Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Page.

SUPPLÉMENT A LA VINGT-NEUVIÈME LETTRE.

TRENTIÈME LETTRE.

EUDORE AU MAîTRE. . . . . . . . . . . .. 18o

Difficultés et contradictions quil'arrêtent. — La doctrine
chrétienne, s'appuyant sur la nécessité d'une Ré-
demption, suppose l'humanité dégradée et asservie.
— Or le sentiment de la grandeur de l'homme et de
sa liberté proteste contre cette hypothèse. - D'ail-
leurs en admettant même le fait d'une chute primitive,
comment en expliquer la cause et le mode ? Com-
ment concevoir que le péché d'un seul s'étende à tous,
et que tous soient enveloppés dans son châtiment ?—
Comment concilier le dogme du péché originel et de
ses conséquences avec la sagesse, la justice et la mi-
séricorde de Dieu ?

TRENTE ET UNIÈME LETTRE.

Page.
TRENTE-CINQUIÈME LETTRE.

TRENTE-SIXIÈME LETTRE.

TRENTE-SEPTIÈME LETTRE.

TRENTE-HUITIÈME LETTRE.

LE MÊME AU MÊME. . . . . . . . . . . . .

Création de l'homme : deux élémens en lui. — Son état

primitif. — Influence de la parole divine sur lui. —
Sa mission sur la terre : nécessité de la défense qui
lui fut faite. Épreuve. — Séduction. — Chute.
— Conséquences. — Explications philosophiques
du récit de Moïse, confirmées par le témoignage de
S. Athanase.

TRENTE-NEUVIÈME LETTRE.

ADOLPHE AU MAîTRE. . . . . . . . . . .
Résumé des questions précédentes. — L'Amour, seul

motif de la création de l'homme. — L'éternité des
peines, conséquence nécessaire de l'immutabilité du
vouloir divin en face de la créature libre et immor-
telle. — Alléguer comme objection la prescience di-
vine, c'est transporter en Dieu la notion du temps
qui ne peut s'appliquer qu'à l'homme.

QUARANTIÈME LETTRE.

[merged small][ocr errors]
« ZurückWeiter »