Cours d'agriculture de l'École forestière: Chimie et physiologie appliquées à l'agriculture et à la sylviculture, Band 1

Cover
Berger Levrault et cie., 1879 - 624 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Inhalt

Lavoisier
38
Th de Saussure et Humphry Davy
40
A ThaBr et Mathieu de Dombasle
44
Bibliographie
46
Lalimentation des végétaux est exclusivement minérale
47
Examen critique de la doctrine de lhumus
53
Origine du carbone des végetaux
55
Origine de lhydrogène et de lazote des végétaux
59
Nécessité des principes inorganiques pour la végétation
65
Résumé de la critique de lhumus
69
La jachère dans lancienne théorie et dans la nouvelle
70
28 Opinion de M Boussingault
76
Idées de Liebig sur les assolements
80
De limportance agricole des phosphates
82
Des engrais Fumiers détable et engrais minéraux
85
Le phosphate de chaux et les os
89
Les 50 aphorismes de Liebig
92
Bibliographie
101
A Essais de culture dans les sols artificiels
102
Recherches de Wiegmann et PolstoriT
103
Essais de SalmHorstmar Boussingault Hellriegel etc
111
B Essais de culture dans les solutions aqueuses
113
Expériences de Th de Saussure
116
Recherches de J Sachs et du Dr Handke
120
Description de la méthode de culture dans leau
123
Dispositif dun essai de culture dans leau daprès Knop
126
Essais de MM Knop Stohmann etc
128
Essais de JIM Nobbe et Siegert
130
Lisomorphisme physiologique nexiste pas
133
Des quantités relatives de principes minéraux absorbés
139
a Essais de végétation avec le sarrasin du Japon
141
Recherches de M Kuhlmann sur la nitriflcation 462
142
Expériences de M Th Schlœsing sur la nitriflcation 467
144
I Sarrasin avec potasse II Sarrasin sans potasse
145
Nouvelles recherches de M Boussingault sur la nitriflcation 480
146
b Pesée et analyses des récoltes
148
Dosage de la potasse dans les récoltes
150
Essais de culture dans leau avec des matières azotées organiques
153
Essais de culture dans leau de M Raulin
155
Bibliographie
158
Du rôle général de latmosphère
163
Des limites de latmosphère
164
États successifs de la matière
165
Poids et volume de latmosphère
170
Des variations de composition de latmosphère
171
Substances existant dans lair atmosphérique
173
Composition de lair
175
Variations de latmosphère dans le temps 17s Bibliographie
179
Importance du rôle de leau dans lu nature
180
Leau et ses divers états
181
État hygrométrique de lair
183
Hygromètre graphique de Lowe
188
Définition générale des climats
189
Variations diurnes de lhumidité absolue
190
Variations annuelles de lhumidité absolue
191
Variations diurnes de lhumidité relative
192
Variations avec laltitude et léloignement de la mer
193
Influence des forêts sur lhumidité relative de lair
194
Les eaus météoriques Formation de la rosée
198
Gelée blanche Givre Verglas
202
Brouillards et nuages
204
Pluie
207
Neige et grêle Orages
212
Description des stations météorologiques de lÉcole forestière
213
Installation pluviométrique de la Station agronomique
216
Quantité deau pluviale interceptée par le couvert des arbres
218
Les stations forestières de lAllemagne
224
Organisation des recherches forestières
226
Désignation des questions à traiter les premières
227
Relations entre les stations des différents pays
230
Instruction météorologique des stations forestières allemandes
234
But des stations météorologiques forestières
235
Instructions spéciales
238
Dispositif des thermomètres du sol
241
Règles relatives à la réduction des observations météorolo giques
248
1er supplément Spécimen du journal des observations météorologiques
255
2 supplément id 256M
257
Bibliographie
258
Remarques générales
259
Des limites extrêmes de températures compatibles avec la vie végétale
260
Répartition de la chaleur à la surface du globe
261
Variations de la température avec la latitude
262
Variations de la température avec laltitude
264
Sommes de chaleur nécessaires aux divers végétaux
265
Influence de la latitude sur la précocité des végétaux 271
271
Influence des forêts sur la température de lair
272
Influence des forêts sur la température moyenne annuelle de lair
273
Variations diurnes
275
Bibliographie
278
Action du couvert sur la végétation
279
Expériences des physiciens du dixhuitième siècle
281
Expériences de labbé Nollet
283
Observations de Duhamel du Monceau
290
Tabac sous cage dans les cases de végétation
308
Cage isolante
309
Maïs sous cage dans les cases de végétation
311
Tabacs sous marronnier
313
Expériences de Mettray
317
Récapitulation des essais de culture de Nancy et de Mettray
320
Composition élémentaire des maïs cultivés hors cage et sous cage
323
Composition des cendres des récoltes hors cage et sous cage
326
La nitrifleation et lélectricité atmosphérique
330
Résumé et conclusions
340
Expérience de M Celi
342
Appareil de M Celi
343
Bibliographie
344
Importance des appareils enregistreurs
345
Principe des enregistreurs A Redier
347
Thermomètre enregistreur
348
Thermomètre enregistreur
349
Vue densemble du thermomètre enregistreur de A Redier
351
Baromètre enregistreur
353
Baromètre enregistreur de A Redier
357
Courbe obtenue par le baromètre enregistreur janvier 1877
358
Électromètre enregistreur
359
Courbe de lélectromètre enregistreur
360
Vue densemble de lélectromètre enregistreur
361
Électromètrc enregistreur élévation
362
Anémomètre enregistreur
364
Anémoscope
365
Bascule physiologique Application des appareils enregistreurs a la chimie agricole
367
Résumé et conclusions
375
Bibliographie 376
376
Remarques préliminaires
377
Carbone élément caractéristique de la substance organique
378
Quantité de carbone fixée annuellement par les récoltes
379
Emprunts faits à lacide carbonique de lair parles plantes
385
Assimilation du carbone par les végétaux
387
Production de la chlorophylle
389
Genèse et caractères généraux de la chlorophylle
390
Courbe des intensités lumineuse calorifique et chimique du spectre
395
Conditions de la production de la chlorophylle
402
Assimilation de lhydrogène par les végétaux
410
Résumé et conclusions
417
Importance de la question de lazote
419
Expériences de lriestley et de Th de Saussure
424
Premières expériences de M Boussingault I2ii 134 Expériences de M Boussingault 1831 à 1S53
427
Appareil de M Boussingault pour létude de la fixation de lazote
428
Expériences de M G Ville
434
De la nilrification naturelle
453
et fig 34 Expériences de M Sdiloesing sur la nitriflcation 4G9 et
471
et Schlœsing
484
Expériences de M Warrington sur la nitriflcation
491
Uésumé des faits relatifs à la nitriflcation
492
Récapitulation des faits acquis
494
Rôle de lammoniaque aérienne dans la végétation
495
Expériences de sir H Davy
497
Recherches de M Sachs
499
Expériences de M Selmi
500
Expériences de M Schlœsing sur labsorption de lammoniaque par les feuilles
503
Expériences de M A Mayer
506
Influence de lammoniaque sur la cellule végétale
515
Assimilation de lammoniaque aérienne par les plantes
519
Vues densemble de M Schlœsing sur la circulation de lazote dans la nature
524
De lammoniaque atmosphérique
529
Méthode de dosage de lammoniaque aérienne 53J I Description de la chaudière
532
Entrainement de lair par la vapeur
533
Régulation de la pression de la vapeur
534
Alimentation de la chaudière
537
Appareil mesureur de lair entraîné
538
Vérification de la méthode
541
Dosage de lammoniaque atmosphérique Appareil de vérification
542
Teneur ammoniacale de lair dans les diverses conditions météorolo giques
545
B Dosages effectués de mars à septembre
546
Variations avec létat hygrométrique et la températuiv
547
Plan général des recherches de M Schlœsing
549
Les échanges dammoniaque entre les eaux naturelles et latmosphère
554
Condensation de leau ammoniacale à basse température
563
Sur les échanges dammoniaque entre latmosphère et la terre végétale
567
Expériences sur les terres sèches
569
Sources de lammoniaque et de lacide nitrique atmosphériques
571
Résumé et conclusions
578
Bibliographie
579
1G9 Les corpuscules organisés de latmosphère
580
Historique de la doctrine de la génération spontanée
583
Découverte des infusoires
585
Théories des molécules organiques et de lemboîtement des germes
587
Expériences de Schwann Schrœder et Dush
589
loint de départ des travaux de M Pasteur
592
Science philosophie et politique
595
Examen microscopique des poussières de lair
601
Expériences dans lair calciné
602
Ensemencement des poussières dans les liquides organiques
603
Objections des hétérogénistes Réponses de M Pasteur 60
610
Historique de la question
620

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 597 - C'est précisément le scolastique qui croit avoir la certitude absolue qui n'arrive à rien : cela se conçoit, puisque, par son principe absolu, il se place en dehors de la nature, dans laquelle tout est relatif. C'est au contraire l'expérimentateur qui doute toujours et qui ne croit posséder la certitude absolue sur rien, qui arrive à maîtriser les phénomènes qui l'entourent et à étendre sa puissance sur la nature.
Seite 39 - Les animaux se nourrissent ou de végétaux ou d'autres animaux qui ont été eux-mêmes nourris de végétaux, en sorte que les matériaux qui les forment sont toujours en dernier résultat tirés de l'air et du règne minéral. « Enfin la fermentation, la putréfaction et la combustion rendent perpétuellement à l'air de l'atmosphère et au règne minéral les principes que les végétaux et les animaux en ont empruntés. « Par quels procédés la nature opère-t-elle cette merveilleuse circulation...
Seite 86 - On entrevoit cependant que, puisque la combustion et la putréfaction sont les moyens que la nature emploie pour rendre au règne minéral les matériaux qu'elle en a tirés pour former des végétaux et des animaux, la végétation et l'animalisation doivent être des opérations inverses de, la combustion et de la putréfaction...
Seite 39 - Les végétaux puisent dans l'air qui les environne, dans l'eau et, en général, dans le règne minéral, les matériaux nécessaires à leur organisation. Les animaux se nourrissent ou...
Seite 598 - Maistre, que ceux qui ont fait le plus de découvertes dans la science sont ceux qui ont le moins connu Bacon76, tandis que ceux qui l'ont lu et médité, ainsi que Bacon lui-même, n'y ont guère réussi.
Seite 604 - B, à fravcrs le caoutchouc ce, sans dénouer les cordonnets, puis je fais couler le petit tube aux poussières dans le ballon. Enfin, je referme à la lampe le col du ballon qui est de nouveau reporté à l'étuve. Or, il arrive constamment que des productions commencent à apparaître dans le ballon après vingt-quatre, trente-six ou quarante-huit heures au plus. C'est précisément le temps nécessaire pour que ces mêmes productions apparaissent dans l'eau de levure sucrée lorsqu'elle est exposée...
Seite 600 - C'est par des expériences fines, raisonnées et suivies , que l'on force la nature à découvrir son secret ; toutes les autres méthodes n'ont jamais réussi...
Seite 34 - Car les pluyes qui tombent sur les fumiers, découlant en quelque vallée, emmènent avec elles le sel dudit fumier, qui se sera dissous à l'humidité, et par ce moyen, il ne servira plus de rien estant porté aux champs. La chose est assez aisée à croire; et si tu ne le veux croire, regarde quand le laboureur aura porté du fumier en son champ, il le mettra (en deschargeant) par petites piles, et quelques jours après il le viendra espandre...
Seite 287 - ... à 16 lignes de hauteur, tandis qu'il y en avait à peine deux ou trois des autres hors de terre, avec des tiges de 3 à 4 lignes au plus. Cette différence était si marquée, que je fus tenté de l'attribuer à quelque cause accidentelle que je ne connaissais pas; mais, au retour d'un petit voyage que je fus obligé de faire, je trouvai toutes les graines levées dans la...
Seite 593 - Je ne conseillerais jamais à personne de rester trop longtemps dans ce sujet. » Quel besoin avais-je de m'y attacher ? Les chimistes ont découvert depuis vingt ans ' un ensemble de phénomènes vraiment extraordinaires,~ désignés sous le nom générique de fermentation.

Bibliografische Informationen