Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Pages.

nes et parmi les douceurs et les commodités

de la vie. - Leurs maximes sur l'ambition,

l'envie, la gourmandise, les équivoques, les

restrictions mentales, les libertés qui sont

permises aux filles, les habits des femmes, le

jeu , le précepte d'entendre la messe. .... 119

LETTRE X. Adoucissements que les jésuites ont apportés au

sacrement de pénitence par leurs maximes
louchant la confession, la satisfaction, l'abso-

lution, les occasions prochaines de pécher,

la contrition et l'amour de Dieu. ...... 136

LETTRE XI ÉCRITE AUX RÉVÉRENDS PÈRES JÉSUITES. —Qu'on

· peut réfuter par des railleries les erreurs ridi-
cules. -Précautions avec lesquelles on le doit
faire ; qu'elles ont été observées par Montalte,
et qu'elles ne l'ont point été par les jésuites -
Bouffonneries impies du père le Moine et du

père Garasse................... 15:)
LETTRE XII. Réfutation des chicanes des jésuites sur l'aumo

ne et sur la simonie. .....
RÉFUTATION de la réponse des jésuites à la dou-

zième lettre................

LETTRE XIII. Que la doctrine de Lessius sur l'homicide est la

même que celle de Victoria. - Combien il est

facile de passer de la spéculation à la prati-

que. - Pourquoi les jésuites se sont servis de

cette vaine distinction, et combien elle est

inutile pour les justifier. ........... 210

LETTRE XIV, On réfute par les saints Pères les maximes des

jésuites sur l'homicide. - On répond en pas-

sant à quelques-unes de leurs calomnies, et

on compare leur doctrine avec la forme qui

s'observe dans les jugements criminels. ... 228

LETTRE XV. Que les jésuites ótent la calomnie du nombre

des crimes, et qu'ils ne font point de scrupule

de s'en servir pour décrier leurs ennemis... 246

LETTRE XVI. Calompies horribles des jésuites contre de pieux

ecclésiastiques et de saintes religieuses. ... 266

LETTRE XVII ÉCRITE AU RÉVÉREND P. ANNAT, JÉSUITE. On fait

voir, en levant l'équivoque du sens de Janse-
nius, qu'il n'y a aucune hérésie dans l'Église.-
On montre, par le consentement unanime de
tous les théologiens, et principalement des jé
suites, que l'autorité des papes et des conciles
æcuméniques p'est point infaillible dans les

questions de fait. ........:

LETTRE ÉCRITE AU RÉYÉREND P. ANNAT, JÉSUITE. Sur son

écrit qui pour titre : La bonne Foi des Jansenis-

tes, etc. ..................... 317

[ocr errors]
[ocr errors]

LETTRE XVIII

Pages.
ÉCRITE AU P. P. ANNAT, CONFESSEUR DU ROI. On

fait voir encore plus invinciblement, par la
réponse même du père Annat, qu'il n'y a au-
cune hérésie dans l'Église ; que tout le monde
condamne la doctrine que les jésuites renfer-
ment dans le sens de Jansénius, el qu'ainsi .
tous les fidèles sont dans les mêmes sentiments
sur la matière des cinq propositions. - On
marque la différence qu'il y a entre les dis-
putes de droit et celles de fait, et on montre
que dans les questions de fait on doit plus
s'en rapporter à ce qu'on voit qu'à aucune

ulorile numaine................ 320
Qui a couru sous le titre de Lettre d'un Avocat
au parlement à un de ses amis, touchant
l'inquisition qu'on veut établir en France,
à l'occasion de la nouvelle bulle du pape

Alexandre VII. ............... 363
Essai sur les provinciales et le style de Pascal,
par Francois de Neufchateau. .....

371

[blocks in formation]
[ocr errors]

371

FIN DE LA TABLE.

[graphic][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed]
« ZurückWeiter »