Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

m ettre de vous aller voir, afin vous y avanciez de plus en

d'ajouter ce qui peut manquer plus. encore à votre foi.

2. Vous savez quels préE 11. Je prie donc notre Dieu ceptes nous, vous avons don# et notre Père, et Jésus-Christ nés de la part du Seigneur notre Seigneur, qu'il lui plaise Jésus.

de nous conduire vers vous. 1 3. Car la volonté de Dieu © 12. Que le Seigneur vous est que vous soyez saints et

fasse croître de plus en plus purs, que vous vous absteniez dans la charité que vous avez de la fornication; les uns pour les autres, et 4. que chacun de vous sache

envers tous, et qu'il la rende posséder le vase de son corps F telle que la nôtre est envers saintement et honnêtement, vous.

15. et non point en suivant 13. Qu'il affermisse vos les mouvements de la concu+ cours, en vous rendant irré- piscence, comme les païens, * prochables par la sainteté de- qui ne connoissent point Dieu.

vant Dieu notre Père, au jour 6. Que personne n'opprime où Jésus-Christ notre Seigneur son frère, ni ne lui fasse tort paroîtra avec tous ses saints. dans aucune affaire, parceque Amen.

le Seigneur est le vengeur de CHAPITRE IV.

tous ces péchés, comme nous

vous l'avons déja déclaré et Fuir la fornication; garder la assuré de sa part. chasteté conjugale; s'entrai

7. Car Dieu ne nous a pas mer tous; travailler de ses

appelés pour être impurs, mais mains; se consoler de la

pour être saints. mort de ses frères, par les 8. Celui donc qui méprise pérance de la résurrection. ces règles, méprise non un Ordre selon lequel se fera homme, mais Dieu qui nous la résurrection.

Ja même. donné son Saint1. Au reste, mes frères , Esprit. nous vous supplions et vous 19. Quant à ce qui regarde conjurons, par le Seigneur Jé- la charité fraternelle, vous sus, qu'ayant appris de nous n'avez pas besoin que je vous comment vous devez marcher en écrive, puisque Dieu vous dans la voie de Dieu pour lui a appris lui-même à vous aimer plaire, vous y marchiez en les uns les autres. effet de telle sorte que vous 10. Et vraiment vous le

faites à l'égard de tous nos 16. Car, aussitôt que le sifrères qui sont dans toute la gnal aura été donné par la Macédoine. Mais je vous ex- voix de l'archange et par le horte, mes frères, à vous avan- son de la trompette de Dieu, cer de plus en plus dans cet le Seigneur lui-même descenamour;

dra du ciel, et ceux qui seront II. à vous étudier à vivre morts en Jésus-Christ ressusen repos, à vous appliquer citeront les premiers. chacun à ce que vous avez à 17. Puis nous autres qui faire, à travailler de vos pro- sommes vivants, et qui serons pres mains, ainsi que nous demeurés jusqu'alors, nous sevous l'avons ordonné; rons emportés avec eux dans

12. afin que vous vous con- les nuées, pour aller au-devant duisiez honnêtement envers du Seigneur au milieu de l'air; ceux qui sont hors de l'église, et ainsi nous vivrons pour ja. et que vous vous mettiez en mais avec le Seigneur. état de n'avoir besoin de per- 18. Consolez-vous donc les sonne.

uns les autres par ces vérités. 13. Or nous ne voulons pas, mes frères, que vous ignoriez

CHAPITRE V. ce que vous devez savoir, tou-Jour du Seigneur incertain. Surchant ceux qui dorment, afin prise des méchants. Enfants que vous ne vous attristiez

du jour et de la nuit. Armes pas, comme font les autres

spirituelles. Honneur des pashommes qui n'ont point d'es

teurs. Support des foibles. pérance.

Joie et prière continuelles. 14. Car si nous croyons que Règles de conduite à l'égard Jésus est mort et ressuscité,

des opérations surnaturelles. nous devons croire aussi que Salutations. Dieu amenera avec Jésus ceux qui se seront endormis en lui. 1. Or pour ce qui regarde

15. Aussi nous vous décla- le temps et les moments, il rons, comme l'ayant appris n'est pas besoin, mes frères, du Seigneur, que nous qui de vous en écrire, vivons et qui sommes réservés 2. parceque vous savez bien pour son avénement, nous ne vous-mêmes que le jour du préviendrons point ceux qui Seigneur doit venir comme sont déja dans le sommeil de un voleur de nuit. la mort.

3. Car lorsqu'ils diront :

Nous voici en paix et en sû- lions ou que nous dormions, reté, ils se trouveront surpris nous vivions toujours avec tout d'un coup d’une ruine lui. imprévue, comme l'est une 11. C'est pourquoi consofemme grosse des douleurs de lez-vous mutuellement, et édil'enfantement, sans qu'il leur fiez-vous les uns les autres, reste aucun moyen de se sau- | ainsi que vous le faites... ver.

12. Or nous vous supplions, 4. Mais, quant à vous, mes mes frères, de considérer beaufrères, vous n'êtes pas dans les coup ceux qui travaillent parténèbres, pour être surpris de mi vous, qui vous gouvernent ce jour, comme d'un voleur. selon le Seigneur, et qui vous

5. Vous êtes tous des en- avertissent de votre devoir; fants de lumière et des enfants 13. et d'avoir pour eux une du jour. Nous ne sommes particulière vénération par un point enfants de la nuit, ni sentiment de charité, à cause des ténèbres.

qu'ils travaillent pour votre 6. Ne dormons donc pas salut. Conservez toujours la comme les autres; mais veil-paix avec eux. lons, et gardons-nous de l'eni. 14. Je vous prie encore, vrement.

mes frères, reprenez ceux qui 7. Car ceux qui dorment, sont déréglés; consolez ceux dorment durant la nuit; et qui ont l'esprit abattu ; supceux qui s'enivrent, s'enivrent portez les foibles; soyez padurant la nuit.

tients envers tous 8. Mais nous qui sommes 15. Prenez garde que nul enfants du jour, gardons-nous ne rende à un autre le mal de cet assoupissement et de pour le mal; mais soyez tou., cette ivresse, et armons-nous jours prêts à faire du bien, en prenant pour cuirasse la foi et à vos frères, et à tout le et la charité, et pour casque monde. l'espérance du salut.

16. Soyez toujours dans la 9. Car Dieu ne nous a pas joie. choisis pour étre des objets de 17. Priez sans cesse. sa colère, mais pour nous 18. Rendez grâces à Dieu faire acquérir le salut par en toutes choses : car c'est là notre Seigneur Jésus-Christ, ce que Dieu veut que vous

10. qui est mort pour nous, fassiez tous en Jésus-Christ. afin que, soit que nous veil. 19. N'éteignez pas l'Esprit.

[ocr errors]

458 I. EPITRE DE S. PAUL AUX THESSALONICIENS. C. 5.

20. Ne méprisez pas les 24. Celui qui vous a appeprophéties.

lés est fidèle, et c'est lui qui 21. Éprouvez tout, et ap- fera cela en vous. prouvez ce qui est bon. I 25. Mes frères, priez pour

22. Abstenez-vous de tout nous. ce qui a quelque apparence 26. Saluez tous nos frères, de mal.

en leur donnant le saint bai. 23. Que le Dieu de paix ser. vous sanctifie lui-même en 27. Je vous conjure, par le toute manière; afin que tout Seigneur, de faire lire cette ce qui est en vous, l'esprit, lettre devant tous les saints l'âme et le corps se conser-frères. vent sans tache pour l'avéne- 28. La grâce de notre Seiment de notre Seigneur Jésus- gneur Jésus-Christ soit avec Christ.

vous. Amen.

II. EPITRE DE S. PAUL AUX THESSALONICIENS. 459

SECONDE ÉPITRE

DE

SAINT PAUL

AUX THESSALONICIENS.

Spis gloring

CHAPITRE I. le fassions, puisque votre foi S. Paul salue les Thessaloni

s'augmente de plus en plus, et

que la charité que vous avez ciens. Il rend grâces à Dieu

les uns pour les autres prend de leur foi et de leur con

7 toujours un nouvel accroissefiance dans les maux. Il

ment. annonce les vengeances qui|

4. De sorte que nous nous seront exercées sụr les

glorifions en vous dans les chants, et la gloire dont les

églises de Dieu, à cause de la justes seront comblés à l'a

I patience, et de la foi avec lavénement de Jésus-Christ.

quelle vous demeurez fermes 1. Paul, Silvain et Timo- dans toutes les persécutions thée, à l'église de Thessaloni- et les afflictions qui vous arque, qui est en Dieu notre rivent; Père, et en Jésus-Christ notre 5. qui sont les marques du Seigneur.

juste jugement de Dieu, et qui 2. Que Dieu notre Père et servent à vous rendre dignes le Seigneur Jésus-Christ vous de son royaume, pour lequel donnent la grâce et la paix. vous souffrez aussi.

3. Nous devons, mes frères, 6. Car il est bien juste derendre pour vous à Dieu de vant Dieu qu'il afflige à leur continuelles actions de grâces; tour ceux qui vous affligent et il est bien juste que nous maintenant;

« ZurückWeiter »