Cartulaire du prieuré de Saint-Étienne de Vignory. Publié sous les auspices de la Sociéte historique et archéologique de Langres

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite cxi - Et li autre sunt demené plus debonerement , car tant comme il vivent, li segneur ne lor poent riens demander, s'il ne meffont, fors lor cens et lor rentes et lor redevances qu'il ont acoustumées à paier por lor servitutes. Et quant il se...
Seite cviii - Li uns des sers sunt si sougot à lor segneurs, « que lor sire pot penre quan qu'il ont, à mort et à « vie, et lor cors tenir en prison toutes les fois qu'il « lor plest, soit à tort soit à droit, qu'il n'en est tenus a à respondre, fors à Dieu (1).
Seite xx - Acquérir des biens au détriment d'autrui était le but suprême de chacun, et celui-là seul ne savait point régir son patrimoine qui n'ajoutait pas au sien celui des autres. De là le changement de la concorde en discorde universelle ; de là les pillages, les incendies, les invasions.
Seite 215 - ... per censuram ecclesiasticam firmiter observan. Testes autem, qui fuerint nominati, si se gratia, odio vel timoré subtraxerint, per censuram eandem cessante appellatione cogatis veritati testimonium perhibere. Quod si non omnes hiis exequendis potueritis interesse, duo vestrum ea nichilominus exequantur. Dat.
Seite cxi - ... à le volenté de lor signeurs. Et s'il muert , il n'a nul oir, fors que son segneur, ne li enfant du serf n'i ont riens, s'il ne le racatent au segneur, aussi comme feroient estrange.
Seite 115 - Bourgoigne, à touz ceulz qui ces présentes lettres verront, salut. Savoir faisons que...
Seite 203 - Charrière, comme un seigneur soumis à l'Eglise, tout occupé de fondations pieuses pour le remède de son âme et de celles de sa femme et de ses enfants.
Seite 118 - ... aus hoirs dessusdiz. Et se sont lesdiz hoirs obligiez envers [nous] qu'il ne alieneront riens des biens dudit feu Pierre jusques à tant qu'il aient rendu à nous bon compte pour ledit feu Pierre et paié ce qu'il devront par ledit compte. En tesmoing de ce, nous avons fait mettre nostre seel en ces presentes lettres. Donné à Paris, le xx* jour d'octobre, l'an de grâce mil CCC trente et cinq.
Seite 217 - Saint-Pierre, et il veut qu'on y invite dix-huit messires chapelains qui devront y célébrer les offices pour le remède de son âme et de celles de ses prédécesseurs.

Bibliografische Informationen