Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

piété, la foi, la charité, la pa-l des hommes n'a vu et ne peut tience, la douceur.

voir, à qui est l'honneur et 12. Soyez fort et courageux l'empire dans l'éternité. Amen. dans le saint combat de la foi; 17. Donnez pour maxime travaillez à remporter le prix aux riches de ce monde de de la vie éternelle, 'à laquelle n'être point orgueilleux , de vous avez été appelé, ayant si ne point mettre leur confiance excellemment confessé la foi dans les richesses incertaines en présence de plusieurs té-et périssables , mais dans le moins.

Dieu vivant qui nous fournit 13. Je vous ordonne devant avec abondance ce qui est néDieu, qui fait vivre tout ce qui cessaire à la vie; vit, et devant Jésus-Christ, 18. d'être charitables et qui a rendu sous Ponce-Pilate bienfaisants; de se rendre riun si excellent témoignage à ches en bonnes cuvres;. de la vérité,

donner l'aumône de bon cour; 14. de garder les préceptes de faire part de leurs biens; que je vous donne, en vous 19. de se faire un trésor et conservant sans tache et sans un fondement solide pour l'a. reproche, jusqu'à l'avénement venir, afin d'arriver à la véri. glorieux de notre Seigneur table vie." Jésus-Christ;

20. O Timothée, gardez le 15. que doit faire paroître dépôt qui vous a été confié, en son temps celui qui est sou- fuyant les profanes nouveautés verainement heureux, qui est de paroles, et toute doctrine le seul puissant, le Roi des contraire qui porte faussement rois, et le Seigneur des sei- le nom de science,

21. dont quelques-uns fai16. qui seul possède l'im-sant profession, se sont égarés mortalité, qui habite une lu- de la foi. Que la grâce demière inaccessible, que nul meure avec vous. Amen.

[ocr errors]

SECONDE ÉPITRE

DE

SAINT PAUL

A TIMOTHÉE.

CHAPITRE I. science pure, de ce que nuit

et jour vous m'êtes continuelS. Paul salue Timothée, lui

lement présent à l'esprit dans moigne son affection , l'ex

mes prières; horte à rallumer en lui la

4. car je me souviens de vos gráce de son ordination, et

larmes, et je desire de vous à ne point rougir du Sei

avoir, afin d'être rempli de gneur. Il met sa confiance

joie; en Jésus-Christ. Plusieurs la

1 5. me représentant cette bandonnent. Il rend témoi

foi sincère qui est en vous, gnage au zèle d'Onésiphore.

qu'a eue premièrement Loïde, 1. Paul, apôtre de Jésus- votre aïeule, et Eunice, votre Christ, par la volonté de Dieu, mère, et que je suis très-perselon la promesse de la vie suadé que vous avez aussi. que nous avons en Jésus- 6. C'est pourquoi je vous Christ,

avertis de rallumer ce feu de 2. à Timothée, son fils la grâce de Dieu, que vous bien-aimé. Dieu le Père et avez reçue par l'imposition de Jésus - Christ notre Seigneur mes mains. vous donnent la grâce, la mi-l 7. Car Dieu ne nous a pas séricorde et la paix.

donné un esprit de timidité, 3. Je rends grâces au Dieu mais un esprit de courage, que mes ancêtres ont servi , d'amour et de sagesse. et que je sers avec une con- 8. Ne rougissez donc point de notre Seigneur Jésus-Christ,

CHAPITRE III. s'éloigne de l'iniquité.

Faux docteurs annoncés et ca. 20. Dans une grande mai

ractérisés. Il faut les fuir; son il n'y a pas seulement des

leur progrès aura des bornes. vases d'or et d'argent, mais il

S. Paul exhorte Timothée à y en a aussi de bois et de

suivre son exemple, à souf. terre ; et les uns sont pour

frir la persécution, à condes usages honnêtes, les autres

server le dépôt de la foi, á pour des usages honteux.

s'instruire par l'écriture. 21. Si quelqu'un donc se garde pur de ces choses, il : 1. Or sachez que dans les sera un vase d'honneur, sanc- derniers jours il viendra des tifié et propre au service du temps fâcheux. Seigneur, préparé pour toutes 2. Car il y aura des hommes sortes de bonnes cuvres. amoureux d'eux-mêmes, ava

22. Fuyez les passions des res, glorieux, superbes, méjeunes gens, et suivez la jus-disants, désobéissants à leurs tice, la foi, la charité et la pères et à leurs mères, ingrats, paix avec ceux qui invoquent impies; le Seigneur d'un cour pur. 3. dénaturés, ennemis de la

23. Quant aux questions paix, calomniateurs, intempéimpertinentes et inutiles, sa- rants, inhumains, sans affecchant qu'elles sont une source tion pour les gens de bien; de contestations, évitez-les. 4. traîtres et insolents, en

24. Or il ne faut pas que le flés d'orgueil, et plus amateurs serviteur du Seigneur s'amuse de la volupté que de Dieu; à contester; mais il doit être 5. qui auront une appamodéré envers tout le monde, rence de piété, mais qui en capable d'instruire et patient. ruineront la vérité et l'esprit.

25. Il doit reprendre avec Fuyez donc ces personnes. douceur ceux qui résistent à 6. Car de ce nombre sont la vérité, dans l'espérance que ceux qni s'introduisent dans Dieu pourra leur donner un les maisons, et qui trainent jour l'esprit de pénitence, pour après eux, comme captives, la leur faire connoître. . des femmes chargées de pé

26. Et qu'ainsi ils sortiront|chés, et possédées de diverses des piéges du diable, qui les passions; tient captifs, pour en faire ce 7. lesquelles apprennent qu'il lui plait.

toujours, et n'arrivent jamais

jusqu'à la connoissance de la rez ferme dans les choses que vérité.

vous avez apprises, et qui vous 8. Mais comme Jannés et ont été confiées, sachant de Mambrès résistèrent à Moïse, qui vous les avez apprises ; ceux-ci, de même, résistent à 15. Et considérant que vous la vérité. Ce sont des hommes avez été nourri, dès votre encorrompus dans l'esprit, et fance, dans les lettres saintes, pervertis dans la foi;

qui peuvent vous instruire 9. mais le progrès qu'ils fe- pour le salut par la foi qui est ront aura ses bornes; car leur en Jésus-Christ. folie sera connue de tout le 16. Toute écriture qui est monde, comme le fut alors inspirée de Dieu est utile pour celle de ces magiciens. instruire, pour reprendre, pour

10. Quant à vous, vous sa- corriger, et pour conduire à la vez quelle est ma doctrine, piété et à la justice, quelle est ma manière de vie, 17. afin que l'homme de quelle est la fin que je me Dieu soit parfait, étant propre propose, quelle est ma foi, et parfaitement préparé à tout ma tolérance, ma charité et bien. ma patience;

1. quelles ont été les pers! CHAPITRE IV. sécutions et les afflictions qui Devoirs d'un évêque. Faux me sont arrivées, comme celles

docteurs annoncés. S. Paul d’Antioche, d’Icone et de Lys

prédit sa mort prochaine, Il tre; combien grandes ont été prie Timothée de venir le ces persécutions que j'ai souf

trouver, et l'instruit de son fertes, et comment le Seigneur

état présent. Il finit par des m'a tiré de toutes..

salutations. 12. Aussi tous ceux qui veulent vivre avec piété en 1. Je vous conjure donc deJésus - Christ seront persé- vant Dieu et devant Jésuscutés.

Christ, qui jugera les vivants 13. Mais les hommes mé-et les morts à son avénement chants et les imposteurs se glorieux et dans l'établissement fortifieront de plus en plus de son règne, dans le mal, étant eux-mêmes 2. d'annoncer la parole ; dans l'illusion, et y faisant pressez les hommes à temps et tomber les autres.

à contre-temps; reprenez, sup14. Quant à vous, demeu- pliez, menacez, sans jamais

vous lasser de les tolérer et l'amour du siècle ; et il s'en de les instruire.

est allé à Thessalonique; 3. Car il viendra un temps 10. Crescens, en Galatie : où les hommes ne pourront Tite, en Dalmatie. plus souffrir la saine doctrine; 11. Luc est seul avec moi. au contraire, ayant une ex- Prenez Marc avec vous , et trême démangeaison d'enten- amenez-le; car il peut beaudre ce qui les flatte , ils auront coup me servir pour le minis. recours à une foule de doc- tère de l'évangile. teurs, propres à satisfaire leurs 12. J'ai aussi envoyé Tychidesirs;

que à Ephèse. 4. et fermant l'oreille à la 13. Apportez-moi en venant vérité, ils l'ouvriront à des le manteau que j'ai laissé à fables.

Troade, chez Carpus , et les 5. Mais, pour vous, veillez livres , et sur - tout les pa. continuellement; souffrez cons-piers. ' tamment toutes sortes de tra- 14. Alexandre, l'ouvrier en vaux ; faites la charge d'un cuivre, m'a fait beaucoup de évangéliste; remplissez tous maux; le Seigneur lui rendra les devoirs de votre ministère; selon ses oeuvres. soyez sobre.

| 15. Gardez-vous de lui, par6. Car, pour moi, je suis cequ'il a fortement combattu sur le point d'être sacrifié, la doctrine que nous enseiet le temps de ma mort s'ap-gnons. proche.

| 16. La première fois que 7. J'ai bien combattu, j'ai j'ai défendu ma cause, nul ne achevé ma course, j'ai gardé m’a assisté, et tous m'ont aban: la foi.

donné. Je prie Dieu de ne le 8. Il ne me reste qu'à atten-leur point imputer. dre la couronne de justice qui 17. Mais le Seigneur m'a m'est réservée , que le Sei- assisté et m'a fortifié, afin que gneur, comme un juste juge, j'achevasse la prédication de me rendra en ce grand jour, l'évangile, et que toutes les et non-seulement à moi, mais nations l'entendissent; j'ai été encore à tous ceux qui aiment délivré de la gueule du lion. son avénement. Hâtez-vous de 18. Le Seigneur me délivenir me trouver. . vrera de toute action mau

9. Car Démas m'a abandon- vaise ; et, me sauvant, me né, s'étant laissé emporter à conduira dans son royaume

« ZurückWeiter »