Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

qui est un scandale aux Juifs, se glorifie que dans le Sei. et une folie aux gentils; Igneur. 24. mais qui est la force de

CHAPITRE II. Dieu et la sagesse de Dieu à ceux qui sont appelés , soit

bit S. Paul nemploie ni l'éloJuifs, ou gentils; .

quence ni la sagesse hu25. parceque ce qui paroît:

maine. Il préche néanmoins en Dieu une folie est plus sage

la sagesse, mais celle de que la sagesse de tous les hom

Dieu , cachée au monde et mes; et que ce qui paroît en

révélée par l'Esprit de Dieu. Dieu une foiblesse est plus

Il n'y a que ceux qui sont fort que la force de tous les

éclairés par cet Esprit qui hommes.

puissent comprendre cette 26. Considérez, mes frères, 1 sagesse divine. qui sont ceux d'entre vous qui 1. Pour moi, mes frères, ont été appelés à la foi. Il y lorsque je suis venu vers en a peu de sages selon la vous, pour vous annoncer l'échair, peu de puissants et peu vangile de Jésus-Christ, je n'y de nobles.

suis point venu avec les dis27. Mais Dieu a choisi les cours élevés d'une éloquence moins sages, selon le monde, et d'une sagesse humaine. pour confondre les sages; il 2. Car je n'ai point fait proa choisi les foibles, selon le fession de savoir autre chose monde , pour confondre les parmi vous que Jésus-Christ, puissants.

et Jésus-Christ crucifié. 28. Il a choisi les plus vils 3. Et tant que j'ai été parmi et les plus méprisables, selon vous, j'y ai toujours été dans le monde, et ce qui n'étoit un état de foiblesse, de crainte rien, pour détruire ce qu'il y et de tremblement. avoit de plus grand,

4. Je n'ai point employé, en 29. afin que nul homme ne vous parlant et en vous prése glorifie devant lui.

chant, les discours persuasifs 30. C'est par lui que vous de la sagesse humaine, mais êtes établis en Jésus - Christ, les effets sensibles de l'esprit qui nous a été donné de Dieu et de la vertu de Dieu, pour être notre sagesse, notre 5. afin que votre foi ne soit justice, notre sanctification et pas établie sur la sagesse des notre rédemption;

hommes, mais sur la puissance 31. afin que, selon qu'il est de Dieu. écrit, celui qui se glorifie ne 6. Nous prêchons néan.

moins la sagesse aux parfaits, seigne la sagesse humaine , non la sagesse de ce monde, mais avec ceux que l'Esprit ni des princes de ce monde enseigne, traitant spirituellequi se détruisent;

ment les choses spirituelles. 7. mais nous prêchons la - 14. Or l'homme animal n'est sagesse de Dieu, renfermée point capable des choses qui dans son mystère, cette sagesse sont de l'Esprit de Dieu : elles cachée qu'il avoit prédestinée lui paroissent une folie, et il et préparée avant tous les siè- ne peut les comprendre, parcles pour notre gloire; ceque c'est par une lumière

8. que nul des princes de spirituelle qu'on doit en juger. ce monde n'a connue; puis- 15. Mais l'homme spirituel que, s'ils l'eussent connue, ils juge de tout, et n'est jugé de n'eussent jamais crucifié le personne. Seigneur de la gloire;

16. Car qui connoît l'Esprit 9. et de laquelle il est écrit: du Seigneur? et qui peut l'insQue l'oeil n'a point vu , l'o-truire et le conseiller ? Mais, reille n'a point entendu, et le pour nous, nous avons l'Escæur de 'homme n'a jamais prit de Jésus-Christ. conçu ce que Dieu a préparé

CHAPITRE III. pour ceux qui l'aiment. 10. Mais, pour nous, Dieu

Les Corinthiens charnels n'ont nous l'a révélé par son Esprit: pu recevoir les instructions parceque l'Esprit pénètre tout,

spirituelles. Les ministres et même ce qu'il y a de plus

plantent , l'accroissement caché dans la profondeur de

vient de Dieu. Jésus - Christ Dieu.

est le fondement de l'édi11. Car qui des hommes fice; l'ouvrage sera éprouvé connoît ce qui est en l'homme,

par le feu. Les chrétiens sont sinon l'esprit de l'homme qui

le temple de Dieu. Le vrai est en lui? Ainsi nul ne con sage est fou selon le monde. noît ce qui est en Dieu, que

Tout est à celui qui est à l'Esprit de Dieu.

Jésus - Christ., 12. Or nous n'avons point 1. Aussi, mes frères, je n'ai reçu l'esprit du monde, mais pu vous parler comme à des l'Esprit de Dieu, afin que nous hommes spirituels, mais comconnoissions les dons que me à des personnes encore Dieu nous a faits;

charnelles, comme à des en. 13. et nous les annonçons, fants en Jésus-Christ.. non avec les discours qu'en- 2. Je ne vous ai nourris que

.

" que

[ocr errors]

de lait, et non de viandes so- que Dieu m'a donnée, j'ai jeté lides, parceque vous n'en étiez le fondement comme fait un pas capables ; et, à présent sage architecte; un autre bâtit même, vous ne l'êtes pas en- dessus; mais que chacun pren. core, parceque vous êtes en-ne garde comment il bâtit sur core charnels.

ce fondement. 3. Car, puisqu'il y a parmi 11. Car personne ne peut vous des jalousies et des dis- en poser d'autre que celui qui putes, n'est-il pas visible que a été posé, qui est Jésus-Christ. vous êtes charnels, et que 12. Que si on élève sur ce votre conduite est bien hu- fondement un édifice d'or, maine?

d'argent, de pierres précieu4. Et puisque l'un dit : Je ses, de bois, de foin, de suis à Paul; et l'autre : Je suis paille; à Apollon, n'êtes-vous pas en-' 13. l'ouvrage de chacun pacore charnels ? Qu'est donc roîtra enfin, et le jour du SeiPaul ? et qu'est Apollon? Igneur fera voir quel il est,

5. Ce sont des ministres de parcequ'il sera découvert par celui en qui vous avez cru, et le feu, et que le feu mettra à chacun selon le don qu'il a l'épreuve l'ouvrage de chacun. reçu du Seigneur.

14. Que si l'ouvrage de quel. 6. C'est moi qui ai planté, qu'un demeure sans être brúlé, c'est Apollon qui a arrosé ; il en recevra la récompense. mais c'est Dieu qui a donné 15. Si, au contraire, l'oul'accroissement.

vrage de quelqu'un est brûlé, 7. Ainsi celui qui plante il en souffrira la perte; il ne n'est rien, ni celui qui arrose; laissera pas néanmoins d'être mais c'est Dieu qui donne l'ac- sauvé, comme en passant par croissement.

le feu. 8. Et celui qui plante et ce- 16. Ne savez-vous pas que lui qui arrose ne sont qu'une vous êtes le temple de Dieu, même chose; mais chacun re- et que l'Esprit de Dieu habite cevra sa récompense particu- en vous ? lière, selon son travail.

17. Si quelqu'un profane 9. Car nous sommes les coo- le temple de Dieu , Dieu le pérateurs de Dieu, et, vous, perdra. Car le temple de Dieu vous êtes le champ que Dieu est saint, et c'est vous qui êtes cultive, et l'édifice que Dieu ce temple. bâtit.

18. Que nul ne se trompe 10. Pour moi, selon la grâce soi-même. Si quelqu'un d'en.

[ocr errors]

tre vous pense être sage , se- les dispensateurs des mystères lon le monde, qu'il devienne de Dieu. fou, pour devenir sage; 2. Or ce qui est à desirer

19. car la sagesse de ce dans les dispensateurs, est monde est une folie devant qu'ils soient trouvés fidèles. Dieu, selon qu'il est écrit : Je 3. Pour moi, je me mets surprendrai les sages par leur fort peu en peine d'être jugé fausse prudence..

par vous, ou par quelque 20. Et ailleurs : Le Seigneur homme que ce soit; je n'ose connoît les pensées des sages, pas même me juger moi-même. et il sait qu'elles sont vaines. .4. Car encore que ma con

21. Que personne donc ne science ne me reproche rien, mette sa gloire dans les hom- je ne suis pas justifié pour mes.

cela ; mais c'est le Seigneur - 22. Car tout est à vous ; qui est mon juge. soit Paul, soit Apollon , soit 5. C'est pourquoi ne jugez Céphas, soit le monde, soit point avant le temps, jusqu'à la vie, soit la mort, soit les ce que le Seigneur vienne, choses présentes, soit les fu- qui produira à la lumière ce tures, tout est à vous; qui est caché dans les ténè· 23. et vous êtes à Jésus- bres, et découvrira les plus Christ, et Jésus-Christ est à secrètes pensées des cours; et Dieu.

alors chacun recevra de Dieu

la louange qui lui sera due. CHAPITRE IV.

6. Au reste, mes frères, j'ai Comment on doit regarder les proposé ces choses sous mon

ministres de l'évangile. On nom, et sous celui d'Apollon, ne doit ni les juger, ni selà cause de vous, afin que vous glorifier en eux. Tout discer

appreniez, par notre exemple, nement vient de Dieu. Souf

à ne pas avoir de vous d'autres frances et humiliations des

sentiments que ceux que je apôtres. Royaume de Dieu viens de marquer; et que nul, dans les æuvres, non dans pour s'attacher à quelqu'un, les paroles. Sévérité pater- ne s'enfle de vanité contre un nelle de S. Paul contre ceux autre. qui s'enfloient de présomp- 7. Car qui est-ce qui met tion.

de la différence entre vous ? 1. Que les hommes nous Qu'avez-vous que vous n'ayez considèrent comme les minis- reçu ? Que si vous l'avez reçu, tres de Jésus-Christ, et comme pourquoi vous en glorifiezvous, comme si vous ne l'a-l 14. Je ne vous écris pas viez point reçu ?

ceci pour vous causer de la 8. Vous êtes déja rassasiés, honte; mais je vous avertis de vous êtes déja riches ; vous votre devoir, comme mes trèsrégnez sans nous, et plût à chers enfants. Dieu que vous régnassiez, afin 15. Car quand vous auriez que nous régnassions avec dix mille maîtres en Jésusvous !

Christ, vous n'avez pas néan9. Car il semble que Dieu moins plusieurs pères, puisnous traite, nous autres apô-que c'est moi qui vous ai entres, comme les derniers des gendrés en Jésus-Christ par hommes, comme ceux qui l'évangile. sont condamnés à la mort, 16. Soyez donc mes imitanous faisant servir de specta- teurs, je vous conjure, comme cle au monde , aux anges et je le suis moi-même de Jésusaux hommes.

Christ. 10. Nous sommes fous pour 17. C'est pour cette raison l'amour de Jésus-Christ; mais, que je vous ai envoyé Timovous autres, vous êtes sages thée, qui est mon fils très-cher en Jésus-Christ; nous sommes et très-fidèle en notre Seigneur, foibles, et vous êtes forts ; afin qu'il vous fasse ressouvevous êtes honorés, et nous nir de la manière dont je vis sommes méprisés.

moi - même en Jésus - Christ, 11. Jusqu'à cette heure nous selon ce que j'enseigne parsouffrons la faim et la soif, la tout dans toutes les églises. nudité et les mauvais traite- 18. Il y en a parmi vous ments; nous n'avons point de qui s'enflent de présomption, demeure stable;

comme si je ne devois plus 12. nous travaillons avec vous aller voir. . beaucoup de peine de nos pro- 19. Je vous irai 'voir néànpres mains; on nous maudit, moins dans peu de temps, s'il et nous bénissons ; on nous plaît au Seigneur; et alors je persécute, et nous le souf- reconnoîtrai, non quelles sont frons ;

| les paroles, mais quels sont 13. on nous dit des injures, les effets de ceux qui sont enet nous répondons par des flés de vanité. prières ; nous sommes devenus 20. Car le royaume de Dieu comme les ordures du monde, ne consiste pas dans les pacomme les balayures qui sont roles, mais dans les effets. rejetées de tous.

| 21. Que voulez-vous que je

« ZurückWeiter »