Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

ÉPITRE

DE

SAINT PAUL

AUX PHILIPPIENS.

et ses partage de si presens

CHAPITRE I. - pour vous tous, ressentant Affection de S. Paul pour les une grande joie Philippiens. Les liens de S.

el 5. de ce que vous avez reçu Paul fortifient les fidèles.

évangile, et y avez persévéré Vérité prêchée par l'esprit

i depuis le premier jour jusqu'à d'envie. Confiance de S.

16. car j'ai une ferme conPaul ; il est partagé entre Dieu et ses frères. Grande

fiance que celui qui a com

mencé le bien en vous ne grâce de souffrir pour Jésus

cessera de le perfectionner jus. Christ.

qu'au jour de Jésus-Christ. 1. Paul et Timothée, servi 1 7. Et il est juste que j'aie teurs de Jésus-Christ, à tous ce sentiment de vous tous, les saints en Jésus-Christ qui parceque je vous ai dans le sont à Philippes, et aux évé- cour, comme ayant tous part ques et aux diacres.

à ma joie, par celle que vous 2. Que Dieu notre Père et avez prise à mes liens, à ma Jésus-Christ notre Seigneur défense et à l'affermissement vous donnent la grâce et la de l'évangile. paix.

1 8. Car Dieu m'est témoin 3. Je rends grâces à mon avec quelle tendresse je vous Dieu toutes les fois que je me aime tous dans les entrailles souviens de vous;

de Jésus-Christ. 4. et je ne fais jamais de 9. Et ce que je lui deman prieres que je ne prie aussi lest que votre charité

de plus en plus en lumière et par un esprit de pique et de en toute intelligence; - jalousie, avec une intention

10. afin que vous sachiez qui n'est pas pure, croyant. discerner ce qui est meilleur me causer de l'affliction dans et plus utile; que vous soyez mes liens. purs et sincères ; que vous 18. Mais qu'importe, pourmarchiez jusqu'au jour de vu que Jésus-Christ soit anJésus-Christ, sans que votre noncé en quelque manière : course soit interrompue par que ce soit; soit par occasion, aucune chute;

ou par un vrai zèle; je m'en II. et que, pour la gloire réjouis, et m'en réjouirai touet la louange de Dieu , vous jours. soyez remplis des fruits de 19. Car je sais que l'événe. justice par Jésus-Christ. ment m'en sera salutaire, par

12. Or je veux bien que vos prières, et par l'infusion vous sachiez, mes frères, que de l'Esprit de Jésus-Christ, ce qui m'est arrivé a beaucoup 20. selon la ferme espérance servi au progrès de l'évangile; où je suis que je ne recevrai

13. en sorte que mes liens point la confusion d'être tromsont devenus célèbres dans pé en rien de ce que j'attends; toute la cour de l'empereur, mais que, parlant avec toute et parmi tous les habitants de sorte de liberté, Jésus-Christ Rome, à la gloire de Jésus- sera encore maintenant gloriChrist;

fié dans mon corps, comme 14. et que plusieurs de nos il l'a toujours été, soit par ma frères en notre Seigneur, se vie, soit par ma mort. rassurant par mes liens, ont 21. Car Jésus-Christ est ma conçu une hardiesse nouvelle vie, et la mort m'est un gain. pour annoncer la parole de 22. Que si je demeure plus Dieu sans aucune crainte. long - temps dans ce corps

15. Il est vrai que quelques mortel, je tirerai du fruit de uns prêchent Jésus-Christ par mon travail; et ainsi je ne sais un esprit d'envie et de conten-que choisir. tion, et que les autres le font 23. Je me trouve pressé des par une bonne volonté deux côtés; car, d'une part, je

16. Les uns prêchent Jésus- desire d'être dégagé des liens Christ par charité, sachant que du corps, et d'être avec Jésusj'ai été établi pour la défense Christ, ce qui est sans compade l'évangile;

raison le meilleur; 17. et les autres le prêchent 24. et, de l'autre, il est plus

utile pour votre bien que je vez vu; et où vous entendez demeure encore en cette vie. dire que je suis encore main

:25. C'est pourquoi j'ai une tenant. certaine confiance qui me persuade que je demeurerai en

CII APITRE II. core avec vous tous, et que Union, humilité. Abaissement j'y demeurerai même assez

et gloire de Jésus - Christ. long-temps pour votre avance

Opérer le salut avec crainte ment, et pour la joie de votre

et tremblement. Zèle de S. foi;

Paul. Vertu de Timothée. 26. afin que, lorsque je se

Louange d'Epaphrodite. rai de nouveau présent parmi vous, je trouve en vous un 1. Si donc il y a quelque sujet de me glorifier de plus consolation en Jésus - Christ; en plus en Jésus-Christ. s'il y a quelque douceur et

27. Ayez soin seulement de quelque soulagement dans la vous conduire d'une manière charité; s'il y a quelque union digne de l'évangile de Jésus- dans la participation du même Christ, afin que je vous voie esprit; s'il y a quelque tenmoi-même, étant présent par-dresse et quelque compassion mi vous, ou que j'entende parmi nous, dire, en étant absent, que 2. rendez ma joie parfaite, vous demeurez fermes dans vous tenant tous unis ensemun même esprit, combattant ble, n'ayant tous qu'un même tous d'un même coeur par la amour, une même âme, et que foi de l'évangile;

les mêmes sentiments; 28. et que vous demeuriez 1 3. en sorte que vous ne fasintrépides parmi tous les ef- siez rien par un esprit de conforts de vos adversaires, ce tention ou de vaine gloire ; qui est pour eux le sujet de mais que chacun, par humileur perte, comme pour vous lité, croie les autres au-dessus : celui de votre salut; et cet de soi. avantage vous vient de Dieu. 4. Que chacun ait égard,

29. Car c'est une grâce qu'il non à ses propres intérêts , vous a faite, non-seulement mais à ceux des autres. de ce que vous croyez en Jésus- 5. Soyez dans la même disChrist, mais encore de ce que position et dans le même senvous souffrez pour lui; timent où a été Jésus - Christ,

30. vous trouvant dans les 6. qui, ayant la forme et mêmes combats où vous m'a- la nature de Dieu, n'a point

schoi est de

cru que ce fût pour lui une répréhensibles et sincères, et usurpation d'être égal à Dieu; qu'étant enfants de Dieu, vous

7. mais il s'est anéanti lui-soyez sans tache au milieu même en prenant la forme et d'une nation dépravée et corla nature de serviteur, en se rompue, parmi laquelle vous rendant semblable aux hom- brillez comme des astres dans mes, et étant reconnu pour le monde; homme par tout ce qui a paru 16. portant en vous la pade lui au-dehors.

role de vie, pour m'être un 8. Il s'est rabaissé lui-même, sujet de gloire au jour de se rendant obéissant jusqu'à Jésus-Christ, comme n'ayant la mort, et jusqu'à la mort de pas couru en vain, ni travaillé la croix.

en vain. 9. C'est pourquoi Dieu l'al 17. Mais quand même je élevé par-dessus toutes choses, devrois répandre mon sang et lui a donné un nom qui est sur la victime et le sacrifice au-dessus de tout nom; de votre foi, je m'en réjoui

10. afin qu'au nom de Jé- rois en moi-même, et je m'en sus, tout genou fléchisse dans conjouirois avec vous tous; le ciel, sur la terre et dans 18. et vous devriez aussi les enfers;

vous en réjouir, et vous en 11. et que toute langue con- conjouir avec moi. fesse que le Seigneur Jésus- 19. J'espère qu'avec la grâce Christ est dans la gloire de du Seigneur Jésus, je vous enDieu son Père.

verrai bientôt Timothée, afin 12. Ainsi, mes chers frères, que je sois aussi consolé apcomme vous avez toujours été prenant de vos nouvelles; obéissants, ayez soin non-seu- 20. n'ayant personne qui lement lorsque je vous suis soit autant que lui uni avec présent, mais encore plus lors-moi d'esprit et de cæur, ni que je suis éloigné, d'opérer qui se porte plus sincèrement votre salut avec crainte et à prendre soin de ce qui vous tremblement.

touche; 13. Car c'est Dieu qui opère 21. car tous cherchent leurs en vous et le vouloir et le propres intérêts, et non ceux faire, selon qu'il lui plaît. de Jésus-Christ.

14. Faites donc toutes cho- 22. Or vous savez déja l'é. ses sans murmures et sans dis-preuve que j'ai faite de lui, putes;

Ipuisqu'il a servi avec moi 15. afin que vous soyez ir- dans la prédication de l'évan

gile, comme un fils sert à son afin de suppléer, par son père.

assistance, à celle que vous 23. J'espère donc vous l'en- ne pouviez me rendre vousvoyer aussitôt que j'aurai mis mêmes. ordre à ce qui me regarde; CHAPITRE U.

24. et je me promets aussi, de la bonté du Seigneur, que

Chrétien, vrai circoncis. Justice j'irai moi - même vous voir

de la loi et de la foi. Partibientôt.

cipation aux souffrances de 25. Cependant j'ai cru qu'il

Jésus-Christ. S. Paul ne se étoit nécessaire de vous ren- ! croit pas arrivé à la perfecvoyer mon frère Épaphrodite, tion, mais y tend. Faux apóqui est mon aide dans mon

tres, ennemis de la croix. ministère, et mon compagnon

Chrétiens, citoyens du ciel. dans mes combats ; qui est 1. Au reste, mes frères, votre apôtre, et qui m'a servi réjouissez-vous en notre Seidans mes besoins;

gneur. Il ne m'est pas pénible, 26. parcequ'il desiroit de et il vous est avantageux que vous voir tous, et il étoit fort je vous écrive les mêmes en peine de ce que vous aviez choses. su sa maladie.

| 2. Gardez-vous des chiens, 27. Car il a été en effet gardez-vous des mauvais oumalade jusqu'à la mort; mais vriers, gardez-vous des faux Dieu a eu pitié de lui, et non- circoncis. seulement de lui, mais aussi 3. Car c'est nous qui somde moi, afin que je n'eusse pas mes les vrais circoncis, puisaffliction sur affliction. que nous servons Dieu en es

28. C'est pourquoi je me prit, et que nous nous glorisuis hâté de le renvoyer, pour fions en Jésus - Christ, sans vous donner la joie de le re- nous flatter d'aucun avantage voir, et pour me tirer moi-charnel. même de peine.

4. Ce n'est pas que je ne 29. Recevez- le donc avec puisse prendre moi - même toute sorte de joie en notre avantage de ce qui n'est que Seigneur, et honorez de telles charnel; et si quelqu'un croit personnes.

pouvoir le faire, je le puis 30. Car il s'est vu tout pro- encore plus que lui : che de la mort, pour avoir 5. ayant été circoncis au voulu servir à l'oeuvre de Jé- huitième jour, étant de la race sus-Christ, exposant sa vie, d'Israël, de la tribu de Ben

« ZurückWeiter »