Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Pour l'exécution de la présente édition stéréotype, on s'est principalement servi de celle de 1771, imprimée, avec permission de son Éminence Monseigneur le Cardinal de Noailles, archevéque de Paris, et avec approbation et privilége du Roi, chez Desprez, imprimeur ordinaire du Roi, et du Clergé de France.

On a aussi consulté les éditions de 1759 et de 1776, et la Vulgate sortie des presses de Fr. Amb. Didot, aîné, en 1785, dédiée au Clergé de France.

Note de l'Éditeur, Fr. Léo.

[blocks in formation]

PUBLIÉE PAR LES SOINS DE M. FRÉDÉRIC LÉO,

Produit de dons volontairesu.

A PARIS, DE L’IMPRIMERIE DE FIRMIN DIDOT,

IMPRIMEUR DU ROI ET DE L'INSTITUT DE FRANCE.

1816.

AVERTISSEMENT."

Pour faire en deux mots l'éloge le plus complet du Nouveau Testament, dont on donne à présent une édition stéréotype, il suffit de dire que c'est l'histoire de la vie, des actions et des souffrances du Sauveur du monde, et le fondement de la religion chrétienne, qu'il est venu établir sur la terre; c'est proprement le livre des chrétiens, le livre des 'enfants de Dieu, où ils découvrent les droits et les préro- . gatives de leur naissance, et les maximes sur lesquelles ils sont obligés de régler leur vie. S. Chrysostôme dit que, c'est le contrat de la nouvelle alliance entre Dieu et l'homme; S. Paul l'appelle l'Évangile du salut. C'est pourquoi la plus juste et la plus légitime inclination du chrétien est celle qui le porte à lire ce saint livre. C'étoit la dévotion dominante des premiers fidèles ; ils avoient sans cesse ce divin livre entre les mains; ils le plaçoient dans le lieu le plus décent de leurs maisons, et le saluoient en y entrant et en en sortant. La seule vue du Nouveau Testament les portoit à régler leurs pensées et leurs desirs, et leur inspiroit du dégoût pour les choses de cette vie. Quand ce livre sacré est dans une maison, dit le même S. Chrysostôme, c'est comme un arsenal rempli d'armes, qui met cette maison en sûreté, et en éloigne toute la puissance de l'enfer; et le démon n'oseroit y entrer. Jeter les yeux sur ce saint livre avec respect, c'est assez quelquefois pour empêcher de tomber dans le

péché ; mais lisons - le avec foi , avec humilité, avec docilité; méditons-en sérieusement les paroles : elles sont esprit et vie.

L'amour que les chrétiens témoignent, dans ces jours-ci, pour l'écriture sainte est un don de la miséricorde de Dieu, qu'on ne peut trop estimer; c'est un heureux présage du fruit que cette parole divine produira un jour dans les cours. Rien n'est plus digne de ceux qui ont quelque zèle pour le salut des âmes, que de s'appliquer à mettre le Nou. veau Testament entre les mains des fidèles, et de le répandre de plus en plus. Nous prions le Seigneur de daigner bénir cette édition, de la faire servir à la gloire de son nom, et à l'édification de toute l'Église. Ainsi soit-il.

« ZurückWeiter »