Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

And do you now put on your best attire?
And do you now cull out a holiday?
And do you now strew flowers in his way,
That comes in triumph over Pompey's blood?
Be gone!

Run to your houses, fall upon your knees,
Pray to the gods to intermit the plagues
That needs must light on this ingratitude.

FLAVIUS.

Go, go, good countrymen, and, for this fault,
Assemble all the poor men of your sort;

Draw them to Tiber banks, and weep your tears
Into the channel, till the lowest stream

Do kiss the most exalted shores of all.

Exeunt citizens.

4

See, whe'r their basest metal be not mov'd!
They vanish tongue-tied in their guiltiness.
Go you down that way down the Capitol;
This way will I disrobe the images,
If you do find them decked with ceremonies".

1. Cull out a holiday, mot à mot, cueillir; to cull out of, choisir. C'est ici le sens, il y a même l'idée de choisir avec soin. Choisissez-vous avec intention pour jour de fête le jour du triomphe de César? tel est le sens.

2. In his way that, elliptique pour in the way of him who comes.

3. In triumph over Pompey's blood. Le triomphe dont parle ici le tribun est donc celui qui suivit la bataille de Munda (44 avant J.-C.). Shakespeare semblerait ici confondre ce triomphe avec la fête des Lupercales, dont il parle dans la scène suivante, et dans lesquelles la couronne fut offerte à César. Ces

Lupercales ne sont que de février 43, une année après. Il y a là une confusion de dates, pent-être voulue dans le but de donner plus d'unité à la pièce et de vivacité à la marche du drame.

4. They vanish tongue-tied, ils disparaissent, bouche close, dans le sentiment de leur faute.

5. Images est mis ici pour statues. On avait élevé dans Rome des statues de César revêtues de toutes les insignes de la royauté. C'est à ces insignes que, sans doute, Flavius fait allusion encore quand il dit plus loin: Let no images be hung with Cæsar's trophies.

May we do so?

MARULLUS.

You know it is the feast of Lupercal1.

FLAVIUS.

It is no matter; let no images

Be hung 2 with Cæsar's trophies. I'll about3,
And drive avay the vulgar from the streets :
So do you too, where you perceive them thick *.
These growing feathers pluck'd from Cæsar's wing,
Will make him fly an ordinary pitch";

Who else would soar above the view of men,
And keep us all in servile fearfulness.

Exeunt.

SCENE II

The same. A public place.

Enter in procession, with music, CÆSAR; ANTONY, for the course; CALPHURNIA, PORTIA, DECIUS, CICERO, BRUTUS, CASSIUS, and CASCA, a great crowd following, among them a soothsayer.

Calphurnia".

CÆSAR.

1. Les Lupercales étaient une des grandes fêtes nationales de Rome. Il serait trop long de décrire ici leur cérémonial, dont les rites symbolisaient l'histoire fabuleuse de la ville et de son fondateur. Elles étaient célébrées en février, et paraissent avoir eu un caractère expiatoire.

2. Hung with. Hung est le part. passé du verbe to hang, à la fois verbe neutre et verbe actif; suivi de 'with, comme ici, il est actif et signifie tapissé de, et par ext., orné de.

3. I'll about, go sous-entendu.

4. Where you perceive them thick, mot à mot, où vous les verrez épais, serrés, en foule.

5. Will make him fly an ordinary pitch, le feront voler à une hauteur ordinaire, le forceront à modérer son essor.

6. Above the view of men. Sight se comprendrait ici mieux que view, ce dernier mot ne signifiant pas l'organe de la vue, mais bien, point de vue, manière de voir, etc.

7. Calphurnia, quatrième et dernière femme de César, était la fille de L. Pison.

[blocks in formation]

Stand thou directly in Antonius' way,

When he does run his course 1. Antonius.

Cæsar, my lord?

ANTONIUS.

CÆSAR.

Forget not, in your speed, Antonius,

To touch Calphurnia 2; for our elders say,
The barren, touched in this holy chase,

Shake off their sterile curse.

ANTONIUS.

I shall remember:

When Cæsar says: "Do this ", it is performed.

CÆSAR.

Set on; and leave no ceremony out.

Music.

1. Dans la fète des Lupercales, on sacrifiait des chèvres; après le sacrifice, on découpait la peau de ces animaux, et avec ces lanières en main, on se mettait à courir en frappant ceux que l'on rencontrait. C'est de cette course que parle ici César.

2. Forget not, etc. On croyait que la femme frappée de stérilité, et que les Luperces dans leur course touchaient de leurs lanières, cessait immédiatement d'être stérile.

3. Elders signifie les anciens;

en parlant des Israélites, prend parfois le sens de prêtres; existe aussi comme comparatif de old, mais ne s'emploie, de même que eldest, son superlatif, qu'en parlant des personnes.

4. Set on, commencez, partez. On emploie aussi cette expression dans le sens de lâcher en parlant des chiens set on the dogs, làchez les chiens. Dans le sens d'exciter quelqu'un à quelque chose, you set him on, vous l'avez excité, etc.

[blocks in formation]

Who is it in the press that calls on me?
I hear a tongue, shriller than all the music,
Cry," Cæsar". Speak; Cæsar is turned to hear.

[blocks in formation]

A soothsayer bids you beware the ides of March.

CÆSAR.

Set him before me let me see his face.

CASSIUS.

Fellow, come from the throng; look upon Cæsar.

CÆSAR.

What sayest to me now? Speak once again.

SOOTHSAYER.

Beware the ides of March.

1. Soothsayer, mot à mot, celui qui dit la vérité. Suétone donne le nom de cet augure : c'était Spurnia.

2. Turned to hear, disposé à entendre. Turn comme substantif a aussi le sens de disposition d'esprit, de penchant. He was of a strong poetical turn. (Irving.) Il avait

une tournure d'esprit tout à fait poétique. »>

3. Ce mot beware (prenez garde à, gardez-vous de) est généralement suivi de of, avec le participe présent, quand le mot qui suit en français est un infinitif.

4. The ides of March. Les ides divisaient le mois en deux parties.

CÆSAR.

He is a dreamer; let us leave him; pass.

Sennet1. Exeunt all, except Brutus and Cassius.
CASSIUS.

Will you go see 2 the order of the course?

BRUTUS.

Not I.

CASSIUS.

I pray you do.

BRUTUS.

I am not gamesome: I do lack3 some part
Of that quick spirit that is in Antony.
Let me not hinder, Cassius, your desires;
I'll leave you.

CASSIUS.

Brutus, I do observe you now of late :

I have not from your eyes that gentleness,
And show of love, as I was wont to have :
You bear too stubborn and too strange a hand
Over your friend that loves you.

BRUTUS.

Cassius,

Be not deceived: if I have veil'd my look,
I turn the trouble of my countenance
Merely upon myself". Vexed I am,

1. Fanfares.

2. Pour will you go and see, plus correct.

3. I do lack, il me manque, je manque de cette gaieté. On trouve aussi cette expression to lack dans Othello. Iago dit: I lack iniquity, je manque de méchanceté.

4. Expression qui a un peu vieilli dans le sens que lui donne ici Shakespeare. On dit cependant encore très-bien, to keep a tight

hand over (tenir la main haute à quelqu'un). Ici il faut traduire : Vous traitez avec trop de froideur et de circonspection un ami qui vous chérit.

5. I turn..... upon myself. Ce membre de phrase a été diversement interprété. On a dit: «Si mes regards sont voilés, c'est simplement qu'ils sont tournés vers le trouble intérieur de mon âme.» Brutus répond à l'accusation de Cassius, qui

« ZurückWeiter »