ordres des êtres simultanés, qui remplissent l'univers : j'en serais si peu étonné, dis-je, que même je suis convaincu qu'il doit y en avoir de tels...
Seite 25 - C'est ce qui fait que je suis extrêmement préparé sur les matières qui ne dépendent que de la méditation. La plupart de mes sentiments ont été enfin arrêtés après une délibération de vingt ans : car j'ai commencé bien jeune à méditer, et je n'avais pas encore quinze ans, quand je me promenais des journées entières dans un bois pour prendre parti entre Aristote et Démocrite. Cependant j'ai changé et rechangé sur de nouvelles lumières, et ce n'est que depuis environ douze ans...
Seite 28 - Et telle est la force du principe de continuité chez moi, que nonseulement je ne serais point étonné d'apprendre qu'on eût trouvé des êtres qui, par rapport à plusieurs propriétés, par exemple celles de se nourrir ou de se multiplier, puissent passer pour des végétaux à aussi bon droit que pour des animaux, et qui renversassent •les...
Seite 69 - Lannion , qui lui avaient été adressées. Il découvre toute sa pensée sur les points les plus essentiels de la métaphysique cartésienne. Il marque avec soin sa propre situation en philosophie. Il déclare qu'il a voulu rester indépendant et prendre une route nouvelle, même au risque de s'égarer, afin de découvrir de nouveaux pays. Il dit qu'ayant commencé à méditer avant d'être imba des opinions cartésiennes, cela l'a fait entrer dans l'intérieur des cnoses par une autre porte.
Seite 29 - ... de voir? Le principe de continuité est donc hors de doute chez moi, et pourrait servir à établir plusieurs vérités importantes dans la philosophie, laquelle, s'élevant au-dessus des sens et de l'imagination, cherche l'origine des phénomènes dans les régions intellectuelles.
Seite 28 - Leibniz à un anonyme, je pense avoir de bonnes raisons pour croire que toutes les différentes classes des êtres , dont l'assemblage forme l'univers, ne sont, dans les idées de Dieu qui connaît distinctement leurs gradations essentielles, que comme autant d'ordonnées d'une même courbe, dont l'union ne souffre pas qu'on en place d'autres entre deux, à cause que cela marquerait du désordre et de l'imperfection.
Seite 29 - ... philosophie, laquelle, s'élevant au-dessus des sens et de l'imagination, cherche l'origine des phénomènes dans les régions intellectuelles. Je me flatte d'en avoir quelques idées, mais ce siècle n'est point fait pour les recevoir 1.

Bibliografische Informationen