Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

SECONDE ÉPITRE

DE

SAINT PIERRE.

. CHAPITRE I.

4. et nous a ainsi commu- . Dons de Dieu accordés aux

niqué les grandes et précieuses fidèles. Enchainement des

grâces qu'il avoit promises , vertus qui commencent par

pour vous rendre, par ces grâ

ces, participants de la nature la foi, et qui se terminent

divine, si vous fuyez la corpar la charité. Affermir son

ruption de la concupiscence, élection par les bonnes au

qui règne dans le siècle par vres. Transfiguration de

le déréglement des passions; sus - Christ. Usage des pro

5. vous devez aussi, de votre phéties.

part, apporter tout le soin pos1. Simon-Pierre, serviteur sible pour joindre à votre foi : et apôtre de Jésus - Christ, à la vertu; à la vertu la science; .

ceux qui ont reçu , comme 6. à la science la tempé. i nous, le précieux don de la rance; à la tempérance la pa

foi, avec la justice de notre tience; à la patience la piété;

Dieu et Sauveur Jésus - Christ. 7. à la piété l'amour de vos in 2. Que la grâce, et la paix frères ; et à l'amour de vos

croisse en vous de plus en plus frères la charité. . par la connoissance de Dieu 8. Car si ces grâces se trouet de Jésus-Christ notre Sei- vent en vous, et qu'elles y

croissent de plus en plus, elles 3. Comme sa puissance di- feront que la connoissance vine nous a donné toutes les que vous avez de notre Seichoses qui regardent la vie et gneur Jésus-Christ ne sera la piété, en nous faisant con- point stérile et infructueuse. noître celui qui nous a appe- 9. Mais celui en qui elles lés par sa propre gloire et par ne sont point, est un aveugle sa propre vertu;

qui marche à tâtons, et il a

gneur.

oublié de quelle sorte il a été notre Seigneur Jésus-Christ; purifié des péchés de sa vie mais c'est après avoir été nous. passée.

: mêmes les spectateurs de sa 10. Efforcez - vous donc de majesté. plus en plus, mes frères, d'af- 17. Car il reçut de Dieu le fermir votre vocation et votre Père un témoignage d'honneur élection par les bonnes au- et de gloire, lorsque de cette vres ; car agissant de cette nuée, où la gloire de Dieu sorte, vous ne pécherez jamais. paroissoit avec tant d'éclat,

11. Et, par ce moyen, Dieu on entendit cette voix : Voici vous donnera une entrée fa- mon Fils bien-aimé, en qui cile au royaume éternel de j'ai mis toute mon affection; notre Seigneur et Sauveur Jé-écoutez-le. sus-Christ.

18. Et nous entendimes 12. C'est pourquoi j'aurai nous-mêmes cette voix qui soin de vous faire toujours res venoit du ciel, lorsque nous souvenir de ces choses, quoi- étions avec lui sur la sainte que vous soyez déja instruits montagne. et confirmés dans la vérité 19. Mais nous avons les dont je vous parle;

oracles des prophètes, dont 13. croyant qu'il est bien la certitude est plus affermie, juste que pendant que je suis auxquels vous faites bien de dans ce corps, comme dans vous arrêter comme à une une tente, je vous réveille en lampe qui luit dans un lieu vous en renouvelant le sou-d'obscurité, jusqu'à ce que le venir.

jour commence à paroître, et 14. Car je sais que dans peu que l'étoile du matin se leve de temps je dois quitter cette dans vos coeurs; tente, comme notre Seigneur 20. étant persuadés, avant Jésus-Christ me l'a fait con- toutes choses, que nulle pronoître.

phétie de l'écriture ne s'er. 15. Mais j'aurai soin que, plique par une interprétation même après ma mort, vous particulière. puissiez toujours vous remet- 21. Car ce n'a point été par tre ces choses en mémoire. la volonté des hommes que

16. Au reste, ce n'est point les prophéties nous ont été en suivant des fables et des anciennement apportées; mais fictions ingénieuses que nous ç'a été par le mouvement du vous avons fait connoître la Saint - Esprit que les saints puissance et l'avénement de hommes de Dieu ont parlé.

e

CHAPITRE II. cien monde, mais n'a sauvé Four docteurs : châtiment qui que sept personnes avec Noé,

prédicateur de la justice, en leur est réservé. Exemples

faisant fondre les eaux du de la justice de Dieu sur les

déluge sur le monde des médémons, sur le monde par

archants; le déluge, sur Sodome et

6. s'il a puni les villes de Gomorrhe. Faux docteurs

Sodome et de Gomorrhe en caractérisés. Rechute pire

les ruinant de fond en comque le premier état.

ble, et les réduisant en cen1. Or, comme il y a eu de dres, en a fait un exemple faux prophètes parmi le peu-pour ceux qui vivroient dans ple, il y aura aussi parmi vous l'impiété; de faux docteurs qui introdui- 7. et s'il a délivré le juste ront de pernicieuses hérésies; Lot, que ces abominables afet, renonçant au Seigneur fligeoient et persécutoient par qui les a rachetés, attireront leur vie infâme, sur eux-mêmes une soudaine 8. ce juste, qui demeuroit ruine.

parmi eux, étant tous les jours 2. Leurs débauches seront tourmenté dans son âme juste suivies de plusieurs, qui ex-par leurs actions détestables poseront la voie de la vérité qui offensoient ses yeux et ses à la médisance;

oreilles; 3. et, vous séduisant par des 9. il paroit par-que le paroles artificieuses, ils trafi- Seigneur sait délivrer ceux qui queront de vos âmes pour sa- le craignent des maux par lestisfaire leur avarice; mais leur quels ils sont éprouvés, et récondamnation, qui est résolue server les pécheurs au jour du il y a long-temps, s'avance à jugement pour être punis; grands pas; et la main qui 10. principalement ceux doit les perdre n'est pas en- qui, pour satisfaire leurs dedormie.

sirs impurs, suivent les mou4. Car si Dieu n'a point vements de la chair, qui méépargné-les anges qui ont pé-prisent les puissances, qui ché, mais les a précipités dans sont fiers et audacieux, qui , l'abîme où les ténèbres leur sont amoureux d'eux-mêmes, servent de chaînes pour être el qui, blasphémant la saine tourmentés et tenus comme doctrine , ne craignent point en réserve jusqu'au jugement; d'introduire de nouvelles sec. 5. s'il n'a point épargné l'an-| tes ;

[ocr errors][merged small]

11. au lieu que les anges, son injuste dessein : une am quoiqu'ils soient plus grands muette, qui parla d'une , en force et en puissance, ne humaine, ayant réprimé se condamnent point les uns folie de ce prophète. les autres avec des paroles 17. Ce sont des fonta, d'exécration et de malédiction. sans eau, des nuées qui

12. Mais ceux-ci, semblables agitées par des tourbillons: à des animaux sans raison, noires et profondes ténél: qui ne suivent que le mou-l leur sont réservées. vement de la nature, et sont 18. Car, tenant des discia nés pour être la proie des pleins d'insolence et de fo. hommes qui les font périr, ils amorcent, par les passii attaquant, par leurs blasphè- de la chair et les volup mes, ce qu'ils ignorent; ils sensuelles, ceux qui, peu périront dans les infamies où temps auparavant, s'étoient ils se plongent,

tirés des personnes infect13. et ils recevront la ré-d'erreur; compense que mérite leur ini- 19. leur promettant la like quité. Ils mettent la félicité à té, quoique eux-mêmes soie passer chaque jour dans les esclaves de la corruption; délices; ils sont la honte et ceque quiconque est vairs l'opprobre de la religion; ils est esclave de celui qui i s'abandonnent à des excès de vaincu. bouche dans les festins del 20. Que si après s'être retcharité qu'ils font avec vous. rés des corruptions du mond,

14. Ils ont les yeux pleins par la co:inoissance de Jésus d'adultère et d'un péché qui Christ notre Seigneur et non ne cesse jamais; ils attirent à Sauveur, ils se laissent vaince eux, par des amorces trom- en s'y engageant de nouveau peuses, les âmes légères et in- leur dernier état est pire que constantes; ils ont dans le le premier. cour toutes les adresses que 21. Car il leur eût été mei!l'avarice peut suggérer; ce sont leur de ne point avoir connu des enfants de malédiction. la voie de la justice, que de

15. Ils ont quitté le droit retourner en arrière après l'achemin, et se sont égarés en voir connue, et d'abandonner suivant la voie de Balaam, fils la loi sainte qui leur avoit été de Bosor, qui aima la récom- donnée. pense de son iniquité; L 22. Mais ce qu'on dit d'or.

16. mais qui fut repris de dinaire, par un proverbe vé

ritable, leur est arrivé : Leétoient au commencement du chien est retourné à ce qu'il monde. avoit vomi; et le pourceau, 5. Mais c'est par une igno. après avoir été lavé, s'est vau- rance volontaire qu'ils ne contré de nouveau dans la boue. sidèrent pas que les cieux fu.

rent faits d'abord par la parole CHAPITRE III. . Ide Dieu, aussi - bien que la Imposteurs qui méprisent la terre, qui sortit du sein de

promesse du second avéne- l'eau et qui subsiste par l'eau; ment de Jésus-Christ. Embra- 6. et que cependant ce fut sement du monde. Patience par ces choses mémes que le de Dieu. Avénement de Je-monde d'alors périt, étant subsus-Christ. Monde renouvelé, mergé par le déluge des eaux. S. Paul loué ; difficulté del 7. Or les cieux et la terre ses épitres. Croitre en gráce d'à-présent sont gardés avec et en science.

soin par la même parole, et

sont réservés pour être brûlés LTE 1. Mes bien-aimés, voici par le feu au jour du jugement de la seconde lettre que je vous et de la ruine des impies. di écris; et, dans toutes les deux, 8. Mais il y a une chose que ti je tâche de réveiller vos âmes vous ne devez pas ignorer, mes i simples et sincères par mes bien-aimés : c'est qu'aux yeux avertissements;

du Seigneur un jour est comme * 2. afin que vous vous sou- mille ans, et mille ans comme

veniez des paroles des saints un jour.

prophetes, dont j'ai dėja par-| 9. Ainsi le Seigneur n'a į lé, et des préceptes de ceux point retardé l'accomplisse

que le Seigneur et le Sauveur ment de sa promesse, comme i vous a donnés pour apôtres. quelques-uns se l'imaginent;

3. Sachez, avant toutes cho- mais c'est qu'il exerce envers ses, qu'aux derniers temps il vous sa patience, ne voulant viendra des imposteurs artifi-point qu'aucun périsse, mais cieux qui suivront leurs pro que tous retournent à lui par pres passions,

la pénitence. 4. et qui diront: Qu'est de 10. Or comme un larron venue la promesse de son avé- vient durant la nuit, aussi le nement? Car depuis que les jour du Seigneur viendra tout pères sont dans le sommeil de d'un coup ; et alors, dans le la mort, toutes choses demeu- bruit d'une effroyable temrent au même état où elles pête, les cieux passeront, les

1

C

« ZurückWeiter »